Chouaïb Oultache condamné à la prison à perpétuité    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Imposante mobilisation à Alger    L'Opep+ affole les banques d'affaires    L'Algérie enregistre un net progrès en 2020    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Une lettre du Président sahraoui adoptée comme document officiel    Brahim Ghali dénonce l'inaction de l'ONU    Qui s'y frotte s'y pique    L'ONU demande une enquête "impartiale"    La violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu "met à nu son échec cuisant"    Résultats    Boudaoui forfait face à la Zambie et au Botswana    Sous haute tension    Zetchi, réhabilité, ira à Rabat    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Arrestation d'un dealer à Téleghma    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Près de 600 millards pour une centaine de zones d'ombre    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    Le court métrage algérien Mania primé    APLS: poursuite des attaques contre les forces d'occupation marocaine    Ligue 1 (16e j): l'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    El Tarf: Sensibilisation des agriculteurs sur la protection des arbres fruitiers    En finir avec les pratiques du passé    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    107e vendredi de contestation: La mobilisation se poursuit    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Tlemcen: Les directeurs des services agricoles recadrés    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Côte d'Ivoire et Zambie en amical    La bureaucratie alimente l'informel    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BEM/BAC 2020: le protocole des mesures de prévention dans les centres d'examen dévoilé
Publié dans Algérie Presse Service le 22 - 07 - 2020

Le ministère de l'Education nationale a dévoilé mercredi le protocole spécial, approuvé par le comité scientifique de suivi de l'évolution de la Covid-19, portant mesures de prévention à mettre en place au sein des centres de déroulement des examens du Brevet d'enseignement moyen (BEM) et du Baccalauréat session 2020.
Elaboré par des experts et des professionnels, ce protocole, dont une copie est parvenue à l'APS, prévoit la désignation d'un chef adjoint, dans chaque centre de déroulement, pour s'occuper de l'aspect préventif et sanitaire durant la période des examens du BEM et du BAC, prévus septembre prochain.
A signaler que le protocole en question inclut plusieurs mesures de prévention à appliquer au sein des centres de déroulement.
Le ministre de l'Education nationale, Mohamed Ouadjaout s'était enquis, lors de ces visites d'inspection, des travaux des groupes de travail qui veillaient sur l'élaboration de ce document au siège de l'Office national des examens et concours (Onec) à Kouba.
Le protocole prévoit la stérilisation et la désinfection de toutes les structures relevant du centre de déroulement des examens, avant son ouverture et la fermeture des locaux et structures non exploités, tout en s'assurant de la disponibilité des fournitures médicales nécessaires et de la désinfection des bâches à eau.
Lire aussi: Président Tebboune: Pas d'année blanche, Examen du Baccalauréat maintenu
Pour ce qui est des mesures préventives à l'intérieur des classes, le document fait état d'une disposition des tables et chaises de manière à assurer le respect de la distanciation physique à l'intérieur de la salle, de plus d'un mètre entre les candidats, tout en s'assurant de la disponibilité de bavettes, de thermomètres à infrarouge portatifs, de sacs en plastique et de bacs à ordures, en nombre et quantités suffisants.
Le document exige de mettre à disposition, les solutions hydro-alcooliques (SHAL) en quantité suffisante à l'entrée du centre et en salle de travail, à la portée aussi bien des candidats que des encadreurs, avec la nécessité de mettre à disposition, l'eau et le savon liquide dans les sanitaires et les structures de santé.
Autres mesures prévues, la mise en place de pancartes et bandes colorées, la pose d'une peinture et d'un marquage de couleur au sol et de barrières physiques à même d'assurer le respect de la distanciation physique entre les candidats, ainsi que l'affichage et le placardage des affiches et guides-pratiques contenant consignes de sécurité, mesures préventives et sanitaires ainsi que mesures et gestes devant être observés.
Soucieux de la sécurité de tous durant les jours du déroulement des épreuves, le ministère de l'Education nationale veillera au nettoyage quotidien et la désinfection des salles après les épreuves de matin et de l'après-midi ainsi qu'à la restriction de l'utilisation des climatiseurs, sauf en cas de nécessité.
Le document dévoilé par le ministère évoque également la nécessité de respecter la distanciation sociale d'au moins un mètre entre les candidats et la prise de toutes les dispositions nécessaires pour l'application de cette procédure à l'entrée et à la sortie, dans les cours et les couloirs ainsi qu'à l'intérieur des salles d'examen, tout en empêchant l'entrée de toute personne non autorisée aux centres d'examen.
Le protocole de santé a aussi fait obligation à tout un chacun de porter les masques de protection, d'aseptiser les enveloppes des sujets avant leur ouverture et de demander aux enseignants de se laver les mains avant de distribuer et de récupérer les feuilles d'examen après la fin de chaque épreuve.
Par ailleurs, les dispositions du protocole obligent les responsables des centres de placer des lingettes antiseptiques pour les chaussures à l'entrée principale du centre, d'assurer l'hygiène et la désinfection permanente des sanitaires et d'ouvrir les fenêtres des salles pour assurer une aération naturelle.
Dans le cas où une température supérieure à 37 ou un symptôme (toux, rhume, éternuements ...) sont enregistrés à l'intérieur du centre, les procédures font obligation au responsable chargé de l'aspect préventif et sanitaire de rassurer le candidat, de ne pas empêcher le bon déroulement de l'accueil, d'effectuer un examen immédiat et diagnostiquer les cas éventuels en isolant le candidat dans une salle prévue à cet effet afin de lui permettre de passer l'examen.
Outre les dispositions sanitaires, le protocole insiste sur l'affectation d'encadreurs des deux sexes en vue de contrôler les candidats par le biais d'un détecteur de métaux, en plus des fouilles manuelles et du retrait de tous les moyens et dispositifs de communication électroniques ainsi que des documents non autorisés.
A noter qu'un autre protocole de prévention a été également élaboré au profit des candidats aux épreuves de l'éducation physique et sportive (EPS).
Ce document assure l'intégrité et la santé des élèves, compte tenu des risques pouvant être occasionnés par le contact entre eux, ou encore suite à l'utilisation des mêmes outils qu'exigent certaines disciplines de cette matière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.