Confinement partiel imposé dans 18 communes de Sétif : soulagement chez les citoyens    L'UE réaffirme sa position de non reconnaissance de la marocanité du Sahara Occidental    Mahieddine Tahkout auditionné pour son implication dans plusieurs affaires de corruption    La justice libanaise este en justice le représentant de Sonatrach    IMPORTATION DE VEHICULES NEUFS EN ALGERIE : Le ministre de l'Industrie se prononce de nouveau    Compétition Hack Algeria PostCovid-19: sélection de 20 porteurs de projets innovants    MULTIPLICATION DES CAS DE CORONAVIRUS A ORAN : Les médecins tirent la sonnette d'alarme    SETIF : Retour au confinement partiel de 13h00 à 05h00    Boukadoum prend part à la 9e réunion ministérielle du FCCEA    M'sila: nécessité d'accélérer les travaux de la station déminéralisation de Hamam Dhalaa    Laghouat: équipement du laboratoire du nouveau CHU en appareil de dépistage du Covid19    475 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    JM Oran-2022: le COJM mobilisera près de 1 milliard de dinars pour l'équipement des sites    Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Courrier des lecteurs    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Benhadid réhabilité    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Treize activites acquittés    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    La FAF veut «assainir» le métier    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONU exhorte Caracas à ne pas recourir à la force létale contre les manifestants
Publié dans La Nouvelle République le 24 - 02 - 2019

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté vendredi le Venezuela «à ne pas recourir à la force létale contre les manifestants», alors que des violences sont craintes samedi lors d'un acheminement d'aide humanitaire américaine dans ce pays.
Cet appel est formulé dans un communiqué publié après une rencontre au siège de l'ONU - la troisième depuis début février - avec le chef de la diplomatie vénézuélienne, Jorge Arreaza, organisée à la demande de ce dernier. La veille, Antonio Guterres avait reçu à New York le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, également à la demande de celui-ci. Comme pour Caracas, il lui a transmis un «appel fort à éviter la violence», selon l'ONU. Soutenu par Washington, l'opposant vénézuélien Juan Guaido a promis qu'une aide humanitaire d'urgence entrerait coûte que coûte samedi au Venezuela.
Appuyé par la Russie, le président vénézuélien Nicolas Maduro s'y oppose, y voyant les prémisses d'une action militaire pour le renverser.
Des heurts vendredi avec l'armée vénézuélienne ont fait deux morts à la frontière avec le Brésil. .Jusqu'à présent, le patron de l'ONU résiste aux pressions pour prendre parti. Il a offert ses bons offices pour une médiation, sous condition d'un accord entre les deux camps opposés. Sans viser explicitement quiconque, M. Guterres a aussi fait savoir ces derniers jours son opposition à toute «politisation» de l'aide humanitaire. «L'aide humanitaire doit être utilisée de manière impartiale (...) et sans objectif militaire», a insisté vendredi son porte-parole, Stéphane Dujarric. Dans son communiqué, le secrétaire général souligne que «l'ONU continuera à agir en accord avec les principes humanitaires d'humanité, de neutralité, d'impartialité et d'indépendance» au Venezuela.
Elle y travaillera «avec les institutions vénézuéliennes pour aider la population dans le besoin», a-t-il précisé. Jorge Arreaza a présidé vendredi à l'ONU une réunion à laquelle avaient été conviés une soixantaine de pays (outre la Russie et la Chine, notamment la Corée du Nord, Cuba, l'Iran, la Birmanie, le Nicaragua ou la Syrie), membres d'un groupe créé la semaine dernière à l'ONU pour défendre la Charte des Nations unies. Ces pays estiment que ses principes sont bafoués par les Occidentaux dans le dossier vénézuélien et d'autres. «Ce groupe a été créé pour arrêter la guerre et nous prévoyons différentes actions dans différents lieux à l'ONU et aussi à Genève et en dehors de l'ONU», a indiqué le ministre vénézuélien.
«Nous sommes très préoccupés à l'idée que demain quelque chose se passe qui entraîne des évènements imprévisibles», a déclaré l'ambassadeur russe à l'ONU, Vassily Nebenzia. "Nous prions pour qu'il n'y ait pas de violences» et «le début d'une guerre civile au Venezuela». Au Conseil de sécurité, deux projets de résolution, l'un porté par les Etats-Unis, l'autre par la Russie, restent en souffrance depuis début février. Menacé d'un veto russe et éventuellement chinois, le projet de Washington appelle à faciliter une aide humanitaire internationale et à organiser un scrutin présidentiel. Visant implicitement les Etats-Unis, le texte russe dénonce les menaces de recourir à la force contre Caracas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.