Tottenham : Mauvaise nouvelle pour Son Heung-min    Fatma-Zohra Zerouati élue à la tête du parti TAJ    Liban: appels à s'attaquer aux raisons de l'obstruction pour surmonter l'impasse politique    L'opération de révision des listes électorales s'est déroulée dans de bonnes conditions    Adel Kansous installé dans sa nouvelle fonction de PDG de l'ANEP    Sahara occidental: mise en garde contre l'escalade marocaine    Le procès en appel de Ali Haddad reporté au 11 octobre    Accidents de la route: 6 morts et 390 blessés en une semaine dans les zones urbaines    Rentrée scolaire 2020-2021: la date pas encore fixée    Covid-19: 153 nouveaux cas, 104 guérisons et 3 décès    Ferhat buteur face au RC Lens    ANSEJ : Large mouvement au niveau des directions d'annexes    Le MSP décide de voter "Non" à la révision constitutionnelle    EMIGRATION CLANDESTINE : Sauvetage de 755 personnes durant la dernière semaine    RAGE : 900 cas et 15 décès en Algérie en 2019    MOSTAGANEM : 100 logements sociaux et des questions à Fornaka    SIDI BEL ABBES : Commémoration de l'assassinat des 11 enseignantes    Alger : sit-in des avocats pour réclamer le règlement de leurs problèmes professionnels    Schalke 04 : Bentaleb voit son entraineur se faire limoger    CONDOLEANCES    Abdelwahab Maïche, l'homme au tempérament de gagneur    Le leader du Mouvement M5 rappelle le rôle primordial de l'Algérie    23 morts dans le crash d'un avion militaire    40 terroristes présumés tués par l'armée    Ces nids à problèmes    Le FFS refuse de cautionner le référendum constitutionnel    "On veut nous neutraliser !"    Les locataires tirent la sonnette d'alarme    Les travaux traînent en longueur    Algérie-Mexique, le 13 octobre à La Haye    Programme dense par le TNA et les théâtres régionaux    Ouverture de la galerie "Diwaniya Art Gallery" à Alger    La Foire du livre de Francfort invite les libraires pour une formation    Une bouffée d'oxygène pour l'Algérie ?    FC Barcelone : le grand «Koemancement»    Sommes-nous tous victimes de l'abstraction sélective ?    Et si on causait d'érotisme dans Les Mille et une Nuits ?    Robes noires    AS Aïn M'lila: Un retard considérable à rattraper    LES CROCS AIGUISES DE LA REALITE DES PRIX    Faire le pied de grue devant un distributeur fâché    Tlemcen: Un nouveau quota d'eau pour les terres agricoles de Fehoul    Massacres du 17 octobre 1961: Une Association française demande la reconnaissance du crime    Vers l'abandon progressif de l'essence super à partir de 2021    L'avis des experts    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    Importation: Pas de retour aux licences    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ambassadeur sahraoui en Algérie salue le soutien de l'Algérie à la cause sahraouie
Publié dans Algérie Presse Service le 13 - 08 - 2020

L'ambassadeur sahraoui en Algérie, Abdelkader Taleb Omar, a salué mercredi les efforts de l'Algérie, direction, peuple et classe politique, en faveur de la cause sahraouie et du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.
Lors de l'audience que lui a accordée le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Tayeb Zitouni, l'ambassadeur sahraoui a précisé "avoir informé la direction du parti des derniers développements de la cause sahraouie qui amorce un tournant décisif".
Cette rencontre procède de "notre conviction que le soutien partisan et populaire et le rejet, haut et fort, des politiques que le régime marocain tente d'imposer doivent se concrétiser dans des programmes et plans de soutien" à la cause, a souligné le diplomate sahraoui.
M.Taleb Omar s'est félicité de la "compréhension" et du "soutien" qu'il a perçus chez la direction du parti qu'il a qualifiée d'"amie de la cause ( ) ayant une expérience certaine en matière de solidarité avec le peuple sahraoui".
En marge de la rencontre, le diplomate sahraoui a affirmé que "le Front Polisario s'emploiera à intensifier les actions de solidarité avec l'ensemble de la classe politique et la société civile, afin que la voix de la cause reste audible".
Lire aussi: Le "Sahara occidental" est l'appellation consacrée dans toutes les résolutions internationales
Selon lui, "il est nécessaire de s'inspirer des expériences partisanes, notamment en matière de formation politique et de diplomatie parlementaire".
Cela nécessite, ajoute le diplomate sahraoui, "davantage de coordination avec la classe politique algérienne", rappelant qu'il "a pris attache avec plusieurs formations en vue de programmer d'autres rencontres".
Le membre du secrétariat national du Front Polisario s'est dit satisfait "du consensus national en Algérie autour du soutien de la cause sahraouie".
La cause sahraouie "qui se trouve à un tournant décisif, se heurte aux entraves du régime marocain et ses tentatives de modifier le statut du territoire qui doit jouir de son droit à l'autodétermination, pour se l'approprier", a-t-il regretté.
"Nous sommes conscients du rôle, à la fois passif et influent, de la France au sein du Conseil de sécurité et de l'Union européenne", a indiqué l'ambassadeur sahraoui, rappelant "ses derniers dépassements dont l'implantation du siège du réseau Afrique de la Francophonie à Dakhla et le projet de l'énergie éolienne à Lâayoune occupée, ce qui est en contradiction avec la position de la France qui dit ne reconnaître aucune souveraineté du Maroc sur les territoires sahraouis".
Pour sa part, le secrétaire général du RND, Tayeb Zitouni a réitéré le soutien de sa formation politique et de ses militants "aux frères sahraouis dans leur lutte contre l'occupation marocaine", soulignant que "ce soutien est une doctrine et un principe immuable consacré et inspiré des valeurs du 1er Novembre".
"Telle est la position de l'Etat et du peuple algérien, car il s'agit d'une question de décolonisation et de l'application des résolutions onusiennes", a-t-il affirmé.
A cette occasion, M. Zitouni a appelé à "la création d'une plateforme regroupant les partis politiques, les syndicats et les associations de solidarité et à l'établissement d'un véritable partenariat avec le peuple sahraoui".
A la fin de l'audience, le SG du RND a annoncé la tenue d'une conférence en décembre prochain sur le droit des peuples à l'autodétermination.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.