Le nouveau tsar    Djerad préside une cérémonie de remise des clefs à 1.000 bénéficiaires de logements AADL à Baba Hassen    Chanegriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    Débat virtuel sur le hirak avec Bouchachi et Belkaïd    LE HIRAK EST UN MOUVEMENT DE PROTESTATIONS, DE REVENDICATIONS ET NON UN PARTI POLITIQUE OU UNE COOPTATION DE CERTAINS INDIVIDUS.    Les candidats à l'instance présidentielle connus mardi prochain    Un geste d'apaisement qui en appelle d'autres    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Deux navires de Sonatrach mis sous séquestre    Les Syriens et les Français en tête    Disponibilité d'Android 11 Beta sur OPPO Find X2 Series    Le Mali à la croisée des chemins    Ce que risquent l'Algérie, le Maroc et le Rwanda    Le bilan s'alourdit à 89 morts    Le chef du gouvernement tiendra-t-il le coup ?    La Corée du Nord contre tout assouplissement «prématuré» du confinement    Le Président proroge de trois mois le recours à l'armée pour la mise en œuvre du confinement    Les clubs de la Ligue 1 ont cumulé un déficit estimé à 1 000 milliards de centimes    Zidane ne souhaite pas un départ de Messi du Barça    Mohyiddine Kerrache signe pour quatre ans    L'épreuve    28 décès dus à la Covid-19 en 48 heures    Les sapeurs-pompiers en formation    Les médecins critiquent la gestion de la crise    9 décès et 413 nouveaux cas en 24 heures    «L'obstination de certains pour un projet inutile»    L'appel de la terre natale à ses enfants martyrs de la liberté    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Un lectorat espagnol au campus de Béjaïa    Chlef : Le projet des deux trémies toujours en souffrance    Biskra : La Casnos active un portail électronique pour ses affiliés    Chanegriha: le rapatriement des crânes des résistants, un complément aux fondements de la souveraineté nationale    Brèves    Session de l'APW d'Oum El Bouaghi : Radioscopie du secteur éducatif    JSMB : Nacer Yahiaoui n'est plus    Mouloudia d'Alger : La direction fustige la FAF    Taleb Omar appelle à davantage de mobilisation contre l'inaction de l'ONU face aux dépassements de l'occupant    Poésie. Agarruj Yeffren de Mohamed Said Gaci : Un trésor caché    Agression de l'éditeur Karim Chikh : Vague d'indignation sur la toile    Paléontologie : Le jurassique au pied de la cite Malki    Ligues 1 et 2: Encore des divergences sur la reprise    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Non respect des mesures préventives contre le Covid 19 : 1034 infractions en un mois    De l'eau pour tous...    L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Adrar: L'ex-député Mohamed Guerrot n'est plus    l'Algérie a honoré sa dette    ONU/CDH: l'Algérie appelle à Genève au respect de la souveraineté des Etats    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Confinement partiel à Tizi-Ouzou : la population salue et les comités de villages veillent au grain
Publié dans Algérie Presse Service le 29 - 03 - 2020

OUZOU - La mesure d'extension du confinement sanitaire partiel de 19H00 à 7H00 à 9 wilayas dont Tizi-Ouzou, décidée par le Premier ministre, Djerad Abdelaziz, a été saluée par les habitants de cette wilaya, où plusieurs comités de villages ont déjà initié une démarche similaire depuis plus d'une semaine pour mettre un frein à la propagation du nouveau coronavirus.
Plusieurs habitants ont salué cette initiative et beaucoup ont souhaité l'élargissement de la tranche horaire. Saliha, enseignante, rencontrée dans un commerce de proximité, a salué les efforts fournis au niveau de la wilaya pour limiter la propagation du virus Covid-19. "Soyons vigilants et observons tous le confinement pour endiguer cette maladie", a-t-elle dit.
Amélia qui exerce une fonction libérale à Azazga, a exprimé son inquiétude face à cette pandémie. En confinement total depuis plusieurs jours, elle a ajouté "je pense qu'il sera préférable de généraliser cette mesure à l'ensemble du territoire national et aussi de revoir la tranche horaire pour un confinement à partir de l'après midi, par exemple 13H00 jusqu'au lendemain 7H00", a-t-elle ajouté en observant qu'à Azazga les gens sortent généralement la matinée pour faire leurs courses".
Pour Belaid, retraité habitant la ville de Tizi-Ouzou, "cette mesure de confinement partiel est à saluer, mais il aurait été préférable d'étendre sa durée au-delà de la tranche arrêtée par les autorités, déjà que les gens ne sortent pas vraiment le soir durant cette pandémie. L'hygiène sous toutes ses formes, avec le confinement sont les meilleurs moyens de lutte contre le coronavirus", a-t-il insisté.
Les patrouilles de la police et de la gendarmerie qui ont sillonné les quartiers et villages au chef-lieu de wilaya et dans d'autres localités durant cette période de confinement en lançant via mégaphone, des appels à observer le confinement, ont salué la large adhésion des habitants à cette mesure.
''Au premier jour de l'application du confinement partiel, nous avons constaté une large adhésion des citoyens'', a-t-on appris du groupement de Tizi-Ouzou de la gendarmerie nationale. Certains, il s'agit notamment des automobilistes qui sont arrivés à Tizi-Ouzou d'autres wilayas, ne l'ont pas respectés par "ignorance", de son entrée en vigueur.
De son côté la sûreté de wilaya a indiqué dans un communiqué que "suite à l'instauration à compter du samedi 28 mars 2020, du confinement partiel à travers l'ensemble du territoire de la wilaya, toutes les dispositions nécessaires pour sa mise en application ont été prises, entre autres, la sensibilisation de la population au respect de cette mesure, qui a reçu pour le premier jour, un large écho".
Distribution de denrées alimentaires pour réussir le confinement total
Dans plusieurs villages de la wilaya, un confinement quasi total a été décrété par des comités de villages. Dans une première phase de lutte contre la propagation de cette maladie, des groupes de bénévoles ont été mobilisés pour effecteur des opérations de désinfection. Renforçant les mesures de prévention, plusieurs comités de villages et autres organisations de la société civile, ont décidé, comme deuxième étape, de contrôler les accès à leurs villages par des groupes de jeunes qui se relayent selon des plannings bien définis.
Les villages Ait Argane (commune d'Agouni gughrane), Aourir (Ain El Hammam), Ath Aicha ( Idjeur) et Zouvga (Illilten) sont parmi tant d'autres qui ont opté pour un confinement total afin de se protéger contre le coronavirus. La vie à l'Intérieur de ces villages est soumises à une réglementation stricte, telle que l'interdiction des visites familiales et amicales, confinement systématique pendant 15 jours, des personnes qui rentrent au village et livraison à domicile de produits de première nécessité, afin d'éviter le déplacement des villageois.
Parallèlement à ces actions qui se généralisent à travers les villages de la wilaya, un élan de solidarité envers les familles à faibles revenus, a vu le jour depuis la fin de la semaine dernière. Des organisations de la société civile ont lancé des appels à la collecte de dons en nature ou en espèce afin de les distribuer aux nécessiteux et les aider à passer dignement cette période de confinement sanitaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.