Demande de levée de l'immunité à Mohcine Belabbas et Abdelkader Ouali    La colère de Zeghmati    Le procureur veut alourdir les peines pour Ouyahia et Eulmi    "Réunir la famille du FFS sous un même toit"    Louisa Hanoune pointe "une régression des libertés"    Ce qui est reproché à Noureddine Tounsi    Près de 1 270 000 bénéficiaires en 20 ans    L'Algérie exclut le retour aux licences d'importation    Les précisions de la direction de Batimetal    Quid des conteneurs des produits dangereux au port d'Oran ?    Incendie dans un bâtiment de Huawei    Deux militaires tués dans l'explosion de leur véhicule    Mandat d'arrêt contre 82 personnes prokurdes    Messi, prié de rester mais privé de sa garde rapprochée    Zelfani : "Je suis soulagé !"    La fille des Aurès    Les non-dits    Démantèlement d'un réseau spécialisé dans le vol de véhicules    Les spécialistes plaident pour des décisions prudentes    Affichage des listes des bénéficiaires    «Pas d'inquiétude, vos enfants seront bien accueillis»    Les bavettes non distribuées dans les campus    Les paramédicaux face à la sourde oreille de la DSP de Bouira    Le musée des beaux-arts d'Alger rouvre ses portes aux visiteurs    Une association française demande la reconnaissance du crime par l'Etat    Plus loin avec Hamdi Benani... la muse... !    Quid des arts et de la culture ?    JSMB : La saignée a commencé    AGEx de la SSPA/USM el Harrach : Retrait de confiance à Laïb acté aujourd'hui    Tizi Ouzou : Les souscripteurs AADL maintiennent la pression    Oussama Sahnoune, nageur International : «Je vise la finale olympique à Tokyo»    Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois : «J'ai un peu improvisé avec Sabrina Ouazani»    «C'était un bonheur que de camper le rôle du frère Luc, un philanthrope universel...»    Malek Souagui. Poète : «L'écrivain dans la société est celui qui contribue à créer une transmission»    Marchandise à caractère commercial: Plus de 900 smartphones saisis à l'intérieur d'un car-ferry    Tiaret: 20 jeunes chômeurs en formation en entrepreneuriat    Bouira - Algérie Télécom : forum sur les nouvelles technologies numériques    Mascara: Le stade de l'Unité Africaine fait peau neuve    Importation: Pas de retour aux licences    Un mort et six blessés dans deux accidents de la route    LES FAUSSES INTIMITES DANS UN MONDE NU    M6, La petite chaîne qui «mente» !    Le président et le vice-président de transition du Mali ont prêté serment    Zimbabwe appelle l'ONU à redoubler d'efforts pour mettre fin à l'occupation du Sahara occidental    Affaire SOVAC : poursuite du procès en appel par les plaidoiries de la défense    Participation de l'ANP au maintien de la paix : une évolution dictée par le contexte géopolitique    Belhimer: le débat sur la Constitution dénote la conscience du peuple qui suit de près le sujet    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dispositif sur l'ouverture "graduelle et contrôlée" des plages et des lieux de détente à partir de samedi prochain
Covid-19
Publié dans Liberté le 08 - 08 - 2020

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a arrêté le dispositif de mise en oeuvre de la décision portant "ouverture graduelle et contrôlée des plages, des espaces récréatifs, des lieux de plaisance et de détente, des hôtels, cafés et restaurants", à partir de samedi prochain, dans "le respect des protocoles sanitaires de prévention et de protection" contre la propagation de l'épidémie Covid-19, indique samedi un communiqué des services du Premier ministre.
"En application des instructions de Monsieur le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, données lors de la réunion du haut conseil de sécurité du 3 août 2020 et au terme des consultations avec le comité scientifique et l'autorité sanitaire, le Premier ministre a arrêté le dispositif de mise en oeuvre de la décision portant ouverture graduelle et contrôlée des plages, des espaces récréatifs, des lieux de plaisance et de détente, des hôtels, cafés et restaurants et ce, dans le respect des protocoles sanitaires de prévention et de protection contre la propagation de l'épidémie", précise la même source.
Le communiqué indique que "les citoyens pourront accéder à partir du samedi 15 août 2020 aux plages autorisées et contrôlées, aux lieux de détente et espaces récréatifs et de loisirs dans le respect du dispositif préventif d'accompagnement, qui sera mis en place par les autorités locales" Ce dispositif comprend notamment "le port obligatoire du masque de protection, le respect de la distanciation physique d'au moins un mètre et demi, l'affichage des mesures barrières et de prévention aux différents points d'accès des lieux, l'organisation de lieux adéquats pour le stationnement des véhicules, le contrôle préalable par les éléments de la protection de civile si nécessaire, de la température des estivants au niveau des accès des plages au moyen d'appareils thermiques et la mise à disposition de bacs dédiés à recueillir les masques, gants ou mouchoirs usagés".
Le communiqué précise, à ce propos, qu'"il appartient aux Walis d'organiser la réouverture graduelle des plages, espaces récréatifs et de divertissement, lieux de plaisance et de détente et de tenir les citoyens informés des dates d'ouverture respectifs de ces lieux".
S'agissant de la reprise de l'activité des hôtels, cafés et restaurants, elle demeure subordonnée, note le communiqué des Services du Premier ministre, à "la mise en oeuvre d'un protocole sanitaire de prévention et de protection qui inclura notamment les mesures suivantes: l'utilisation en priorité des terrasses et l'exploitation d'une table sur deux dans les espaces intérieurs, le port obligatoire du masque de protection, l'organisation de la distanciation physique à l'intérieur et à l'extérieur du local, la désinfection régulière des lieux, des tables, des chaises et des autres équipements".
Il s'agit également de "l'installation de paillasses de désinfection aux entrées, le nettoyage régulier du linge, des serviettes et des tenues de travail, la mise à la disposition des clients de solution hydro-alcoolique, l'aération naturelle des lieux, l'interdiction de l'utilisation des climatiseurs et des ventilateurs".
Toutefois, le communiqué souligne que "le non-respect de ces mesures, entrainera la fermeture immédiate de l'espace et/ou activité concernés".
En ce qui concerne les cérémonies de mariage et autres au niveau des salles des fêtes, hôtels et restaurants, elles resteront "strictement interdites jusqu'à ce que les conditions favorables soient réunies", ajoute la même source, précisant que "les walis sont chargés de veiller au strict respect de ces mesures de prévention et de protection qui seront précisées, en tant que de besoin par un arrêté de wilaya et de procéder à des inspections inopinées pour s'assurer de l'observation du dispositif mis en place", conclut le communiqué.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.