L'amitié entre l'Algérie et la Hongrie pourra être mieux exploitée    Une exposition collective d'arts plastiques inaugurée à Alger    Coronavirus: la majorité des cas positifs à la PCR ont moins de 50 ans    Le Président Tebboune préside jeudi une séance de travail consacrée à l'examen de l'évolution de la situation sanitaire    L'Algérie s'inquiète de la persistance des déplacements forcés dans le monde    Zones d'ombre: plus de 1,7 milliard de DA pour la réalisation de programmes de développement à Rouiba    NAAMA : Saisie de près de 10 quintaux de kif traité    CONFINEMENT PARTIEL A SETIF : Le ministre du commerce donne des instructions d'urgence    Le parquet requiert 16 ans de prison pour Tahkout, 15 ans pour Sellal et Ouyahia    Le président Tebboune instruit le Gouvernement d'entamer l'exploitation de 2 grands gisements de fer et de zinc    LE WALI DE TIARET RASSURE : ‘'5000 logements seront livrés le 1er Novembre prochain''    DILAPIDATION DU FONCIER A ORAN : Le procès de l'ex directeur de l'agence foncière reporté    "Le procès d'Ali Ghediri est encore loin et nous espérons la liberté provisoire"    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le président Tebboune reçoit l'ambassadrice de Suède en Algérie    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Le CHAN-2022 se jouera en été    «Rien ne va plus»    «Les revendications politiques occultées»    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    L'évolution et les perspectives du marché à l'ordre du jour    Laskri annonce son boycott du congrès    Le MSP pour un régime parlementaire    Saisie de 4 090 comprimés psychotropes    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    Deux PME préparent leur introduction    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Erigées sur le domaine public: Démolition de trois constructions illicites à Sidi El Houari    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gaz: Sonatrach adapte sa stratégie pour faire face à la concurrence croissante du marché mondial
Publié dans Algérie Presse Service le 04 - 06 - 2020

Le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab, a affirmé, jeudi à Alger, que la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach s'attelait actuellement à l'adaptation de sa stratégie marketing dans le domaine gazier aux exigences de la concurrence croissante du marché mondial."Sonatrach modifie sa stratégie commerciale" au vu des mutations survenues au niveau du marché mondial, a fait savoir Arkab dans une déclaration à la presse en marge d'une plénière au Conseil de la nation consacrée aux questions orales.
Et d'ajouter :"Plusieurs pays injectent de grandes quantités notamment avec le développement de la production du gaz de schiste et du gaz liquéfié (...) le monde change et nous aussi".Il a assuré, dans ce sens, que l'Algérie "demeurera le fournisseur préféré" des pays européens, notamment grâce aux pipelines garantissant le raccordement direct aux clients.
Au-delà du fait que ces pipelines représentent une partie de la stratégie à court terme, il est impératif d'exploiter cette particularité dont plusieurs pays ne disposent pas et ce en vue de la préparation de latransition énergétique à laquelle aspire le pays, a poursuivi le ministre.
"Nous exportons toujours de grandes quantités vers l'Europe et nous avons des partenariats fructueux, tout en oeuvrant à préserver nos clients et à négocier avec eux selon le principe de l'intérêt commun", a-t-il souligné.
Concernant la prochaine réunion OPEP-non OPEP (Opep+) prévue la semaine prochaine, M. Arkab a fait savoir qu'elle portera sur l'évaluation des engagements de chaque partie concernant l'accord de réduction de la production et la poursuite de cette coopération fructueuse.
Il a relevé, à cet effet, des indicateurs positifs concernant le niveau d'application des parts de réduction convenues pour tous les pays dans le cadre du groupe Opep+, soutenues par des réductions spontanées de la part de la Russie, de l'Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis et du Koweït, débouchant ainsi sur "des résultats positifs ressentis récemment dans le redressement des cours".
Comme prévu, le déconfinement dans plusieurs pays en Asie et en Europe, outre l'application stricte de l'accord de réduction (9,7 millions de barils/jour en mai et juin) ont grandement contribué à la tendance haussière des cours, a ajouté le ministre.M.Arkab prévoit la poursuite de ce redressement en parallèle avec la reprise progressive des activités économiques notamment dans le secteur des transports.
A une question sur l'impact des difficultés financières sur les projets du secteur, le ministre de l'Energie a affirmé que leur réalisation se fera en fonction de la priorité accordée à chaque projet, soulignant que le secteur «ne rencontre aucun problème en matière de parachèvement des projets en cours de réalisation ».
Il a ajouté que le ministère avait reprogrammé ses projets en fonction des capacités financières disponibles, en accordant la priorité aux projets à valeur ajoutée à l'image des trois raffineries de Hassi Messaoud, Tiaret et Biskra, devant propulser pour la première fois l'Algérie dans les marchés mondiaux des produits pétroliers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.