Le tourisme grand perdant    Lancement fin novembre des travaux de réalisation de 140.000 logements    1.133 nouveaux cas, 649 guérisonset 15 décès    6 morts et 19 blessés en 24h    La DGSN rappellel'obligation du port du masque en voiture    Macron provoque la tempête !    LDC : Séville se qualifie comme Chelsea pour les huitièmes    Schalke 04 : Un dirigeants recadre Harit    Réunion de Djerad avec les walis: la situation sanitaire et l'approvisionnement en eau potable au menu    L'Algérie, un "élément clé" dans les régions africaine et méditerranéenne    Le film "Abou Leila" de Amine Sidi Boumediene primé en France    Le report de plusieurs affaires pénales intervient à "la demande de la défense des accusés"    Sahara Occidental : Convergence des positions russe et algérienne    Jeux olympiques 2021 : remise de subventions à 325 athlètes représentant 21 fédérations    Pétrole: la demande mondiale atteindra près de 104 millions b/j d' ici 2025    STRESS HYDRIQUE : Des mesures urgentes pour assurer l'approvisionnement en eau    DEPUIS L'APPARITION DU CORONAVIRUS : Décès de 120 employés de la Santé    MOSTAGANEM : La Conservation des forêts retient un objectif de plus 300.000 plants    Médéa: neuf nouvelles communes "bientôt" alimentées à partir du barrage de "Koudiate Acerdoune"    Karim Tabbou répond à Emmanuel Macron    Foot / Ligue 1 (2020-2021) : Medouar prône l'union pour réussir une saison "exceptionnelle"    Real : Benzema trop court pour le match face à l'Inter Milan    Fin de l'AP-OTAN avec la participation d'une délégation de l'APN et du Sénat    Tergiversations au Conseil de la Nation    Le juge demande un complément d'enquête    La situation s'améliore nettement à Alger    Décès de l'ancien Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi    L'Algérie perd 2 milliards de m3 de gaz à l'exportation    Saisie de plus de 7 kilos de drogue    Le premier couac du projet de Anthar Yahia    Le président de la CAF Ahmad Ahmad suspendu cinq ans    Les premiers pas de «Enamla», le premier théâtre privé à Oran    Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    L'association El Mostakbal entame la formation des encadreurs des bibliothèques communales    Le gouvernement guinéen interdit les manifestations    Le Soudan veut modifier la méthode des négociations    Plus de 10 700 dossiers pour 848 logements    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Le procès Benfisseh reporté au 7 décembre    Semaine mouvementée pour les hirakistes d'Oran    Le RAJ exige l'abandon des poursuites contre ses militants    Un taux de participation provisoire entre 38 et 40%    "Entendez-vous dans les montagnes..." de Maïssa Bey traduit en italien    "Mes peintures sont une invitation au voyage"    Sessions de formation théâtrale au profit des jeunes Casbadjis    L'INVICIBILITE DU TEMPS    Gestion des risques majeurs: Une nouvelle loi en préparation    1.005 nouveaux cas et 19 décès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





10e Fica : trois courts métrages projetés à Alger
Publié dans Algérie Presse Service le 12 - 11 - 2019

ALGER–Trois courts métrages, traitant de l'extrémisme violent et de terrorisme,ont été présentés lundi soir à Alger devant un public de cinéphiles nombreux.
Programmés dans "Fenêtre sur courts", une des catégories compétitives du 10e Festival international du cinéma d'Alger, ouvert jeudi, "Hadi Hiya","La fausse saison" et "Une histoire dans ma peau", convoquent le passé sombre et douloureux de l'Algérie à travers les blessures et les traumatismes engendrés par le terrorisme des années 1990.
Le jeune Youcef Mahsas décrypte dans "Hadi Hiya" (Ainsi soit-il ) les traumatismes psychologiques de la tragédie des années 1990 à travers l'histoire d'un jeune couple. Tourmentée, Sarah qui vit dans une vétuste maison coloniale avec son mari, Lyès, et sa fille, Nazek,se remémore les souffrances d'enfance qu'elle a endurées, la rendant "prisonnière" d'un passé douloureux duquel elle ne pouvait se détacher.
Pour sa part, le réalisateur Menad Embbarek, aborde le terrorisme à travers l'histoire de Djamel, un fidèle vivant dans une famille modeste et émancipée qui, pourtant, ne le prédestinait pas à intégrer un groupuscule extrémiste qui allait attenter à la vie de son voisin de quartier, un chanteur de cabaret.
Présent à la projection, le réalisateur qui fait sa première expérience dans le cinéma avec des comédiennes novices, dit être "motivé par le devoir de mémoire à toutes les victimes du terrorisme" dont des intellectuels, artistes et journalistes.
Son court métrage de 15 minutes, explique-t-il, tente de porter un regard sur "la société algérienne qui pâtit du manque de l communication", une défaillance qui favorise, selon lui, l'exclusion et l'extrémisme.
Toujours dans le même filon,Yanis Kheloufi, épluche, de son coté, le terrorisme à travers un portait de 17 mn, consacré à Kader Affak, comédien et militant engagé dans les luttes démocratiques, témoin de la période sombre des années 1990.
Acteur dans "Cœur sur la main", une organisation caritative, il s'engage aux cotés d'artistes et écrivains pour animer la scène culturelle et intellectuelle dans les anciens locaux du Mouvement démocratique et social (MDS), qui abritent depuis deux ans un espace dédié à l'expression artistique (Le Sous-Marin).
Ces lieux, dit-il, porteurs de mémoire, d'émotions et de leçons, sont évocateurs car ils ont hébergé, durant les années du terrorsime, des journalistes, écrivains ou encore des patriotes.
Dix-huit longs métrages (documentaires et fictions) et huit courts métrages sont programmés en compétition du10e Fica qui prévoit également la projection hors compétition de sept films.
Les projections se poursuivent jusqu'au 16 novembre dans les salles de l'Office de Riad El Feth (Oref) avec au programme de la journée du mardi la présentation en avant-première de la fiction "Paysages d'automne" de Merzak Allouache.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.