L'Union européenne se dit "préoccupée"    La direction du RCD chez Tabbou    Un Etat à décongestionner    L'AIE pessimiste pour 2020 et 2021    Ouverture de parcs d'attractions... inexistants    La Palestine accuse Abu Dhabi de trahison    FLN: L'accord de "normalisation" entre les EAU et Israël, un coup dans le dos de la cause palestinienne    14 morts et 5 blessés dans une attaque dans le Centre    L'indépendance de l'enquête remise en cause    Attia confirme sa candidature    Abeid testé positif à la Covid-19    Le recrutement de Guendouz "en bonne voie"    Cures thermales, cure corona    15 hectares détruits chaque jour à Tizi Ouzou    Arrestation d'un promoteur immobilier à Oran    Le baiser de Mahrez et le séisme de Mila et de Tipasa    DimaJazz présent malgré les obstacles    Une Algérienne met dehors ses parents au Canada    Rififi chez le Doyen    Tlemcen : Coupures répétées de courant    Cour de Tiaret : Le président et le procureur général installés    Industrie : L'Eniem augmentera le taux d'intégration d'une gamme de ses produits à 70%    E-learning... l'inévitable saut vers l'école du futur    On vous le dit    Attar l'estime nécessaire pour combler les besoins intérieurs : Le débat sur l'exploitation du gaz de schiste relancé    JSM Béjaïa : Bouledjloud convoque une AG des actionnaires    NC Magra : Le président Bennacer réclame une société nationale    La casbah au-delà du Mythe, la vie : Dar Soltane en travaux, suivez le guide    Mustapha Hadni. petit-neveu de Lechani Mohand Saïd : «Lechani était de tous les combats d'émancipation des Algériens»    UNE DIVISION CERTIFIEE    Bouira: Le procureur général et la présidente de la Cour installés    Entré en service: La wilaya attend beaucoup du 5e boulevard périphérique    Deux blessés dans un accident de la route    Agressions, trafic de drogue et le reste    Football amateur: Quelle issue pour les groupes DNA ?    CA Bordj Bou-Arréridj: Les supporters montent au créneau    Être «Président» !    Signaux d'alarme    80 logements LPA de Bir El-Djir: Le bout du tunnel !    El-Bayadh: Le doyen des facteurs n'est plus    Sahara occidental: le PAM anéantit à son tour" les illusions" du Maroc    Les donneurs de leçons s'en mêlent !    PROCHAINE BASE MILITAIRE ISRAELIENNE AUX EMIRATS : L'énième trahison    L'Autorité palestinienne annonce le rappel "immédiat" de son ambassadeur à Abou Dhabi    Le FLN et le RND ont boycotté Bengrina    TIARET : Installation des nouveaux président et procureur général de la Cour de justice    CHANGER L'ASPECT DES ZONES D'OMBRE : Djerad donne un ultimatum de 4 mois    Le premier cancer détecté chez un dinosaure soulève de nouvelles hypothèses    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONU exhorte Caracas à ne pas recourir à la force létale contre les manifestants
Publié dans Algérie Presse Service le 23 - 02 - 2019

Unis)- Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté vendredi le Venezuela "à ne pas recourir à la force létale contre les manifestants", alors que des violences sont craintes samedi lors d'un acheminement d'aide humanitaire américaine dans ce pays.
Cet appel est formulé dans un communiqué publié après une rencontre au siège de l'ONU - la troisième depuis début février - avec le chef de la diplomatie vénézuélienne, Jorge Arreaza, organisée à la demande de ce dernier.
La veille, Antonio Guterres avait reçu à New York le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, également à la demande de celui-ci. Comme pour Caracas, il lui a transmis un "appel fort à éviter la violence", selon l'ONU.
Soutenu par Washington, l'opposant vénézuélien Juan Guaido a promis qu'une aide humanitaire d'urgence entrerait coûte que coûte samedi au Venezuela.
Appuyé par la Russie, le président vénézuélien Nicolas Maduro s'y oppose, y voyant les prémisses d'une action militaire pour le renverser.
Des heurts vendredi avec l'armée vénézuélienne ont fait deux morts à la frontière avec le Brésil .
.Jusqu'à présent, le patron de l'ONU résiste aux pressions pour prendre parti. Il a offert ses bons offices pour une médiation, sous condition d'un accord entre les deux camps opposés.
Sans viser explicitement quiconque, M. Guterres a aussi fait savoir ces derniers jours son opposition à toute "politisation" de l'aide humanitaire.
"L'aide humanitaire doit être utilisée de manière impartiale (...) et sans objectif militaire", a insisté vendredi son porte-parole, Stéphane Dujarric.
Dans son communiqué, le secrétaire général souligne que "l'ONU continuera à agir en accord avec les principes humanitaires d'humanité, de neutralité, d'impartialité et d'indépendance" au Venezuela. Elle y travaillera "avec les institutions vénézuéliennes pour aider la population dans le besoin", a-t-il précisé.
Jorge Arreaza a présidé vendredi à l'ONU une réunion à laquelle avaient été conviés une soixantaine de pays (outre la Russie et la Chine, notamment la Corée du Nord, Cuba, l'Iran, la Birmanie, le Nicaragua ou la Syrie), membres d'un groupe créé la semaine dernière à l'ONU pour défendre la Charte des Nations unies.
Ces pays estiment que ses principes sont bafoués par les Occidentaux dans le dossier vénézuélien et d'autres.
"Ce groupe a été créé pour arrêter la guerre et nous prévoyons différentes actions dans différents lieux à l'ONU et aussi à Genève et en dehors de l'ONU", a indiqué le ministre vénézuélien.
"Nous sommes très préoccupés à l'idée que demain quelque chose se passe qui entraîne des évènements imprévisibles", a déclaré l'ambassadeur russe à l'ONU, Vassily Nebenzia. "Nous prions pour qu'il n'y ait pas de violences" et "le début d'une guerre civile au Venezuela".
Au Conseil de sécurité, deux projets de résolution, l'un porté par les Etats-Unis, l'autre par la Russie, restent en souffrance depuis début février.
Menacé d'un veto russe et éventuellement chinois, le projet de Washington appelle à faciliter une aide humanitaire internationale et à organiser un scrutin présidentiel. Visant implicitement les Etats-Unis, le texte russe dénonce les menaces de recourir à la force contre Caracas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.