Agression marocaine à El Guerguerat: un parti mexicain exprime sa solidarité avec le peuple sahraoui    1re journée de Ligue 1 : Quatre matchs nuls, un coup d'épée dans l'eau    Le RND condamne vigoureusement la résolution du Parlement européen sur les droits de l'homme en Algérie    Décès du Moudjahid Said Bouhadja: l'Amenokal de l'Ahaggar présente ses condoléances    Liverpool : Les Reds placent deux internationaux sur la liste des transferts    Elections du Conseil de la Fifa : Zetchi s'attend à "une rude concurrence"    Championnat d'Afrique d'Aviron en salle: L'Algérie participe avec 11 athlètes    Pluies orageuses sur plusieurs wilayas à partir de vendredi en fin de journée    Coronavirus: 1058 nouveaux cas, 612 guérisons et 20 décès ces dernières 24 en Algérie    Le Commandant de la Gendarmerie en visite au 4ème Commandement régional de Ouargla    France. Les archives cadenassées de la guerre d'Algérie.    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    TIARET : Remise des clés à 2322 bénéficiaires de logements    OUED LILI (TIARET) : 2 voleurs de cheptel arrêtés après un accident de la route    ABANDONNES PAR L'ENTREPRENEUR : Des bénéficiaires de LPA crient à l'injustice à Mascara    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Entre avancées et entraves    Saïd Bouhadja n'est plus    Des journalistes créent une association nationale de soutien avec le peuple sahraoui    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    L'ONU confirme la poursuite des affrontements avec le Maroc    De nombreux établissements scolaires paralysés    "La sécurité, c'est mieux !"    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Economie d'énergie : nécessité d'un nouveau mode de consommation du citoyen
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 10 - 2020

Un nouveau mode de consommation énergétique du citoyen est nécessaire afin d'éviter le gaspillage de cette ressource ayant un impact sur les finances de l'Etat et sur celles du consommateur lui-même, a indiqué mardi à Alger le président du Conseil national économique et social (CNES), Reda Tir.
Intervenant à l'occasion d'une journée d'information consacrée à l'économie d'énergie, M. Tir a fait savoir qu'il est nécessaire pour le citoyen algérien d'adopter un nouveau mode de consommation bannissant le gaspillage de la ressource énergétique qui pèse sur les finances de l'Etat et du citoyen lui-même.
"Ce n'est pas parce que l'électricité est subventionnée à hauteur de 70-80% qu'on doit gaspiller cette richesse. Notre but est d'éliminer ce comportement négatif", a-t-il souligné.
Le président du CNES a également fait observer que cet objectif ne doit pas constituer une problématique d'Etat uniquement, "car il s'agit d'y associer l'ensemble de la société à travers toutes ses composantes".
Présent à cette rencontre, le P-dg de Sonelgaz, Chaher Boulekhras, a estimé que "le CNES est le mieux placé pour évoquer ce sujet car il concerne tant l'aspect économique que social". Il a expliqué que le but est de passer des habitudes de consommation à un mode de consommation énergétique rationnel.
Selon M. Boulekhras, la transition énergétique n'est pas uniquement basée sur le renouvelable (ENR) et les hydrocarbures, mais aussi l'énergie non consommée, "que certains pays appellent la quatrième énergie"."Pour sa part, Sonelgaz a intégré une nouvelle stratégie intégrant la question centrale de l'économie d'énergie", a-t-il rappelé.Selon le même responsable, Sonelgaz a fait des efforts pour réduire le taux de perte énergétique passant de 17-18% à 12-13 % actuellement.
"Dans d'autres pays, grâce aux modes de consommation rationnelle sont au niveau de 6-7% faisant suite à des pertes techniques justifiées", a-t-il comparé.
Lire aussi: Consommation d'énergie: une économie de 10% visée en 2021
Lors du panel organisé au cours de cette journée, l'experte et ex DG de l'Institut algérien de la Normalisation (IANOR), Ratiba Chibani, a souligné la nécessité de normes en ce qui concerne l'économie d'énergie.
Elle a ainsi rappelé que les efforts mondiaux pour la maitrise énergétique ont été établis il y a de nombreuses années à travers la norme ISO 9001 "qui est une norme de certification où les entreprises intègrent la maitrise des processus et l'économie d'énergie".
Créer un organisme à activités normatives pour l'économie d'énergie
"Les normes peuvent aider les entreprises à économiser de l'énergie et à réduire leur factures de consommation, tout en s'engageant activement pour le développement durable, tout en contribuant aux objectifs mondiaux en matière d'efficacité énergétique", a expliqué Mme Chibani.
L'experte a en outre proposé de créer un espace élargi, à travers un organisme à activités normatives "réunissant des compétences des expériences et des ressources nécessaires".
Pour sa part, le professeur Nouar Tabet, de l'université de Sharijah (Emirats Arabes Unis), a énuméré les opportunités et le potentiel d'énergie solaire dont dispose l'Algérie.Il a également plaidé pour une introduction progressive de l'énergie solaire dans le mix énergétique national dont les coûts ont connu une sensible baisse depuis plusieurs années.
Pour sa part, le directeur du développement industriel du Groupe Industriel des Ciments d'Algérie (GICA), Merzak Zeboudj, il a indiqué que le Groupe public prête une attention particulière à l'efficacité énergétique.
Lire aussi: Nouvelles règles pour encourager l'importation des équipements peu consommateurs d'énergie
Selon M. Zeboudj, GICA effectue des audits énergétiques périodiques au sein de ses usines en collaboration avec l'APRUE. De plus, le Groupe industriel optimise l'utilisation de l'énergie électrique dans les processus de production et utilise des déchets comme combustible alternatif.
De son côté, le représentant de l'Agence nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l'Utilisation de l'énergie (APRUE), Kamel Dali, il a fait savoir que la transition énergétique est une nouvelle vision, "un changement de paradigme basé sur la sobriété énergétique, en mettant en œuvre un modèle énergétique flexible, en phase avec le développement de l'énergie dans le monde".Il a ainsi souligné la nécessité d'une loi sur la transition énergétique sur la base d'une consultation citoyenne.
"Un programme de maitrise de l'énergie est nécessaire en plus du programme de développement des ENR", a-t-il affirmé ajoutant que cela est appelé notamment par l'accroissement de la demande d'énergie à près de 7 annuellement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.