Décès du Général-major Hassen Alaimia, commandant de la 4e RM à Ouargla    Les restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire inhumés au Carré des martyrs du cimetière d'El-Alia    Quels moyens pour respecter le protocole sanitaire ?    Un procès à huis clos !    Rapatriement des crânes de résistants : ultime hommage du président Tebboune au Palais de la Culture    Les prix à la production en hausse de 0,6% au 1er trimestre 2020    Amnesty répond au Maroc, lui rappelle son sinistre bilan des droits de l'homme    Sept blessés lors d'une tentative d'attentat près du port de Mogadiscio    L'UE ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Trudeau hésite à aller à Washington pour un sommet sur le nouvel Aléna    Poussée populaire et promesse d'une nouvelle Algérie    Incertitudes sur le rituel du sacrifice du mouton    Covid-19: les gestes barrières seul et unique moyen pour briser la chaine de contamination    Sachez-que    Poulet caramélisé au sésame    Laskri compte piloter une liste    Arrivée du cortège funèbre des restes de 24 chefs de la Résistance populaire au cimetière d'El-Alia    Les martyrs de la Mitidja : les oubliés de l'Histoire    La «longue liste» des auteurs retenus dévoilée    Béchar : Protestations dans les bureaux de poste    Benrahma inscrit un triplé contre Wigan    "Je ne spéculerai pas sur l'avenir de Messi"    Voici le contenu de la mise au point    Développement de Talents : La FIFA retient 13 écoles algériennes    Mesures de grâce présidentielle pour la libération immédiate de près de 4700 détenus    Un activiste devant la justice    Banque Mondiale : L'Algérie passe à la catégorie pays à revenu intermédiaire inférieur    Sonatrach revoit ses priorités    "Oran doit s'attendre à un 4e pic de contamination"    26 décès et 1 500 personnes infectées    Des dizaines de morts dans des combats en Syrie    Le témoignage glaçant d'un employé turc du consulat saoudien    L'ONU cherche toujours un émissaire pour la Libye    L'Algérie et la France doivent affronter le problème de la Mémoire qui hypothèque les relations bilatérales    La catastrophe écologique du lac «Oum Ghellaz» se répète: Les rejets industriels pointés du doigt    En dépit de la pandémie: Les solariums clandestins bravent l'interdiction    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Le pas à ne pas franchir    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    A quoi sert un musée ?    L'infrangible lien...    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    L'Algérie exportera 50 millions de gants vers l'Espagne    Vu à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Arkab: Le marché pétrolier retrouvera son équilibre au deuxième semestre de 2020
Publié dans Algérie Presse Service le 07 - 05 - 2020

Le ministre de l'Energie et président de la Conférence de l'OPEP, Mohamed Arkab, a réaffirmé jeudi à Alger que le marché pétrolier retrouvera son équilibre au deuxième semestre de 2020, notamment à la faveur de la levée du confinement induit par la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) dans de nombreux pays.
Dans une déclaration à la presse, en marge d'une réunion sectorielle tripartite consacrée à l'amélioration du débit internet et de la qualité des services de téléphonie, M. Arkab s'est dit "très optimiste quant au rééquilibrage du marché pétrolier au deuxième semestre de 2020", estimant que "le déconfinement progressif entamé dans certains pays en Asie, en Europe et bientôt en Amérique s'accompagnera de la reprise de la demande".
Avec le déconfinement attendu, "certains secteurs reprendront leur activité normale, ce qui aura un impact positif sur la demande", a-t-il expliqué.
Le ministre a fait remarquer que "le marché mondial a connu des flux pétroliers importants entre mars et avril" mais, a-t-il dit, "la pandémie de Covid-19 a créé un grand déséquilibre entre l'offre et la demande".
Pour rappel, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (OPEP+) avait décidé, le 12 avril dernier, de baisser la production globale de pétrole de 9,7 mb/j en mai et juin 2020, Cette réduction devrait ensuite se poursuivre, du 1er juillet à fin décembre 2020, mais avec une cadence inférieure, à savoir une baisse de 8 mb/j.
L'accord prévoit enfin que les pays concernés par la déclaration de coopération de l'Opep+, signée en 2016, continuent leurs efforts visant à équilibrer un marché fortement impacté par la pandémie de coronavirus, en appliquant une réduction de leur production de l'ordre de 6 mb/j à compter du 1er janvier 2021 et jusqu'à la fin avril 2022.
Ainsi, cet accord historique consiste en une réduction autour de 20% de la production des 10 pays de l'Opep non-exemptés de quotas (donc l'Opep hors l'Iran, le Venezuela et la Libye) et de leurs 10 partenaires de l'Opep+, à savoir la Russie, Azerbaïdjan, Brunei, Bahreïn, Guinée équatoriale, Kazakhstan, Malaisie, Oman, Soudan et Sud Soudan et le Mexique.
Pour l'Algérie, la part de réduction est pour une première étape est de 240.000 bj, suivie de 193.000 bj avant d'atteindre dans la dernière étape de l'accord OPEP+ à 145.000 bj, selon de précédents données du ministre de l'Energie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.