Coupe de la CAF - 1⁄4 de finale (aller) : la JSK s'impose à Sfax    Le président Tebboune ordonne l'entame de l'exploitation de la mine de Gar Djebilet    Le Front Polisario appelle l'UA à la mise en œuvre de ses résolutions    L'agression sur les trains "inadmissible", poursuites judiciaires contre les auteurs    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines    Ouverture des frontières : Cinq vols quotidiens à partir du 1er juin    L'UNPA dénonce avec fermeté l'agression de l'occupation sioniste contre le peuple palestinien    Début du retrait des convocations aux examens du BAC et du BEM    Garde à vue « probablement » prolongée pour la journaliste Kenza Khetto, selon Radio M    Arsenal : Vers le come-back de Ramsey    Coronavirus : 117 nouveaux cas, 108 guérisons et 8 décès    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 21ème journée    Distribution de 3 018 logements AADL après 20 ans de retard    La réouverture des frontières au menu    Aïn Hammurabi de Abdellatif Ould Abdellah : évocation innovante de la mémoire de sang perdue    Des Journées du film norvégien à Alger    La Chine pose son rover sur Mars    LE CHABAB PREND OPTION POUR LES DEMI-FINALES    Eternels atermoiements    "NOUS SOMMES DANS UNE SITUATION DE SECHERESSE ALARMANTE"    Un mort et 37 blessés à Béjaïa    Les syndicats menacent de boycotter l'entrevue    Situation stable dans les hôpitaux    Nouvelle opération de déstockage    Le MCA jouera sa saison à Casablanca    "Non, ce n'est pas un problème d'hygiène de vie"    Marché du livre : Des mesures d'encadrement présentées au gouvernement    Prix Ali-Maâchi du Président de la République : Appel à candidature    Ahcène Mariche. poète et auteur : «Mes livres sont des supports didactiques»    Le Conseil de la nation prend part à la session du printemps de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN    Législatives: l'ANIE réitère son engagement d'accompagner les candidats    Restaurants fermés après l'Aïd : Service minimum pour la capitale    Bilan des différents services des UMC du CHUO: Plus de 57.000 consultations et 10.303 hospitalisations au premier trimestre    Israël et l'effet boomerang    Dréan: Déraillement d'un train de transport de minerai    L'extrémisme des états    Gaza brûle...    Football - Ligue 1: La bataille du podium lancée    Le casier 2 du centre d'enfouissement en feu depuis une semaine: La population des localités environnantes suffoque    Les (mauvaises) manières du «discours»    «L'Algérie a une chance d'engager le changement»    Vers une seconde conférence internationale    Deux millions de Palestiniens affectés par les attaques    Les causes d'une déconfiture    L'Anie sous haute surveillance    Le bouclier juridique    20 millions aux préparatifs de la saison estivale    «Ecrire en langue Tamazight est un devoir»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ONU : plus de 80% des eaux usées mondiales rejetées dans l'environnement
Publié dans Algérie Presse Service le 07 - 04 - 2019

Plus de 80% des eaux usées mondiales et plus de 95% dans certains pays les moins avancés sont rejetées dans l'environnement sans avoir été traitées au préalable, a alerté l'Organisation des nations unies dans un rapport publié sur son site web ONU environnement.
Publiée à l'occasion de la Journée mondiale de la santé, célébrée chaque année, le 7 avril, le rapport onusien a déclaré que 2,4 milliards de personnes n'ont toujours pas accès à un assainissement amélioré.
"Seuls 26% des services urbains et 34% des services d'assainissement et d'assainissement en milieu rural empêchent efficacement le contact humain avec les excréments tout au long de la chaîne d'assainissement et peuvent donc être considérés comme gérés de manière sûre", ont déploré les auteurs du rapport.
La même source a signalé qu'un nombre plus important d'égouts dépourvus de traitement des eaux usées aggravant la pollution des rivières.
A l'échelle mondiale, une eau sale présente des risques importants de diarrhée, d'infections opportunistes et de malnutrition, causant 1,7 million de décès par an, dont plus de 90% dans des pays en développement, la moitié étant des enfants. "Ces décès sont principalement dus à l'ingestion de pathogènes fécaux d'origine humaine ou animale", a fait constater le rapport.
Le même rapport a prévenu que l'augmentation de la richesse mondiale signifie que les eaux usées, y compris les eaux d'égouts, contiennent des quantités croissantes de produits chimiques dangereux, de substances toxiques et des débris associés aux modes de vie des consommateurs modernes.
Cette année, la Journée mondiale de la santé, célébrée par Organisation mondiale de la santé, rappelle que des systèmes efficaces de gestion des eaux usées et d'assainissement sont essentiels pour protéger la santé humaine.
Parmi ces objectifs de développement durable pour 2030, combattre les maladies transmises par l'eau et autres maladies transmissibles, mettre fin à l'épidémie de sida, à la tuberculose, au paludisme ainsi que les hépatites et maladies tropicales négligées.
Egalement, réduire nettement le nombre de décès et de maladies dus à des substances chimiques dangereuses et la pollution et à la contamination de l'air, de l'eau et des sols, et ce, en éliminant le déversement et en minimisant les rejets de produits chimiques et de matières dangereuses, en réduisant de moitié la proportion d'eaux usées non traitées et en augmentant considérablement le recyclage et la réutilisation sans danger à l'échelle mondiale d'ici 2030.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.