Tebboune réitère l'engagement de l'Etat    Accidents de la route: 9 morts et 359 blessés ces dernières 48 heures    Plan national de reboisement : un milliard de plants mis en terre depuis le lancement    L'Algérie salue l'accord de cessez-le-feu global en Libye    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    On vous le dit    Signature du premier accord majeur post-Brexit entre Londres et Tokyo    Le chef de l'ONU s'inquiète d'une «situation tendue»    Les grosses écuries au rendez-vous, à l'exception de Naples    Résiliation du contrat de Toufik Zerara    Billel Bensaha mouloudéen à titre de prêt    Les créances de la Sadeg s'élèvent à 1 850 millions de dinars    Calendrier chargé pour les magistrats    Les parents toujours inquiets    Oran : Plantation d'arbres à l'université    Les engagements du wali    Défection du Sila et souvenirs du «Parnasse» algérien    Le chanteur populaire M'hamed Zighem n'est plus    Commémoration du 116e anniversaire de la mort d'Isabelle Eberhardt    Djelloul Djoudi condamné à 3 mois de prison avec sursis    Après l'AGO : Les présidents en fin de mandat doivent quitter la ligue    MO Béjaïa : Un directoire pour gérer les affaires du club    FC Barcelone-Real Madrid : Les compositions probables    La fille des Aurès    Les non-dits    Attribué depuis trois mois à Mâalma : Le site AADL des 831 Lgts entre malfaçons et absence de commodités    Les travailleurs sans salaire depuis dix mois    En attendant une décision officielle...    Erdogan confirme un test de missiles russes    Saad Hariri de retour aux commandes au Liban    "un reconfinement partiel n'est pas à exclure si..."    Djerad désavoue le wali d'Oran    Le calendrier des compositions dévoilé    "L'Algérie coopérait déjà peu..."    Station multimodale de Bir Mourad Raïs : De nouveaux délais pour la réception du projet    Le RCD accuse le pouvoir de "s'acheter une nouvelle clientèle"    Je suis contre cette Algérie majoritaire !    La représentation des minorités progresse mais reste limitée    Ali Boudarène, un comédien prometteur    Concours du meilleur joueur de mandole algérien : Appel à Candidature    Le droit des citoyens à l'information garanti dans le projet d'amendement constitutionnel (Abdelaziz Belaid)    L'amendement constitutionnel ouvre de ‘'nouvelles perspectives aux jeunes''    VFS Global: Un service de «rendez-vous de test PCR»    Le FMI inévitable?    Attar à Hassi Messaoud après un incendie    En raison d'un cas suspect de Covid-19: Le Consulat turc à Alger fermé    Par-delà l'image    Les salles obscures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"
Publié dans Algérie Presse Service le 30 - 09 - 2020

, grâce aux nouvelles réformes introduites récemment, a estimé, mercredi, Lord Richard Risby, l'Envoyé du Premier ministre britannique pour les Affaires économiques et commerciales avec l'Algérie.
"Ma dernière visite en février dernier en Algérie, m'a fait ressentir beaucoup d'optimisme et je suis convaincu que l'Algérie est entrée dans une période de changement positif", a-t-il déclaré lors d'une rencontre d'affaires algéro-britannique sur l'investissement et le commerce, tenue par visioconférence.
"Les nouvelles réformes ont introduit de nouvelles valeurs commerciales et opportunités compétitives pour les investisseurs étrangers et les partenariats", a-t-il soutenu, estimant que cette conférence constitue "une plateforme qui mettra en valeur la diversification des investissements (britanniques) en Algérie, ce qui permettra de nouer des partenariats gagnant-gagnant".
Rappelant que les entreprises britanniques sont très actives en Algérie, notamment pour ce qui est de l'investissement dans le secteur gazier, Lord Risby a mis l'accent sur les "nombreuses opportunités pour élargir le partenariat algéro-britannique".
Evoquant les entrepreneurs algériens, en quête d'exploration de nouveaux marchés africains, il a avancé que les entreprises britanniques "sont en mesure de les soutenir et de leur offrir la technologie nécessaire, l'expérience et l'expertise et de nouer un partenariat mutuellement gagnant" avec ces investisseurs algériens.
Sur la pandémie de la Covid-19 et son impact sur les économies mondiales, il a noté que le commerce "va aider à relancer les économies algérienne et britannique".
L'Algérie: "meilleure destination" pour les investisseurs britanniques
De son côté, Lord Gerald Edgar Grimstone, ministre d'Etat de l'investissement, auprès du Département britannique du Commerce international, a fait remarquer que les investissements britanniques en Algérie "ne cessent d'augmenter dans tous les domaines, les compagnies britanniques faisant partie des plus grands investisseurs en Algérie".
"J'ai l'espoir de voir nos deux pays nouer de nouvelles opportunités à l'aube du post-brexit", a-t-il souhaité en assurant que les opportunités, pour les deux parties, sont "nombreuses".
Pour Lord Edgar Grimstone, "Il n'existe pas une meilleure destination d'investissement pour les entreprises britanniques que l'Algérie".
"Je ferai de mon mieux afin d'encourager cela, car la prospérité qui règne est bonne pour les deux pays. Nous encourageons les entreprises britanniques à investir en Algérie", s'est-il engagé.
Lire aussi: Ait Ali Braham appelle les entreprises britanniques à développer des partenariats en Algérie
Le ministre britannique s'est dit "très satisfait de l'annonce faite par le gouvernement algérien concernant le cadre juridique et le nouveau plan économique et social qui encourage l'investissement".
Il a souligné que les secteurs de l'agriculture, les énergies renouvelables, le numérique, les mines, l'industrie pharmaceutique et les finances offraient de bonnes opportunités d'investissement pour les opérateurs britanniques, les appelant à "faire partie de la vision à long terme de l'Algérie".
Prenant part à la visioconférence, le ministre de l'Industrie, Ferhat Ait Ali Braham, a appelé les entreprises britanniques à saisir les opportunités économiques qui s'offrent sur le marché algérien dans ses différents secteurs, tout en s'engageant à améliorer davantage le climat des affaires.
Organisé par le Conseil d'affaires algéro-britannique (ABBC), cet événement vise principalement à donner un aperçu général sur la feuille de route actuelle et post-COVID-19 des relations économiques algéro-britanniques dans l'objectif de renforcer le partenariat entre les deux pays et d'explorer les opportunités d'investissement direct étranger en Algérie.
Selon les chiffres de l'ANDI, 13 projets d'investissements britanniques ont été réalisé en Algérie entre 2002 et mi-2019. Parmi ces projets, figurent 8 réalisés en partenariat, 1 en investissement direct (IDE) et 4 en multi-nationalité. Réalisés pour un montant de 3,662 milliards de dinars, ces 13 projets ont généré globalement 2.631 emplois directs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.