L'APLS mène de nouvelles attaques contre les positions des forces de l'occupant marocain    Euro 2020 : Sonné, le Danemark chute face à la Finlande    Législatives: les électeurs plus nombreux dans les bureaux de vote durant l'après-midi à l'Est du pays    Législatives: clôture des bureaux de vote, début du dépouillement des voix    Belmadi: "Cette série d'invincibilité n'est pas le fruit du hasard"    AEP à Alger: instructions fermes pour un approvisionnent régulier    Coronavirus: 343 nouveaux cas, 236 guérisons et 5 décès    Législatives/Alger-est : une plus importante affluence dans l'après-midi    Foot/Amical: Algérie (A') - Liberia (A) le 17 juin à Oran    Covid-19: plus de 5 millions de cas en Afrique    Tabbou, Ihsane El-kadi et Drareni relâchés    Toute colonisation est un investissement perdu    La Sadeg élabore un plan d'action pour les examens de fin d'année    Yasser Bouamar et Kaouther Ouallal éliminés d'entrée    Vers l'extradition d'El Wafi Ould-Abbès    Lumières rend hommage à plusieurs artistes    Elles et ils militent contre l'oubli !    Hausse de 45,5% de nouveaux inscrits    Durcissement du Code pénal    Un vendredi calme sans Hirak    Khaldi : "Revoir la politique du football"    Coton Sport-JSK à Yaoundé    LE NOUVEAU STADE D'ORAN OU LE 5-JUILLET POUR ABRITER LA FINALE    Sévère rappel à l'ordre du parlement européen au Maroc    Un salon dédié à la santé de l'étudiant    Saisie de 10 000 comprimés psychotropes    Finalisation de l'examen des décrets exécutifs    L'EXECUTIF SE MONTRE OPTIMISTE    Une série de dispositions annoncées pour redynamiser le secteur    Utilisation optimale des caméras de surveillance    Afrique du Sud: une alliance politico-syndicale réitère son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    La Casbah d'Alger : L'artisanat disparaît peu à peu    L'ISACOM "salue la décision du Parlement européen condamnant le Maroc"    Véhicules de moins de 3 ans, tabac, fonds détournés...: Les nouveautés de la LFC 2021    Huit blessés dans 2 accidents de la route    Aïn El Turck: Retour en force de l'informel dans les localités côtières    Les habitants en appellent au wali: Une décharge sauvage en plein cœur de Haï Chahid Mahmoud    Complotisme : arme de la paresse intellectuelle et de la gouvernance institutionnelle    Les menaces de troisième génération    L'époux devenu loque    La Libye prend exemple de l'Algérie    Un quartier palestinien d'El Qods convoité par les sionistes    Neuf pays africains sur 10 pourraient ne pas atteindre l'objectif    Les défis de l'après-12 juin    Les avocats menacent de marcher    L'ami et le collègue de 56 ans!    Hommage à Fawzi Saïchi    «Unzipped Exposition», expo unique en Europe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le recrutement direct des diplômés de doctorat "impossible", vu leur nombre important
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 04 - 2021

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a affirmé que le recrutement direct des diplômés de doctorat était "impossible", en raison de leur nombre important qui dépasse les 5000 par an.
Dans un entretien à l'APS, M. Benziane a souligné que "le recrutement des diplômés de doctorat était impossible en raison de leur nombre important qui dépasse les 5000 par an", ce qui, selon lui, a amené le ministère "à penser à de nouveaux espaces favorisant leur emploi notamment au niveau de la fonction publique et des établissements économiques et sociaux".
Le ministre a démenti "la fermeture de la porte du recrutement devant les diplômés du troisième cycle universitaire", précisant que ce recrutement "se fait annuellement conformément aux besoins minutieux de l'Université et obéit à des normes de sélection qui tiennent compte de l'aspect pédagogique et de l'activité scientifique des candidats".
Cette mesure intervient en application d'une série de propositions contenues dans l'avant-projet de loi destiné aux titulaires de doctorat qui sera prochainement soumis au Gouvernement et visant essentiellement à accroitre les chances de recrutement des diplômés de doctorat", a-t-il poursuivi.
Dans le but de permettre aux doctorants de publier un article dans des revues scientifiques comme condition préalable à la soutenance de leurs thèses, M. Benziane a cité l'agrément de 198 nouvelles revues scientifiques dans les sciences sociales et humaines, portant ainsi le nombre global de ce genre de revues à 298 revues scientifiques de catégorie "C", ce qui permettra aux doctorants de publier leurs articles scientifiques qui porteront la signature de l'encadreur, affirmant qu'il est impossible d'annuler cette condition (publication d'un article scientifique pour soutenir les thèses de doctorat).
Lire aussi: Vers l'adaptation du système LMD au marché de travail
Par ailleurs, M. Benziane a fait savoir que son secteur œuvrait à la "révision de la méthode de gestion des stages pratiques, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays, destinés aux étudiants du 3e cycle", soulignant avoir enregistré, lors de ses visites dans nombre d'établissements relevant de son secteur, de grands moyens et équipements scientifiques à exploiter de manière optimale afin d'assurer des stages de haute qualité en faveur des étudiants, tout en limitant les stages à l'étranger aux spécialités ne disposant pas de tels moyens, ce qui permettra la rationalisation des dépenses et le renforcement des stages à l'intérieur du pays.
S'agissant du choix du thème de la thèse par l'étudiant, le ministre a indiqué que "seuls les comités scientifiques sont habilités à définir les thèmes de ces thèses, après l'étude d'une série de données dont la disponibilité de laboratoires de recherche, des équipements nécessaires et du nombre adéquat des encadrant ou encore la possibilité d'un partenariat international autour de ces thèmes ...etc. Ces démarches visent à assurer, explique-t-il, des thèses de qualité", un objectif majeur pour le ministère.
Evoquant les absences massives enregistrées lors du concours d'accès au doctorat 2021, M. Benziane a mis en avant l'impérative révision de la méthode de gestion des étapes d'inscription à ce concours à travers la validation de la participation à ces épreuves via la plateforme numérique consacrée à cet effet notamment au vu des pertes matérielles subies par le ministère dont le paiement des rémunérations des encadrants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.