ENCORE UN PAS À FRANCHIR...    La Ligue arabe, l'ONU et l'UE réclament leur retrait    Une période d'incertitude s'ouvre au Tchad    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    "L'EN doit continuer à apporter de la joie aux Algériens"    C'EST DEJÀ LA FIN !    ECUEILS REGLEMENTAIRES ET COLÈRE DES SUPPORTERS    Six personnes arrêtées lors des manifestations    De fausses licences de moudjahidine pour importer des voitures    Lancement de "Lawhati" pour la vente d'œuvres d'art en ligne    CONSTANTINEREND HOMMAGE AU SOUVERAIN DU MALOUF    Le salon du livre amazigh est né    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    La sanglante guerre d'usure des Houthis    Une enquête choquante    Les inconnues d'un scrutin    346 Containers abandonnés    768 Logements sociaux électrifiés    Victoire du CRB devant le CABBA    Brèves    Les Africains connaissent leurs adversaires    182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès en 24h    Des milliers de travailleurs investissent la rue    Les raisons de la 2e vague de la hausse des prix    15 quintaux de kif marocain saisis    Le ministère du Commerce sensibilise    Déprime ramadhanesque    Les islamistes rêvent de victoire    L'Algérie ne tombera pas    Dernière ligne droite avant la campagne    «Les centres d'archives sont une vitrine»    Projection de Hassan Terro    Expo «Quelques choses d'Alger»    Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Grandiose marche nocturne à Akbou    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    «Le sondage doit devenir un réflexe»    la liste des membres sélectionnés approuvée    Hausse au premier trimestre 2021    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    La fièvre des stèles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le CICR appelé à protéger les civils sahraouis dans les territoires occupés
Publié dans Algérie Presse Service le 24 - 02 - 2021

Le Front Polisario a appelé officiellement le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à protéger les civils sahraouis dans les territoires occupés et à œuvrer à l'application des Conventions de Genève, indiquent mardi des sources sahraouies.
Le membre du Secrétariat national du Front Polisario chargé d'Europe et de l'Union européenne (UE), Oubi Bouchraya Bachir a sollicité, dans une lettre adressée au président du CICR, Peter Maurer, une coopération du Comité en vue de connaître le devenir des sahraouis victimes de la disparition forcée au Sahara occidental.
La lettre a également attiré l'attention sur l'aggravation de la situation dans les territoires occupés depuis la reprise du conflit armé, en novembre passé, en raison de la montée terrible de la répression qu'exercent les appareils sécuritaires relevant de l'occupation marocaine, à l'encontre des civils sahraouis.
"Passage à tabac de manifestants pacifiques, arrestations arbitraires, torture, assignation arbitraire à résidence et quadrillage militaire des maisons des défenseurs des droits de l'Homme et des journalistes, sont le lot quotidien des sahraouis", a déploré le responsable sahraoui.
"Pendant près de 30 années, le peuple sahraoui a placé sa confiance en l'ONU. Le Front Polisario, en sa qualité de représentant légitime et unique, a poursuivi la négociation de bonne foi, dans le cadre des débats organisés par les différents envoyés personnels du Secrétaire général de l'ONU, en dépit de toutes les entraves dressées par l'occupant marocain", a écrit M. Oubi Bouchraya.
Enclenché le 13 novembre passé par les forces militaires marocaines contre des Sahraouis désarmés, le combat armé n'a laissé d'autre choix au Front Polisario que d'intervenir pour protéger les civils, conformément aux dispositions du droit international dans les volets autodéfense et droit des peuples à l'autodétermination.
Le Front Polisario a fait part, à l'adresse du Comité international de la Croix rouge (CICR), de son profond regret de voir le régime marocain continuer de commettre des crimes contre les Sahraouis depuis l'invasion et violer le droit humanitaire international, notamment les articles 31, 32, 33, 49 et 53 de la quatrième convention.
Le Front Polisario a également déploré le non-respect des consignes relatives au traitement des prisonniers civils, suite à quoi des centaines de Sahraouis ont succombé depuis le début du conflit en 1975.
En vertu de l'article 96 (alinéa 3) du protocole additionnel aux Conventions de Genève de 1949, le Polisario a rappelé, en sa qualité d'un des signataires depuis 2015, son engagement total à appliquer les articles des Accords ainsi que le premier protocole dans le conflit.
A travers la correspondance, le Front a tenu informé le CICR des derniers développements au Sahara occidental, notamment depuis l'échec de la Minurso dans ses missions portant, entre autres, l'organisation d'un référendum sur l'autodétermination dans un délais de 18 mois après sa création en juin 1993.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.