CAHIER DES CHARGES LIE A LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE : Le ministère de l'Industrie dément tout changement    Le Maroc dissimule ses pertes face à l'armée sarhaouie    Algérie-Italie : signature à Alger d'un mémorandum d'entente sur le dialogue stratégique    Les avions d'Air Algérie désinfectés    COMMENÇANTS IMPACTES PAR LE COVID-19 : Les conditions d'indemnisation fixées    EN VUE DE VENIR A BOUT DE CETTE PANDEMIE : L'Algérie appelle la communauté internationale à l'entraide    Djerad: la Zlecaf, un choix stratégique pour l'Algérie    L'artiste M'hamed Bouhaddaj expose ses nouvelles œuvres à Tlemcen après 30 ans d'exil à l'étranger    DGI: la souscription de la déclaration de l'impôt sur la fortune de 2020 prorogée à fin décembre courant    Juventus: Paratici visé par une enquête pour l'examen d'italien truqué de Suarez    Le niveau des barrages en nette hausse    Une récolte de 372 000 quintaux attendue    Ouverture d'un tronçon de 10 km aux véhicules légers    Incident à la station-service du Caroubier    Ferhat Aït-Ali Brahim montre la voie bancaire    Saidal signe un nouveau mémorandum    Spectre ou menace réelle ?    Seulement 8 députés pour 5 ministres    Yacine Mebarki se pourvoit en cassation    Fragile consensus politique en Libye    «Nous sommes en Europe, au milieu de deux extrémismes, qui, d'ailleurs, se nourrissent mutuellement»    La Chine, "plus grande menace pour la démocratie"    Vers un dénouement de la crise du Golfe    Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères jordanien et israélien    Le militant écologiste Karim Khima acquitté    LDC. MC Alger – Buffles FC (Bénin) : Le Doyen l'emporte sur tapis vert !    ES Sétif : Le retour de Fahd Halfaïa    Js kabylie : Mellal parle des objectifs du club    Benaraïbi, Baup et six joueurs atteints de coronavirus    USMBA-MCA mardi    Résultats Ligue 1    Quand le Parlement européen secoue le cocotier    Les «qui-tu-quistes» aux abois    Les militants de RAJ réclament la réhabilitation    Fin tragique pour le petit Yanis    7 arrestations pour trafic d'armes et de stupéfiants    Le président de l'APW interpelle le ministre de la Santé    "Le vaccin pour tous"    Rumeur et inquiétude : le convalescent et le syndrome du prédécesseur    Un hymne à l'amour et à la jeunesse    Une expérience unique dans le monde arabe    L'observation des oiseaux à Central Park, rare loisir en temps de Covid    Une «Histoire du fils» qui dure un siècle    Le théâtre britannique s'invite virtuellement au TNA    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère    LE LONG TUNNEL NOIR    Mgr Henri Teissier sera inhumé le 9 décembre à la basilique de Notre Dame d'Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Manipulation de l'image par M6: l'ARAV exprime sa "totale réprobation"
Publié dans Algérie Presse Service le 24 - 09 - 2020

L'Autorité algérienne de régulation de l'audiovisuel (ARAV) a exprimé mercredi sa "totale réprobation" concernant "toute exploitation de la communication audiovisuelle attentatoire à la protection de l'enfance et de l'adolescence" au lendemain de la diffusion par la chaine française de télévision "M6" d'un documentaire intitulé "Algérie... pays de toutes les révoltes".
S'insérant dans la "vague de dénonciation des manipulateurs de l'image" déclenchée par la diffusion de ce documentaire, l'ARAV a estimé qu'il était de son "devoir d'exprimer tout particulièrement sa totale réprobation concernant toute exploitation de la communication audiovisuelle attentatoire à la protection de l'enfance et de l'adolescence, crédo des valeurs déontologiques et éthiques qui caractérisent l'exercice de l'activité audiovisuelle", a-t-elle indiqué dans un communiqué.
Selon l'ARAV, l'émission "incriminée" précisément comporte des "images visibles où des mineurs sont mie en scène".
"Ceci alors que M6 est l'un des notateurs d'une charte signée par les différents groupes français de télévision et approuvée par le CSA français, lors de sa délibération du 17-04-2007 relative à l'intervention des mineurs dans le cadre d'émissions de télévisions", a-t-elle regretté.
L'ARAV a jugé de telles pratiques "professionnellement intolérable", et qu'elles constituent "une grave atteinte à l'un des enjeux primordiaux universellement admis en matière de communication audiovisuelle, celui de la déontologie des programmes, adossée aux exigences de respect du service public".
"Ces principes cardinaux, qui ne sauraient en aucun cas être transgressés au nom de la liberté de l'acte communicatif, sont consacrés comme tels, aussi bien par le droit international, le droit européen notamment la récente directive (UE) 2018/1808 du parlement européen et du conseil, ainsi que par les législations internes à chacun de nos deux pays", rappelle la même source.
"Les institutions garantes et soucieuses du respect de ces principes, sauront, nous l'espérons, prendre les mesures requises en pareilles circonstances", a-t-elle ajouté.
L'ARAV a fait remarquer, dans ce contexte, que la diffusion de ce reportage "continue de susciter de vives réactions qui traduisent, pour l'essentiel, l'état général de l'opinion algérienne qui dénonce avec vigueur le flagrant travestissement de la vérité et le regard biaisé que les concepteurs du reportage ont porté sur l'Algérie".
Des critiques "similaires" et par endroits "aussi sévères", a-t-elle poursuivi, "ont également été enregistrées en France à l'exemple de l'émission française +Touche pas à mon poste+ diffusée le 21-09-2020 sur la chaîne C8, spécialisée dans le décryptage et la critique des produits audiovisuels".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.