Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Les flammes de la passion    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Une conférence sur le parler jijélien    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Real - Zidane : "On a marqué un but à l'extérieur, ce qui est très important"    Sans diagnostic point de remède !    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alimentation: recul de près de 6% de la facture d'importation les 7 premiers mois de 2019
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 09 - 2019

La facture des importations de l'Algérie de produits alimentaires a reculé de près de 6%, durant les sept premiers mois de 2019, a appris l'APS auprès de la direction générale des Douanes algériennes (DGD).
Globalement, la facture d'importation des produits alimentaires a atteint 4,87 milliards de dollars (mds usd) sur les sept premiers mois de l'année en cours, contre 5,18 mds usd durant la même période de 2018, soit une baisse de 303,63 millions de dollars (-5,86%), précise la direction des études et de la prospectives des Douanes (DEPD).
Cette baisse s'explique, essentiellement, par une diminution des importations des céréales, lait et produits laitiers, des sucres et des légumes.
Représentant 33,19% de la structure des importations alimentaires, les céréales, semoule et farine ont atteint 1,62 md usd, contre 1,85 md usd en 2018, soit une baisse de 12,54%.
Les importations des produits laitiers ont également reculé à 777,08 millions usd, contre 878,69 millions usd, en baisse également de près de 11,6%.
La facture d'importation du sucre et des sucreries, a elle aussi reculé pour totaliser 419,02 millions usd, contre 516,26 millions usd (-18,84%).
Même tendance pour les résidus et déchets des industries alimentaires, dont les tourteaux et autres résidus solides qui ont été importés pour près de 356,76 millions usd, contre 452,22 millions usd, en baisse de -21,11%.
De janvier à juillet derniers, la baisse a concerné aussi d'autres produits alimentaires, mais de moindre ampleur. Il s'agit des importations du café et thé qui se sont chiffrées à 204,74 millions usd, contre 210,82 millions de dollars (-2,88%), et celles des légumes avec (-4,49%), totalisant 160,77 millions usd, contre 168,32 millions usd durant la même période de comparaison.
Médicaments: recul de 8,7% de la facture des importations
En revanche, d'autres groupes de produits de la structure des importations ont connu des hausses durant la période de comparaison. Les plus concernés sont les tabacs et succédanés de tabac fabriqués, les fruits comestibles, les animaux vivants et enfin des préparations alimentaires diverses.
Ainsi les importations des tabacs et succédanés de tabac fabriqués ont atteint 229,20 millions usd les sept mois 2019, contre 120,52 millions usd à la même période de l'année précédente, enregistrant ainsi une hausse de 90,18%.
Les achats de l'Algérie des fruits comestibles (fruits frais ou secs) se sont chiffrés à 182,73 millions usd, contre 109,26 millions de dollars, soit une hausse de 67,24%, détaille la DEPD.
Les importations des animaux vivants ont atteint 164,48 millions usd, contre 122,52 millions usd (+34,26%) durant la même période de comparaison.
Cette variation haussière a concerné aussi les préparations alimentaires diverses qui sont passées de 192,87 millions usd à 197,70 millions usd (+2,50%).
En plus de ces principaux produits, le reste des biens alimentaires a été importé pour un montant de 563,61 millions usd, contre 556,27millions usd (+1,32%).
Concernant l'huile de soja et ses fractions, même raffinées (classés dans le groupe des produits bruts), leurs importations ont augmenté de 6,94%, en s'établissant à 383,22 millions usd, contre 358,36 millions usd.
Pour ce qui concerne les médicaments (classés dans le groupe des biens de consommation non alimentaires), leur facture d'importation a enregistré une baisse de -8,73%, en s'établissant à 688,81 millions usd, contre 754,73 millions usd.
Pour rappel, de nouveaux mécanismes d'encadrement des importations de marchandises, dont des produits alimentaires (hors produits alimentaires stratégiques), avaient été mis en place dès le début de l'année 2018 pour réduire le déficit commercial et promouvoir la production nationale.
Le ministère du Commerce avait annoncé le 14 avril dernier des dispositions pour renforcer l'approvisionnement du marché durant le mois de Ramadhan, comprenant notamment l'assouplissement de l'importation de produits alimentaires comme les viandes.
Dans ce cadre, il a été décidé de supprimer de la liste des produits soumis au Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS), les viandes bovines fraîches ou réfrigérées, les fruits secs (arachides, amandes...), les fruits séchés (raisins secs, pruneaux...) et les aliments diététiques destinés à des fins médicales et autres produits (le beurre...).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.