Le Président Tebboune adresse ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'avènement du mois de Ramadhan    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupations marocaines    L'investissement agricole et agroalimentaire, levier de la croissance économique nationale    Ramadhan: Echange de vœux entre le Président Tebboune et son homologue égyptien    Bayern Munich: Müller annonce de la prudence    Borussia Dortmund: Raiola n'est pas forcément d'accord avec le BVB dans le dossier Håland    Sétif: saisie de plus de 10 millions d'euros en faux billets    Education : La grève des enseignants largement suivie, selon le CNAPESTE    Coronavirus: 129 nouveaux cas, 104 guérisons et 4 décès    Lutte contre les répercussions de la Covid-19: les agriculteurs algériens ont été à la hauteur du défi    Baouche reste    Crise à la laiterie de Tizi    Des députés français réclament la publication des données sur les déchets nucléaires enterrés en Algérie    Le procès d'Abou Dahdah reporté au 9 mai    Soufiane Djillali ne sera pas candidat    Incident sur le site nucléaire    La CAF «va voir»    290 millions DA dépensés depuis août dernier    Benzema et Zidane domptent le Barça et propulsent le Real Madrid vers le sommet    Processus de réconciliation nationale    Les filiales de Sonelgaz en première ligne    Réunion de travail en présence des imams    La Coquette se prépare pour la saison estivale    Saisie de 200 comprimés psychotropes et arrestation d'un dangereux malfaiteur    Actuculte    Le rapport à l'écriture littéraire présenté par des auteurs algériens    C'est la frénésie !    4 morts et 7 blessés dénombrés    Arezki Hadj Saïd, nouvel inspecteur général des services de police    Et si c'était du schiste ?    Fractures et manœuvres répugnantes    Ibn Sina et Haï El Badr: Relogement de 102 familles à Belgaïd    Appel des étudiants algériens en Russie    Tlemcen: Le mouvement associatif encensé    Les monarchies et les bibelots comme dieux    Voici venir le Ramadhan...    Elle élira domicile à l'espace «Evasion» de l'hôtel Liberté: Une Académie internationale de musique bientôt à Oran    Aboul-Gheit en visite pour discuter des développements régionaux    Une tactique droit dans le mur    L'état doit frapper fort    Le Cnese réactive la Cellule d'équité    Hamdi menace de jeter l'éponge    Deux ministres sur le gril    Le piège de la mémoire    «Personne ne peut porter atteinte à l'unité nationale»    Un roman sur la réalité fabriquée    Abdelaziz Belaid: "nécéssaire cohésion de toutes les franges de la société    Paris réagit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Washington réaffirme le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination
Publié dans Algérie Presse Service le 31 - 10 - 2019

La délégation américaine à l'ONU a réaffirmé à New York son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, précisant que la prorogation du mandat de la Mission de l'ONU pour l'organisation du référendum au Sahara occidental (MINURSO) d'une année ne "signifie pas un retour au statut quo".
"Nous estimons que le moment est venu pour trouver une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable qui permettra l'autodétermination du peuple du Sahara occidental", a déclaré Michael Barkin, le conseiller principal en politique à la mission permanente des Etats-Unis à l'ONU, à l'issue du vote, mercredi, de la résolution sur la MINURSO.
Michael Barkin a expliqué que cette prorogation intervenait dans des circonstances particulières, précisant que l'allongement du mandat de la MINURSO ne peut être interprété comme un retour au "Business as Usual".
"Cependant, il y a une chose que je souhaite exposer clairement : le renouvellement du mandat la MINURSO de 12 mois dans cette situation unique ne signifie pas un retour au statut quo", a déclaré le représentant américain.
"Les Etats-Unis appellent les partis au conflit (le Maroc et le Front Polisario) à dialoguer de bonne foi et sans conditions préalables...", a-t-il ajouté.
L'absence de consensus sur la résolution a "déçu" les Etats-Unis, selon Michael Barkin qui a, toutefois, relevé que le Conseil de sécurité demeurait "uni dans sa conviction que le processus politique devait se poursuivre sans tarder".
L'Afrique du sud qui a critiqué "un texte déséquilibré" a déploré le fait que la nouvelle résolution ne fournisse aucune réflexion sur ce qui a été entrepris par les deux parties au Conflit.
D'après elle, la référence aux notions de "réalisme" et "compromis" constitue une "tentative de saper certains principes", dont le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui, qui a pourtant été consacré par l'Assemblée générale et les résolutions du Conseil sécurité.
De son côté la Russie a dénoncé des "tentatives visant à redéfinir l'axe du processus de négociations mené sous l'égide de l'ONU ou à modifier les approches convenues dans les résolutions précédentes du Conseil de sécurité".
"Malheureusement ces dernières années ont vu des modifications qui nuisent à l'approche neutre du Conseil de sécurité, ce n'est pas tolérable d'estomper des paramètres qui étaient acceptés précédemment", a déploré la délégation russe à l'ONU à l'issue de l'adoption de la résolution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.