Tebboune installe une commission pour l'amender    Une nouvelle vague d'anciens ministres concernée    Liberté de dire. Toujours !    "Libérez Drareni, libérez tous les détenus d'opinion"    Des robes noires s'insurgent contre les procès à distance    "Mes vérités..."    Plus de 50 milliards de dinars de perte    La justice à la recherche des complices de Haddad    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Des opposants poursuivis pour terrorisme    Ce que prévoit la note du MJS    Benlamri proche de Getafe    Ferhat marque des points    «Des négociations sont en cours, il est à Londres»    La fille des Aurès    Mort d'un conducteur suite au renversement de son camion    Le flou persiste et inquiète les concernés    6 décès et 210 nouveaux cas en 24 heures    Fin prêtes pour accueillir les étudiants    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Le projet de la cité des 1000 logements «dégommé»    Tikjda : Encore des feux de forêt    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Le numérique, un geste barrière efficace ?    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Où est l'Algérie ?    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    Le mouvement El Islah décide de voter "Oui" au référendum du 1e novembre    Paradou AC: Le meilleur est à venir    IRB Sougueur: Mohamed Benhalima nouveau président    Tlemcen: Une question de conformité    Il avait intenté une autre action contre l'Algérie: Sawiris de nouveau débouté dans l'affaire Djezzy    Offres et avantages de la CNAS: Une caravane de sensibilisation dans les zones d'ombre    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    Une "étape cruciale" pour Chanegriha    "Nous n'importerons aucun vaccin qui ne soit pas pré-qualifié OMS"    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Niger : L'EI revendique l'assassinat de 8 personnes    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Entré en vigueur aujourd'hui: Le confinement partiel élargi à neuf autres wilayas
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 03 - 2020

Elle était prévisible pour ne pas dire souhaitée par beaucoup de citoyens. La mesure de confinement partiel est étendue à neuf wilayas supplémentaires qui s'ajoutent ainsi à la wilaya d'Alger.
Il s'agit de Batna, Tizi Ouzou, Sétif, Constantine, Médéa, Oran, Boumerdès, El Oued et Tipaza. La mesure est applicable à partir d'aujourd'hui samedi 28 mars et portera sur la tranche horaire comprise entre 19h et 7h du matin. Une décision qui porte le nombre de wilayas concernées par le confinement partiel à dix, en plus de la wilaya de Blida qui, elle, fait l'objet de mesures de confinement total.
C'est, en effet, ce qu'a indiqué hier un communiqué diffusé par les services du Premier ministère. «En application des directives de M. le Président de la République et conformément au décret exécutif n° 20-70 du 24 mars 2020, fixant des mesures complémentaires de prévention et de lutte contre la propagation du coronavirus (Covid-19) sur le territoire national, le Premier ministre, M. Djerad, a pris ce jeudi un décret portant extension de la mesure de confinement à certaines wilayas», lit-on dans ce communiqué. «L'article 2 du nouveau décret dispose que la mesure de confinement partiel est étendue aux wilayas suivantes : Batna, Tizi Ouzou, Sétif, Constantine, Médéa, Oran, Boumerdès, El Oued et Tipaza», précise-t-on de même source. «Cette mesure de confinement partiel est applicable aux neuf (09) wilayas citées à compter du samedi 28 mars 2020 et concerne la tranche horaire comprise entre 19h et 07 h», conclut le communiqué. Aussi, et dans un communiqué diffusé la veille par les services du Premier ministère, l'on apprend également que le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a émis une instruction en direction des membres du gouvernement et des walis précisant les conditions de circulation des personnes dans les wilayas concernées par les mesures de confinement, total ou partiel, ainsi que celles liées à l'octroi d'autorisations exceptionnelles.
Il s'agit d'une instruction qui a été émise dans le cadre de la mise en œuvre des mesures de prévention et de lutte contre le nouveau coronavirus (Covid-19) édictées par les décrets exécutifs n° 20-69 du 21 mars 2020 et n° 20-70 du 24 mars 2020, a précisé le communiqué. Ainsi, et à l'effet de permettre un fonctionnement optimal des services à caractère sensible destinés à assurer la prise en charge sanitaire ainsi que l'approvisionnement de la population, il a été décidé d'autoriser à la circulation «au sein de la même wilaya, les personnels relevant des services de la santé publique et les praticiens privés de la santé et ce, sur simple présentation de leurs cartes professionnelles». Il a été également décidé que «le transport de marchandises, de quelque nature que ce soit, est exclu des mesures d'interdiction édictées par les décrets exécutifs relatifs aux mesures de prévention et de lutte contre la pandémie» et en conséquence, «ne sont pas soumises à autorisation les activités de livraison de marchandises, y compris celles assurant la livraison à l'intérieur des wilayas de confinement». «L'activité de commerce de gros de produits alimentaires et des autres produits alimentant les commerces autorisés doit être maintenue, y compris dans les wilayas ayant fait l'objet de mesures de confinement», a ajouté le communiqué, soulignant qu'à ce titre, «les marchés de gros des produits alimentaires et des fruits et légumes et les abattoirs doivent poursuivre leur activité normalement et la circulation des marchandises de et vers ces lieux est autorisée». Par ailleurs, «un dispositif spécial de désinfection des moyens de transport de même que des règles de prévention sanitaire doivent être mis en œuvre dans ce type de marchés au niveau des wilayas de Blida et d'Alger», a-t-on ajouté de même source.
Concernant le déplacement des personnes qui s'approvisionnent à proximité de leur domicile ainsi que pour les nécessités impérieuses de soin, «il n'est pas exigé une autorisation préalable», note le communiqué des services du Premier ministre, indiquant que «les walis doivent veiller, en relation avec les services du ministère de la Santé, à l'ouverture des officines pharmaceutiques durant la nuit, notamment dans les wilayas confinées, selon les modalités de permanence habituelles».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.