Qualifications CAN: dates et lieux des matchs Algérie - Zambie et Algérie - Botswana fixés    Nice : Gouiri fait aussi bien que Benzema    Législature : tardive dissolution et scrutin sans changements perceptibles !    Une obligation, pas un choix    Il y a 50 ans, les nationalisations des hydrocarbures    Les 12 commandements de la phase transitoire    Tensions à Rangoun où la police disperse une manifestation    Pékin et New Delhi discutent d'une nouvelle désescalade sur leur frontière    Louisa Hanoune dénonce le projet de code électoral    Un vendredi sans heurts    La Saoura passe en tête, l'USMA et le NAHD se rebiffent !    Boughadou tient son AGO aujourd'hui    Le Chabab à Dar Es-Salam depuis jeudi    Alerte au variant britannique    Plusieurs forêts décimées en février    Première mission pour Boughazi    Report du procès de Saïd Djabelkhir    Bof !    Le hirakiste Karim Ilyès relâché    Un sparadrap sur une jambe de bois ?    Le Béninois Jacques Bessan bloque le MOB    "Le MCA a ses points forts et ses points faibles"    Intrigant limogeage du directeur de la radio de Jijel    Neuf militaires tués au Mali    Défaillance de 12 entreprises versées dans le domaine de la pêche    UN DRAME ET DES ZONES D'OMBRE    Les résidents attendent leurs actes de propriété depuis 38 ans    Les litiges fonciers en débat    Diwaniya Art Gallery représente quatre artistes algériens et étrangers    Focus sur l'insertion professionnelle des jeunes handicapés    "L'œuvre théâtrale de Mammeri doit être déconfinée"    Pénurie d'eau à Boumerdès : Vive tension dans plusieurs communes    Béni Amrane : Détournement à la Cnas    Un jeune youtubeur disparu depuis mercredi dernier : La ville d'Oran en état d'alerte    Coopération algéro-française : Appel à projets du programme Profas C+    Célébration de la Journée internationale de la langue maternelle    Après une interruption de près d'une année: Retour des marches du vendredi    Le bon grain et l'ivraie    Télécommunications: Les débits minimums vont passer à 4 Mbps    Ligue 2 - Groupe Ouest: Regroupement en tête    Raffinerie de Skikda: Démarrage de la récupération des gaz torchés    Bouira: Un mort et 9 blessés dans 3 accidents de la route    Infortunée sardine    Un gâchis irrécupérable ?    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Amendement de la Constitution: appels à voter pour la concrétisation des ambitions du peuple
Publié dans Algérie Presse Service le 12 - 10 - 2020

Les animateurs de la campagne référendaire pour l'amendement de la Constitution ont réitéré lundi leurs appels à aller voter massivement pour la nouvelle Constitution qui, soutiennent-ils, ouvrira la voie à la concrétisation des ambitions du peuple et à l'édification de l'Algérie nouvelle.
Au 6ème jour de la campagne, le Calife général de la Tariqa (confrérie) Tidjania, Cheikh Mohamed Ali Bel Arabi Tidjani, a souligné, à cet égard, que l'amendement de la Constitution soumis au référendum le 1er novembre prochain, constituait "une étape positive dans l'édification de l'Algérie nouvelle". Il a ajouté que "par sa participation au référendum et par son vote, le peuple algérien démontrera la conscience de ses responsabilités essentielles d'aller de l'avant et de construire un Etat de droit et une justice réelle".
Le Calife général de la Tariqa Tidjania a relevé, notamment, que le retour au peuple pour définir son destin à travers la Constitution du pays est un "point positif" à inscrire à l'actif de la direction actuelle du pays qui, selon lui, a honoré ses engagements pris lors de la campagne électorale du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.
Le Rassemblement national démocratique (RND) a souligné, de son côté, que le projet d'amendement de la loi fondamentale est venu "répondre et porter les ambitions du peuple algérien, qui aspire à l'édification d'un véritable Etat de droit".
Intervenant lors d'une rencontre organisée à Bouira, le professeur M'hand Berkouk, membre du bureau national du RND, a mis l'accent sur l'importance de l'amendement de la Constitution décidé par le président Tebboune, en soutenant que ce projet "porte les ambitions et les espoirs du peuple algérien et de son Hirak pour l'édification d'un véritable Etat de droit et de libertés".
Pour le représentant du RND, outre l'élargissement des libertés et des droits pour garantir une vie meilleure aux citoyens, cet amendement est à même de renforcer les droits civils et politiques des citoyens, et d'ouvrir les horizons pour la promotion de la société civile par sa participation dans la prise de décision à haut niveau.
Pour sa part, le secrétaire général de l'Association nationale pour la promotion de la citoyenneté et des droits de l'Homme, Hicham Belarif, a affirmé, lors d'une rencontre à Chlef, que la révision de la Constitution constitue "une opportunité pour le changement et la promotion de la société civile". Il a précisé que la promotion de la société civile, notamment les associations, "contribuera à transmettre les préoccupations des citoyens", qu'il a appelés, à cette occasion, à participer au référendum du 1er novembre prochain et à "voter pour le changement".
Lire aussi: Constitution: nécessité de voter en faveur du nouveau texte pour une Algérie nouvelle
Le Commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), Abderrahamene Hamzaoui, a estimé, qua,t à lui, que le projet d'amendement de la Constitution ouvrirait une nouvelle étape de réforme et de changement si les électeurs voteraient "OUI".
Intervenant lors d'une rencontre à Mostaganem, M. Hamzaoui a souligné que "la Constitution 2020 constitue une nouvelle étape de réforme et de changement et d'édification d'un Etat fort, moderne et authentique".
Le Secrétaire général de l'Union générale des Travailleurs algériens (UGTA), Salim Labatcha a, lui, soutenu, lors d'une rencontre à Alger, qu'une grande partie du projet d'amendement de la loi fondamentale du pays intervient pour "sécuriser et protéger les acquis du Hirak", affirmant que l'UGTA active actuellement dans plusieurs wilayas au titre du prochain référendum. Il a indiqué que "sur 100 suggestions formulées par l'Union, 28 traitant notamment du volet économique, ont été prises en considération" dans le projet d'amendement de la Constitution.
Intervenant depuis Biskra, le conseiller auprès du président de la République chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l'étranger, Nazih Berramdane, a souligné que le projet d'amendement de la Constitution "renferme les preuves d'une sincère intention de partenariat et de main tendue à la société civile". Il a fait observer que "c'est la première fois qu'un intérêt est accordé à ce partenariat avec la société civile reflétant ainsi la forte détermination du président Tebboune d'associer l'ensemble des acteurs au service de la société et de l'édification de la nouvelle Algérie".
M.Berramdane a aussi mis l'accent sur l'importance du recouvrement de la confiance du citoyen par le partenariat qui représente "la base du projet d'amendement" de la Constitution sur lequel le peuple est appelé à s'exprimer le 1er novembre prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.