Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Ligue des champions: le CRB et le MCA pour démarrer du bon pied    L'Algérie perd une place au classement FIFA    Belaïli s'offre un doublé face à Al Arabi    OL: Aouar exclu du groupe    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    «Nous avons un groupe homogène»    Des journalistes créent une association nationale de soutien avec le peuple sahraoui    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Saïd Bouhadja n'est plus    Entre avancées et entraves    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Difficile unification du Parlement en Libye    Des résultats en nette régression    Le décès de Maradona secoue le monde du football    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Une médaille pour nos revers !    Le gouvernement entretient le suspense    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19/Sahel: attaques terroristes et conflits,une "trêve sanitaire" au second plan
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 03 - 2020

La "trêve sanitaire" face au Coronavirus (Covd-19) ne semble pas avoir lieu dans la région du Sahel, en proie à des attaques terroristes, conflits intercommunautaires et enlèvements ayant touché notamment le Mali et le Tchad ces derniers jours, rapportent les médias maliens citant des analystes.
"Attaques contre des bases militaires, conflits entre communautés, enlèvements de candidats aux élections législatives, les derniers événements dans le Sahel mettent en lumière la déliquescence de la région. Les conséquences de la pandémie de Covid-19 sur les pays occidentaux pourraient rebattre les cartes", analyse Leslie Varenne, de l'Institut de veille et d'étude des relations internationales et stratégiques (IVERIS).
Le Sahel est-il en train de se "somaliser"? Comparaison n'est pas raison, les contextes historique et politique sont différents. Mais dans les faits, le compte y est: armées nationales "en déroute, économie de prébendes, et forces internationales impuissantes malgré un déploiement de forces impressionnant et populations livrées à elles-mêmes", relèvent les analystes.
Des armées nationales durement touchées
Le 19 mars, l'armée malienne a, de nouveau, été la cible d'une attaque terroriste contre le poste militaire de Tarkint, situé au nord de Gao dans le nord du Mali. Au moins 30 soldats ont été tués.
Le 23 mars, plus de 100 militaires tchadiens ont été tués lors d'une attaque du groupe terroriste nigérian, Boko Haram, à Boma dans la province du Lac.
Et comme si la situation n'était pas assez délétère, le chef de file de l'opposition Soumaïla Cissé et sa délégation en campagne pour les élections législatives qui doivent se tenir ce dimanche ont été enlevés dans la circonscription de Niafunké. La semaine dernière déjà, un candidat du parti RPM et ses accompagnateurs avaient été "retenus" pendant 48 heures
Les violences terroristes, souvent entremêlées à des conflits intercommunautaires, ont fait quelque 4000 morts en 2019 au Burkina Faso, au Mali et au Niger, selon l'ONU. Et la "trêve sanitaire" au Sahel, comme ailleurs dans d'autres pays en conflits, n'a pas lieu, soulignent encore les analystes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.