LOURDE CHARGE    Lentement ou sans précipitation ?    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    Football - Ligue 1: Le MCA refroidit l'ESS, le WAT de mal en pis    O. Médéa: L'Olympique force le respect    USM Bel-Abbès: L'équipe montre le chemin à la direction    Secousse tellurique de 3,5 degrés à Oran: Peur panique et quelques dégâts matériels    Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education    Grands corps «malades»    Tribune - De Gaulle peut-il être un personnage passerelle entre la France et l'Algérie ?    Réveil de la classe politique    Mellal lâché par ses proches collaborateurs    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Arrestation de la directrice d'une résidence universitaire    En attente du feu vert des autorités pour la reprise    Guardiola : «Mahrez mérite d'avoir plus de temps de jeu, mais...»    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    Système ou pratiques ?    Baisse drastique des visas pour les Algériens    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    Le Care pointe l'absence de données économiques    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cancer: les femmes sont plus touchées que les hommes par la maladie
Publié dans Algérie Presse Service le 07 - 12 - 2019

Le dernier bilan du Registre national du cancer, présenté samedi à Oran lors de la 3ème conférence internationale des biosciences montre que les femmes sont plus touchées que les hommes par cette maladie.
Ce dernier bilan concerne les résultats de l'année 2017, présenté par le Pr Ahmed Fouatih, chef de la coordination de l'Ouest du registre du cancer, fait état de plusieurs conclusions dont le fait que les femmes soient le plus fréquemment atteintes par les différentes formes de cancer.
Sur les 43.920 nouveaux cas enregistrés en 2017, 25.037 sont des femmes contre 18.883 hommes, a précisé le Pr Fouatih, ajoutant que cette tendance est partagée des trois réseaux régionaux Est, Centre et Ouest du registre du cancer.
Par ailleurs, le même bilan tire la sonnette d'alarme: "le cancer du sein féminin est une raison d'inquiétude en Algérie pour le futur", en raison de son taux d'incidence et pour le fait qu'il touche des tranches d'âges jeunes - entre 25 et 35 ans- non concernés traditionnellement par la maladie.
Chez les femmes, le cancer du sein présente 47.3% des nouveaux cas, suivi du cancer colorectal (11.9%), du cancer de la thyroïde (9.3%) et du cancer de col de l'utérus (7.2%). Les 5.9% restant touchent différentes formes de cette pathologie.
Chez les hommes, jusque-là touché en premier lieu par le cancer du poumon et des branches, le cancer colorectal a gagné du terrain en 2017. Désormais, il est en tête de liste des cancers masculins avec 15.2%, suivi du cancer du poumon (12.5%), le cancer de la prostate (12.3%), le cancer de la vessie (10,5%) et le cancer de l'estomac (7.4 %).
Pour sa part, le chef de service d'oncologie au CHU d'Oran, le Pr Boushaba, a indiqué qu'il a constaté une augmentation des nouveaux cas du cancer colorectal. Il a expliqué cette situation par le régime alimentaire riche en produits transformés et la présence de résidus de pesticides dans les aliments, entre autres.
Le 3ème colloque de biosciences, organisé par l'Ecole Supérieure en sciences biologiques d'Oran (ESSBO), en collaboration avec l'Agence thématique de recherche en sciences de la santé (ATRSS), la Société d'oncologie médicale d'Oran (SOMO) et l'université Oran 1, réunit des scientifiques de différents horizons, notamment des biologistes et des oncologues.
La rencontre regroupe plus de 180 chercheurs nationaux et étrangers et des experts ayant différentes approches qui aborderont différentes thématiques en rapport avec le cancer, notamment les dernières recherches en matière de sa prise en charge.
Cet évènement sera par ailleurs couronné par la création de la coordination des chercheurs en oncologie de la région Ouest, dimanche, a-t-on encore ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.