Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Plan d'action du Gouvernement, ambitieux et intégré, mais "manquant" de mécanismes de contrôle
Publié dans Algérie Presse Service le 11 - 02 - 2020

Des députés de l'Assemblée populaire nationale (APN) ont affirmé, mardi, que le Plan d'action du Gouvernement était "ambitieux et intégré" mais "manquait" de mécanismes de contrôle et de précision des délais, appelant à la conjugaison des efforts pour sa concrétisation.
Lors de la séance plénière consacrée au débat du Plan d'action du Gouvernement, le député, Abdelmadjid Denouni du Front de libération nationale (FLN), a indiqué que ce Plan était "intégré", mais soulignant, toutefois, l'absence des chiffres et des mécanismes à même de permettre le contrôle de sa mise en œuvre. L'exécution du Plan d'action du Gouvernement "nécessite l'éradication des pratiques bureaucratiques", a-t-il ajouté.
Qualifiant ce Plan d'"ambitieux", la députée, Faiza Bouhama (FLN) a estimé que l'investissement en la ressource humaine était "primordial" pour sa concrétisation, critiquant "l'absence de mécanismes pratiques permettant le contrôle de sa mise en oeuvre sur le terrain ainsi que la non précision des délais d'exécution".
De son côté, le député, Hicham Rahim (FLN) a valorisé la teneur du Plan d'action "au vu de ses nombreux aspects positifs, notamment en matière de gouvernance politique, économique et sociale à même de garantir une distribution équitable des richesses".
Pour sa part, le député Saleheddine Dkhili, du Rassemblement national démocratique (RND), s'est félicité du contenu du Plan d'action qui "reflète la volonté populaire d'un changement radical de régime et d'amélioration du quotidien du citoyen, particulièrement en termes d'emploi de jeunes".
Intervenant à cette occasion, le député Si Afif (FLN) a évoqué les plus grands défis qui se posent au Gouvernement pour l'application de son Plan d'action, notamment le renforcement de la stabilité du front interne à travers la restauration de la confiance du citoyen en ses institutions et l'impératif de s'affranchir de la dépendance excessive aux hydrocarbures, pour la relance de plusieurs secteurs importants.
Le volet économique a eu la part du lion dans les débats qui ont suivi la présentation du Plan d'action du Gouvernement, en mettant en avant l'impératif de redynamiser l'économie nationale comme premier pas vers l'édification de l'Algérie nouvelle.
Les députés ont saisi, dans leur majorité, l'occasion pour saluer la série de rencontres initiées par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avec les personnalités nationales et les partis pour discuter des affaires publiques et de la révision la Constitution, soulignant la nécessité d'impliquer toutes les composantes de la société, sans exclusive.
A noter que la plénière de l'APN s'est déroulée en l'absence des députés du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) et du Front des forces socialistes (FFS) en maintien de leur décision de geler leurs activités parlementaires.
Les débats autour du Plan d'action du gouvernement se poursuivront, au niveau de la Chambre basse du Parlement, durant deux jours avant la séance de jeudi qui sera consacrée à la réponse du Premier ministre aux questions des députés et au vote.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.