Alejandro Gomez n'est plus un joueur de Bergame    Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    La directrice des médias limogée    Le juge menace de "quitter son corps"    Cafouillage paralysant    L'automobile tente une "reprise" sur une pente raide    Intouchable Bouteflika jusqu'à quand?    L'ambassadrice de Turquie rend visite au Soir d'Algérie    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    Le RND émet quelques réserves    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Le mystère des actionnaires    «Le Cameroun est sur la bonne voie»    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    Racines grasses et tiges sèches, deux fois plus d'entretien !    Un élève agresse le directeur dans son bureau    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Autoroutes à étages et relance du système de régulation du trafic : Des projets réalisables ou simple effet d'annonce    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Sidi Naâmane : Une maison historique menace ruine    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    Djerad somme les Douanes à faire plus contre la corruption    LE BOUT DU FIL    Selon une étude menée par Sonelgaz- Covid-19 : le tabagisme, un important facteur de risque    La clé de tous les soucis    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    "On voit le bateau couler et on ne fait rien"    L'Etat attaché à la moralisation de l'action politique    "Une dérobade historiquement indigne"    Charfi répond aux «petits» partis    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El-Guerguerat : les parlementaires suisses réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 12 - 2020

L'intergroupe parlementaire Suisse-Sahara occidental a exprimé, lundi, sa préoccupation quant à la reprise des hostilités au Sahara occidental après les graves agressions marocaines contre des Sahraouis civils à El Guerguerat ayant mis fin au cessez-le-feu de l'ONU, réaffirmant son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, indique un communiqué de la co-présidence assurée par Fabian Molina et Brigitte Crottaz.
Exprimant sa solidarité avec le peuple sahraoui, l'intergroupe a assuré que "ses membres sont très préoccupés par la reprise de la guerre après les graves agressions marocaines à El Guerguerat contre des Sahraouis civils", soulignant que "ces attaques ont mis fin au cessez-le-feu ce qui a amené les forces armées sahraouies à riposter en légitime défense".
Le communiqué condamne, en outre, la répression des Sahraouis dans les territoires occupés du Sahara occidental, les brutalités subies par les prisonniers politiques sahraouis dans les prisons marocaines, et les intrusions violentes des forces marocaines dans les habitations des militants sahraouis.
L'intergroupe réaffirme à cet effet son attachement au "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes qui concerne tout particulièrement le peuple du Sahara occidental comme dernière colonie en Afrique et classé territoire non autonome par les Nations Unies".
Les parlementaires suisses insistent, à l'occasion, pour que soit défini comme "point principal" le référendum d'autodétermination au Sahara occidental si des négociations venaient à être engagées après les hostilités en cours.
En tant que parlementaires suisses et intergroupe parlementaire Suisse-Sahara Occidental, ils assurent user de tous les moyens à leur disposition pour convaincre les autorités fédérales suisses "de prendre des initiatives pour la paix".
"Nous les appellerons à recevoir à Berne, comme partie au conflit, le Front Polisario en tant qu'autorité représentant le peuple du Sahara Occidental luttant pour son droit à disposer de lui-même, comme le stipule le texte de son adhésion unilatérale aux conventions de Genève, acceptée par la Suisse le 23 juin 2015", lit-on dans le communiqué.
En conclusion, ils réitèrent leur intention "de continuer de suivre attentivement les graves événements que vit le peuple sahraoui réaffirmant la poursuite de la recherche en Suisse, des moyens pour faire reconnaître les droits du peuple sahraoui".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.