Barça : Iniesta cite les trois joueurs clés pour remporter le Clasico    Le Hirak maintient la pression    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Regroupement en tête    Charef Eddine Amara, candidat unique    Le devoir de réagir    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Djabou, le retour    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Assemblée élective de la Fédération algérienne de football : Belmadi réaffirme sa "neutralité"    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Tlemcen: Plaidoyer pour une «communauté d'entrepreneurs»    Allégations d'agression sexuelle sur un mineur: De graves accusations contre six individus     Le Palais des expositions en fête    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    8700 logements sociaux distribués    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaines    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    Pourquoi voulait-on piéger Hanoune ?    La note de Ouadjaout    La thyroïde, apprendre à la connaître    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Libye: le GNA et le Parlement de l'Est annoncent un cessez-le-feu et des élections prochaines, l'ONU salue la décision
Publié dans Algérie Presse Service le 21 - 08 - 2020

Le Gouvernement d'Union nationale libyen (GNA) et le Parlement basé à Tobrouk, à l'Est, ont annoncé, vendredi, un cessez-le-feu général sur tout le territoire libyen et la tenue d'élections prochainement, dans un accord salué par l'ONU qui appelle les parties concernées par la question libyenne à saisir cette occasion "historique".
Le président du Conseil présidentiel du GNA basé dans la capitale Tripoli et reconnu par l'ONU, Fayez el-Sarraj, "a ordonné à l'ensemble des forces militaires d'appliquer immédiatement un cessez-le-feu et d'interrompre toutes les opérations de combat sur l'ensemble du territoire libyen".
"L'entrée en vigueur d'un véritable cessez-le-feu nécessite la démilitarisation des régions de Syrte et d'al-Jufrah", a-t-il poursuivi, ajoutant que "les services de police des deux côtés travaillent en coordination sur les dispositifs sécuritaires dans ces régions".
De son côté, le président du Parlement, basé à Tobrouk, dans l'est du pays, Aguila Saleh, a ordonné à toutes les parties d'observer "un cessez-le-feu immédiat et l'arrêt de tous les combats sur tout le territoire libyen".
Dans deux communiqués distincts, les parties libyennes ont annoncé séparément l'organisation d'élections prochainement. Fayez el-Sarraj, a appelé à la tenue d'"élections présidentielles et parlementaires en mars prochain sur une base constitutionnelle qui bénéficie du consensus de tous les Libyens".
Aguila Saleh, a, pour sa part, appelé toutes les parties à "aller au-delà du passé, tourner les pages des conflits et des combats, regarder vers l'avenir et construire l'Etat à travers un processus électoral conforme à la constitution".
Une occasion "historique" à saisir, selon l'ONU
Aussitôt, la représentante spéciale par intérim du Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU) en Libye, Stephanie Williams a salué chaleureusement l'annonce du cessez-le-feu par le GNA et le Parlement de Tobrouk.
La mission onusienne a indiqué que "Stephanie Williams salue chaleureusement les points d'accord dans les déclarations publiées vendredi par le président du Conseil présidentiel du GNA, Fayez Al-Serraj et le président de la Chambre des représentants Aguila Saleh et qui appellent à un cessez-le-feu, dans l'espoir que celui-ci sera rapidement repris par la Commission militaire mixte 5 + 5, avec le départ de toutes les forces étrangères et mercenaires du sol libyen".
La représentante spéciale par intérim a plaidé pour "une mise en œuvre rapide de l'appel des deux parties pour la reprise de la production et de l'exportation de pétrole selon les orientations exposées dans les deux déclarations". Elle a rappelé que "priver le peuple libyen de sa richesse pétrolière est un signe d'entêtement inacceptable de la part des acteurs locaux et internationaux impliqués", appelant toutes "les parties à se montrer à la hauteur de cette occasion historique et à assumer toutes leurs responsabilités devant le peuple libyen".
Elle a également noté que "les deux initiatives ont créé l'espoir de forger une solution politique pacifique à la crise libyenne de longue date, une solution qui affirmera le désir du peuple libyen de vivre dans la paix et la dignité".
Démilitarisation autour de Syrte, l'une des clés pour instaurer la paix
Cette annonce survient au moment où la communauté internationale continue de convaincre les parties au conflit pour établir une zone démilitarisée autour de la ville de Syrte, vue comme l'une des clés pour instaurer la paix. Lors d'une récente visite à Tripoli et Abu Dhabi, Heiko Maas, le ministre des Affaires étrangères allemand a plaidé en faveur de cette proposition de la MANUL, soutenue par le gouvernement libyen.
La solution démilitarisée a été également au menu d'une visite récente de l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye, Richard Norland, à Ankara.
Le 4 août dernier, le conseiller à la sécurité nationale du président américain Donald Trump, Robert O'Brien, a déclaré que les Etats-Unis étaient "profondément troublés" par la crise en Libye et s'opposaient aux interventions militaires étrangères.
M.O'Brien a appelé toutes les parties concernées à " mettre en œuvre une solution démilitarisée pour Syrte et al-Jufra et à respecter l'embargo sur les armes de l'ONU".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.