L'affaire de l'automobile sera rejugée    La semaine des procès en appel à la cour d'Alger    Des membres du COA convoqués par la justice    Ça coupe à Aïn-Naâdja !    La société civile espagnole renforce son soutien aux populations sahraouies    Abiy Ahmed rencontre les envoyés spéciaux de l'UA    La dernière de Trump    La LFP ouvre un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    «À Omar-Hamadi pour un résultat positif»    Ciccolini signe sa lettre de licenciement et rentre chez lui    «Tant que le virus est là, il n'y aura pas de reprise»    Pr Amar Aït Ali Slimane plaide pour une gestion centralisée des lits d'hôpitaux    Saisie de 100 grammes de kif traité    Beyoncé en tête avec 9 nominations aux Grammys, devant Taylor Swift et Dua Lipa    Réparation du grand orgue de Notre-Dame, un chantier très délicat    Cambridge lance un appel pour retrouver des carnets de Darwin «volés»    Des campagnes de vulgarisation pour améliorer les récoltes    L'OAIC confirme et précise    Vers l'extension de l'actuel accord de réduction    Le Mouloudia d'Alger vise la victoire    Nul sur toute la ligne    L'héritage    Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Sous pression    Sit-in de soutien à Walid Nekkiche et aux détenus d'opinion    Les étudiants maliens en Algérie bloqués à Bamako    Bientôt de nouvelles aides    Ouverture d'un guichet de la Casnos    Parfaite lune de miel dans un climat de tempête géopolitique    Le dernier Premier ministre élu démocratiquement emporté par le coronavirus    Le président Kaboré tend la main à l'opposition    Vers la réalisation d'un théâtre de verdure et d'une bibliothèque    Lancement du concours "Ungal" du meilleur roman en tamazight    Les actrices intensifient la sensibilisation citoyenne    Secteur de l'habitat à Bouira : Les projets de logement social à la traîne    Ruines romaines de Bellimor à Bordj Bou Arréridj : Un patrimoine historique menacé    La main de l'étranger à géométrie variable    Suppression de visas pour les Emirats: Le ministère des Affaires étrangères dément    Le foot est mort    Ligue des champions: Buffles du Borgou - MCA, aujourd'hui à 15h00: Mettre fin à un syndrome africain    Le ministre des Finances: Le problème de liquidités réglé dès décembre    Acquisition du vaccin anti-Covid: L'Algérie prudente    Une bande de malfaiteurs qui semait la terreur arrêtée    ANSEJ: Les créances des startups en difficulté rééchelonnées    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Forum de l'Algérie: les citoyens doivent lire le projet d'amendement constitutionnel et exprimer leur opinion en votant
Publié dans Algérie Presse Service le 28 - 10 - 2020

OUZOU – Le président de l'organisation nationale "Forum de l'Algérie" Mohamed Ayadi, a appelé les citoyens et notamment les jeunes à "lire" le projet d'amendement constitutionnel et exprimer ainsi leur opinion sur ce document en votant le 1er novembre prochain.
S'exprimant lors d'un meeting populaire qu'il a animé à la cinémathèque de la ville de Tizi-Ouzou, M. Ayadi a invité les jeunes qui sont particulièrement ciblés par une campagne de dénigrement du projet d'amendement constitutionnel par des parties qui veulent les pousser au boycott du référendum du 1er novembre prochain, à "lire ce texte afin de forger leur propre opinion sur son contenu", a-t-il insisté.
M.Ayadi qui a dénoncé les détracteurs de ce projet d'amendement, qui tentent de semer le trouble parmi les Algériens par des "interprétations intentionnellement erronées" de certains textes de ce document.
Il a cité à ce titre l'article 51 des droits fondamentaux, des libertés publiques et des devoirs du projet d'amendement de la Constitution qui "ne porte nullement atteinte" au principe immuable d'"Islam religion d'Etat".
Cet article "garantit plutôt l'exercice des cultes dans le respect de la loi. Il est venu réglementer la pratique cultuelle pour la placer dans un cadre légal", a-t-il souligné.
Lire aussi: Le Forum de l'Algérie appelle les jeunes à voter en faveur du projet d'amendement de la Constitution
Cette démarche de dénigrement de ce projet d'amendement a-t-il ajouté, vise à pousser les jeunes à rester en marge de ce référendum, or ce texte accorde un intérêt particulier à la participation de la jeunesse et de la société civile dans l'édification d'une Algérie nouvelle, a-t-il observé.
"Aujourd'hui il y a une volonté politique effective pour impliquer les jeunes et la société civile dans le processus de construction de l'Algérie à travers l'activation du Haut conseil de la jeunesse et la mise en place de l'Observatoire national de la société civile qui permettront aux citoyens de porter leur préoccupations et propositions au plus haut niveau à savoir la présidence de la République", a-t-il dit.
Abordant la question identitaire, ce même orateur a souligné que Tamazight, langue des valeureux moudjahidine et de martyrs, de cette région et d'autres régions d'Algérie, qui ont consentis au sacrifice suprême pour libérer le pays du joug colonial, "renforce l'unité nationale".
Relevant que le boycott n'est pas une solution, il a invité les Algériens et les Algériennes à se rende massivement aux urnes le 1er novembre prochain pour exprimer leur voix concernant ce projet afin de participer à l'édification d'une nouvelle Algérie garantissant les libertés fondamentales et collectives et consacrant la démocratie participative.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.