Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Les Sanafir se méfient des Aigles    Souibaah et Aiboud également forfaits à Relizane    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    Football - Ligue 1: Indécision à tous les niveaux !    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Industrie: Tebboune ordonne de promulguer les cahiers des charges avant le 22 juillet
Publié dans Algérie Presse Service le 13 - 07 - 2020

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a ordonné la promulgation, avant le 22 juillet en cours, des cahiers des charges relatifs à l'industrie automobile, à l'électroménager et aux pièces détachées ainsi qu'à l'importation des véhicules et d'usines usagées.
Intervenant lors du conseil des ministres qu'il a présidé dimanche, M. Tebboune "a instruit le ministre de l'industrie à l'effet de libérer les cahiers des charges avant le 22 juillet, concernant le secteur de la construction automobile, la production d'électroménagers, la production de pièces détachées, l'importation de véhicules neufs et l'importation d'usines usagées", a indiqué un communiqué de la présidence de la République.
Dans ce sens, le Président a souligné que le cahier des charges relatif à l'importation des véhicules neufs doit intervenir "obligatoirement" avec la mise en place d'un réseau de service après-vente au niveau de tout le territoire national, géré par des professionnels du secteur.
Lire aussi: Communiqué de la réunion du Conseil des ministres
Le ministre de l'Industrie, Ferhat Ait Ali Braham, avait expliqué récemment que le cahier des charges fixant les conditions et modalités d'exercice des activités de concessionnaires de véhicules neufs, exigera, outre la possession des capacités nécessaires pour exercer cette activité notamment en matière de showrooms, d'ateliers de services après-vente et du personnel qualifié, d'avoir au préalable une commande du client avant de lancer l'opération d'importation.
Quant au nouveau cahier de charges relatif à l'activité de production de véhicules, il aura pour objectif principal d'asseoir une véritable industrie mécanique en Algérie, en exigeant un niveau minimum d'intégration de composantes locales de 30% ainsi que la fabrication de la carrosserie localement, selon le ministre.
Electroménagers: libérer les opérateurs avec un taux d'intégration de 70%
S'agissant de la feuille de route pour la relance et le développement du secteur de l'industrie, M. Tebboune a observé, lors du conseil des ministres, "avec regret", qu'on continue à accorder encore trop de temps au secteur marchand de l'Etat, lequel a connu plusieurs réformes sans donner de résultats probants, alors qu'il ne représente guère plus de 20% du secteur industriel global du pays au détriment de 80% du secteur.
Le Président Tebboune a ainsi ordonné de libérer les entreprises du secteur de l'électroménagers qui présentent un taux d'intégration de 70%, donner la priorité aux secteurs de la transformation, donner la même priorité aux start-ups et passer jusqu'au système déclaratif pour leur création.
Ainsi, le registre de commerce ne sera exigé que lorsque la création aura été réalisée.
Dans le volet investissement, il a ordonné la mise en place, "dans les plus brefs délais", d'un vrai guichet unique qui aura toute l'autorité pour engager et guider les investissements aux lieu et place des anciennes structures.
Lire aussi: Importations de véhicules: le président Tebboune ordonne d'accélérer le parachèvement des cahiers de charges
Le Président Tebboune a, d'autre part, instruit le ministre des Affaires étrangères, en accord avec le ministre de l'Industrie, de prospecter auprès des partenaires européens pour l'acquisition d'unités de production usagées qui doivent impérativement remplir les conditions de fonctionnement avec les intrants locaux, dont l'âge ne dépasserait pas les cinq (5) ans et qui soient directement opérationnelles.
Pour rappel, il est autorisé, à l'exception des équipements de transport de personnes et de marchandises, le dédouanement pour la mise à la consommation, les chaînes et équipements de production rénovés, et ce, en vertu de la loi de finances complémentaire pour l'année 2020.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.