Ouargla: l'opération de vote se déroule dans des conditions normales aux bureaux itinérants    Sahara occidental: Haidar apporte son soutien aux manifestants à El Guerguerat    Cinq anciens ministres concernés    Le terroriste Mustapha Derrar arrêté à Tlemcen    La constitution 2020 est la priorité du régime    Sans relief    Blocage    Pôles d'excellence    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Nouvelle ruée sur la semoule    Les ministres s'impliquent en force    Un terroriste libéré au Mali arrêté à Tlemcen    Au moins 69 civils tués dans des attaques au Karabakh    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Taoufik Makhloufi : «je suis un athlète propre»    Reprise des entraînements samedi à Tizi Ouzou    Soumana prêté une saison au NC Magra    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Les joueurs recrutés pas encore enregistrés    "Le Mouloudia est victime d'un conflit d'intérêt"    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Remets tes savates, ça chlingue !    Des classes de huit élèves divisées en groupes    Transportés à 7h du matin pour des cours donnés à 13h    Abdelmadjid Tebboune transféré, hier, en Allemagne    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    La collection d'un éphémère musée new-yorkais du KGB bientôt aux enchères    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Le référendum sur l'amendement de la Constitution, une consécration de la volonté populaire    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    Bouira : La rupture avec les anciennes pratiques n'est pas pour demain !    La consécration du projet de révision constitutionnelle, premier jalon dans l'édification de l'Algérie nouvelle"    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    Jijel: raccordement au réseau du gaz naturel de 395 foyers    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    Sahara occidental: le Conseil de sécurité reporte à vendredi    Conférences autour de l'Homme et de la Culture dans la pensée de Malek Bennabi    La médiation demande l'accès au chef de l'opposition en Guinée    Panamera délivre, désormais, jusqu'à 700 chevaux    Mawlid: lancement de la caravane culturelle "El Manara"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Algérie/Italie: le comité technique chargé de la délimitation des frontières maritimes installé
Publié dans Algérie Presse Service le 23 - 09 - 2020

Le Comité technique conjoint chargé de la délimitation des frontières maritimes entre l'Algérie et l'Italie, a été installé officiellement mercredi à Alger, à l'occasion de la visite, en Algérie, du Secrétaire d'Etat au ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Manlio Di Stefano,"M. Manlio Di Stefano et moi même venons de procéder à l'installation officielle du comité technique conjoint chargé de la délimitation des frontières maritimes entre l'Algérie et l'Italie", a déclaré le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères Chakib Rachid Kaid, à l'issue de l'audience qu'il a accordée au secrétaire d'Etat italien.
Ce comité qui, présentement, en réunion-négociation, est "appelé, à terme, à fixer les frontières maritimes entre nos deux pays, dans le prolongement des excellentes relations politiques et économiques qui unissent traditionnellement l'Algérie et l'Italie", a expliqué M.Kaid.
Il a , à l'occasion exprimé "la satisfaction du Gouvernement algérien" pour le lancement de ce processus de négociation, qui est, selon lui "le fruit de de la concertation bilatérale régulière et décision politique arrêtée au plus haut niveau de nos deux Etats au cours de la visite en Algérie du président du Conseil des ministres italien M. Guiseppe Conte".
Il a également souligné que cette visite du M. Di Stefano "qui ne se limite pas à la cérémonie du lancement des négociations sur les frontières, même si la symbolique qui s'attache à ce dossier est suffisamment forte et expressive du niveau de nos relations", permet de faire le point sur l'ensemble des dossiers de coopération politique et économique bilatérale"
Dans ce contexte, a-t-il dit, "Nous avons déjà envisagé les principes échéances bilatérales de haut niveau, dont le dialogue stratégique bilatéral, le comité bilatéral de suivi, la réunion bilatérale de haut niveau ainsi que le Forum d'affaires", des dossiers lourds qui "mobilisent notre attention et sur lesquels la discussion se poursuivra tout au long de la journée".
Il est également prévu que le secrétaire d'Etat puisse rencontrer d'autres hauts responsables algériens pour examiner avec eux les relations bilatérales et leurs perspectives.
De son côté, le Secrétaire d'Etat au ministère italien des Affaires étrangères a qualifié l'Algérie de "partenaire extraordinaire" pour son pays et pour la méditerranée et avec lequel "nous partageons d'énormes perspectives possibilités et histoire".
Lire aussi: Le Secrétaire d'Etat au MAE italien en visite de travail mercredi en Algérie
L'Algérie est un pays avec lequel "nous avons d'excellents rapports aussi bien politiques que commerciaux, un pays qui contribue d'une manière réelle à des chapitres très importants pour l'Italie comme l'approvisionnement énergétique et la gestion de la méditerranée en terme de sécurité et richesse", a précisé M. Di Stefano.
Outre la coopération dans les domaines économique et politique, l'Algérie, pour le Secrétaire d'Etat Italien, est le pays avec lequel l'Italie "partage aujourd'hui aussi l'effort politique pour la stabilité de la Libye" a-t-il dit.
Il a estimé par ailleurs, que l'installation aujourd'hui du Comité technique est une étape "fondamentale" ajoutant que la délimitation des zones économiques exclusives de la méditerranée "ne peut que passer par la concertation entre des pays voisins".
"Nous partageons un espace petit mais riche et au lieu que cette mer divise elle doit plutôt unir", a fait savoir M. Di Stefano notant que l'Italie et l' Algérie "n'ont besoin d'aucun facteur d'incompréhension".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.