Gouvernance et Affaires de l'Etat: Le départ de Laagab de la présidence officialisé    Produits de consommation: Le ministre s'explique sur la hausse des prix    Véhicules de moins de trois ans: Ce pourquoi l'importation a été gelée    Affaire autoroute est-ouest: Le procès en appel reporté    Football - Ligue 1: Le WAT respire, le cauchemar continue pour le CABBA    La JSM Tiaret en deuil: Mohamed Zaoui n'est plus    El Ançor: Plus de 4 millions DA pour l'assainissement à la plage des Andalouses    L'ENTERREMENT DES VIVANTS    Organisation de la Omra: Près de 500 agences de voyages candidates    Mots et maux de l'histoire    La Roma sanctionné par une défaite sur tapis vert    Real : Un coach argentin en cas de départ de Zidane ?    Real Madrid: Zidane positif à la Covid-19    Boudjemaa Boushaba, nouveau directeur de l'Education de la wilaya de Sétif    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    La plateforme internet en stand-by    «Nous ne recevrons pas la quantité nécessaire de vaccin de façon immédiate»    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Vu à Alger    Quand l'offre dépasse la demande    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pétrole : l'Opep entame une série de réunions techniques sur la situation du marché
Publié dans Algérie Presse Service le 26 - 11 - 2020

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a entamé une série de réunions techniques pour examiner la situation du marché pétrolier dans le contexte de la Covid-19, et en préparation des réunions de l'Opep et l'Opep+, a indiqué jeudi l'Organisation.
"Le Conseil de la Commission économique (BCE) de l'OPEP tient sa 134e réunion par vidéoconférence. Cette réunion de deux jours (mercredi et jeudi) se tient dans la perspective de la 8e réunion technique de la Déclaration de coopération (DoC), de la 180e réunion de la Conférence de l'OPEP et de la 12e réunion ministérielle de l'Opep+, prévue le 27 et 30 novembre et 1er décembre, respectivement", a précisé la même source dans un communiqué publié sur son site web.
Le BCE qui est le groupe de réflexion économique et technique de l'Opep , examine la situation du marché pétrolier et de l'économie mondiale, à la lumière de la résurgence du COVID-19 à travers le monde et de son impact continu sur la stabilité et la reprise du marché, selon l'Organisation.
Dans son intervention, à l'occasion de l'ouverture de la première journée de cette réunion technique, le secrétaire général de l'OPEP, Mohammad Sanusi Barkindo a abordé l'impact de la pandémie de la COVID-19.
Cité par le communiqué de l'Opep, il a souligné "l'évolution positive du fait que les vaccins pourraient bientôt devenir disponibles pour la population mondiale, bien qu'il reste encore beaucoup à faire pour que les vaccins soient véritablement disponibles pour la population mondiale".
M .Barrkindo a noté que malgré tous les défis, il y a un bel avenir pour l'industrie de l'énergie après le COVID-19.
"Nous assistons à un retour progressif aux niveaux de demande de pétrole pré-COVID, suivi d'une forte croissance de la demande au milieu de la décennie avant qu'elle ne ralentisse progressivement", a-t- il déclaré.
Le SG de l'Opep a également salué les actions et réalisations décisives de l'OPEP par le biais de la DoC, soulignant qu'elles "ont été importantes pour les efforts de rééquilibrage du marché et directement liées à la stabilité du marché, au bon fonctionnement de l'industrie pétrolière et aux perspectives économiques mondiales".
"Tous nos efforts, y compris de loin l'ajustement de l'offre le plus profond jamais réalisé, ont conduit au plus grand engagement de stabilisation de l'histoire du marché pétrolier, à la fois en ampleur et en durée", a-t- il déclaré.
Il a également informé le Conseil des efforts de sensibilisation du Secrétariat pour renforcer le dialogue entre les producteurs et les consommateurs et pour partager les dernières informations sur la demande de pétrole et les prévisions de l'offre dans l'intérêt de la stabilité du marché pétrolier.
Au sujet de l'économie mondiale, le SG de l'Opep a déclaré que l'Organisation prévoyait "une baisse de la croissance économique mondiale de 4,3% en 2020, avec une croissance prévue de 4,4% en 2021".
M. Barkindo a aussi noté l'impact des nouvelles vagues d'infections au COVID-19 dans le monde.
Il a, dans ce sillage ajouté que l'effet de la pandémie actuelle sur l'économie mondiale varie considérablement par rapport aux récessions précédentes citant l'exemple du secteur des services qui a subi des dommages sans précédent causés par les mesures imposées pour contenir la propagation du virus.
M. Barkindo a conclu en soulignant que "toutes les formes d'énergie, y compris le pétrole et le gaz, seront nécessaires à l'avenir pour soutenir le processus de reprise pandémique, ainsi que pour répondre aux futurs besoins énergétiques du monde".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.