La wilaya d'Alger réagit    Le Graët pessimiste pour un match Algérie-France avant la fin de son mandat    League Cup: Tottenham qualifié par forfait    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    Trafic de drogue: ce n'est pas en pointant une Kalashnikov devant ces jeunes……..    APN: adoption de l'Ordonnance modifiant et complétant la loi relative à la santé    Mali: le président de la transition rencontre le médiateur de la Cédéao    Le ministère de l'Habitat examine le projet de texte réglementaire relatif au LLP    Coronavirus: 179 nouveaux cas, 116 guérisons et 5 décès    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur de Hongrie en Algérie    Commerce extérieur: le retour au système des licences n'est pas à l'ordre du jour    La Zlecaf ouvrira de larges perspectives aux opérateurs économiques algériens    FC Barcelone: Suarez justifie le choix Atlético pour son départ    APN: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    Affaire SOVAC : poursuite du procès en appel à la Cour d'Alger    De lourdes peines pour les frères Kouninef    Belkaroui arrive, Masmoudi prolonge son contrat    Le contrat de Tiboutine résilié    Le Bayern remonte sur scène, retour risqué des fans    Quand le bricolage fait des siennes    Le développement durable : enjeux et défis pour l'Algérie    5 heures pour juger Djemaï    Une rentrée scolaire à domicile    «L'hôpital des 240 lits de Kharouba sera classé en CHU»    Plus de 3 500 étudiants ont rejoint l'université    Ce soir-là...    Actucult    Les détails du protocole sanitaire    Téhéran crie victoire face à Trump    Corsica Linea reporte ses traversées au 14 octobre    Le RCD dénonce une "remise en cause du multipartisme"    Le directeur sous contrôle judiciaire    Le niveau de l'eau en baisse significative    Investiture en catimini du président Loukachenko    Le budget supplémentaire 2020 en baisse    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    "Tout est rentré dans l'ordre avec Bouloudinat"    Deux productions algériennes à l'honneur    Appel à contribution pour l'ouvrage "Psychiatrie, Société et Religion"    Parution prochaine du deuxième tome    Hiatus, méprises et augures    Poker gagnant pour l'Histoire    La démocratie et ses travestissements    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    Ximénès ou les frères Barberousse ? Le grand tournant de l'Histoire de l'Algérie au XVIème siècle    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dispositif sur l'ouverture graduelle des plages et des lieux de détente à partir de samedi
Publié dans Algérie Presse Service le 08 - 08 - 2020

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a arrêté le dispositif de mise en œuvre de la décision portant "ouverture graduelle et contrôlée des plages, des espaces récréatifs, des lieux de plaisance et de détente, des hôtels, cafés et restaurants", à partir de samedi prochain, dans "le respect des protocoles sanitaires de prévention et de protection" contre la propagation de l'épidémie Covid-19, indique samedi un communiqué des services du Premier ministre.
"En application des instructions de Monsieur le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, données lors de la réunion du haut conseil de sécurité du 3 août 2020 et au terme des consultations avec le comité scientifique et l'autorité sanitaire, le Premier ministre a arrêté le dispositif de mise en œuvre de la décision portant ouverture graduelle et contrôlée des plages, des espaces récréatifs, des lieux de plaisance et de détente, des hôtels, cafés et restaurants et ce, dans le respect des protocoles sanitaires de prévention et de protection contre la propagation de l'épidémie", précise la même source.
Le communiqué indique que "les citoyens pourront accéder à partir du samedi 15 août 2020 aux plages autorisées et contrôlées, aux lieux de détente et espaces récréatifs et de loisirs dans le respect du dispositif préventif d'accompagnement, qui sera mis en place par les autorités locales"
Ce dispositif comprend notamment "le port obligatoire du masque de protection, le respect de la distanciation physique d'au moins un mètre et demi, l'affichage des mesures barrières et de prévention aux différents points d'accès des lieux, l'organisation de lieux adéquats pour le stationnement des véhicules, le contrôle préalable par les éléments de la protection de civile si nécessaire, de la température des estivants au niveau des accès des plages au moyen d'appareils thermiques et la mise à disposition de bacs dédiés à recueillir les masques, gants ou mouchoirs usagés".
Lire aussi: Covid-19: dispositif sur l'ouverture progressive des mosquées
Le communiqué précise, à ce propos, qu'"il appartient aux Walis d'organiser la réouverture graduelle des plages, espaces récréatifs et de divertissement, lieux de plaisance et de détente et de tenir les citoyens informés des dates d'ouverture respectifs de ces lieux".
S'agissant de la reprise de l'activité des hôtels, cafés et restaurants, elle demeure subordonnée, note le communiqué des Services du Premier ministre, à "la mise en œuvre d'un protocole sanitaire de prévention et de protection qui inclura notamment les mesures suivantes: l'utilisation en priorité des terrasses et l'exploitation d'une table sur deux dans les espaces intérieurs, le port obligatoire du masque de protection, l'organisation de la distanciation physique à l'intérieur et à l'extérieur du local, la désinfection régulière des lieux, des tables, des chaises et des autres équipements".
Il s'agit également de "l'installation de paillasses de désinfection aux entrées, le nettoyage régulier du linge, des serviettes et des tenues de travail, la mise à la disposition des clients de solution hydro-alcoolique, l'aération naturelle des lieux, l'interdiction de l'utilisation des climatiseurs et des ventilateurs".
Toutefois, le communiqué souligne que "le non-respect de ces mesures, entrainera la fermeture immédiate de l'espace et/ou activité concernés". En ce qui concerne les cérémonies de mariage et autres au niveau des salles des fêtes, hôtels et restaurants, elles resteront "strictement interdites jusqu'à ce que les conditions favorables soient réunies", ajoute la même source, précisant que "les walis sont chargés de veiller au strict respect de ces mesures de prévention et de protection qui seront précisées, en tant que de besoin par un arrêté de wilaya et de procéder à des inspections inopinées pour s'assurer de l'observation du dispositif mis en place", conclut le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.