Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus de 24 millions d'électeurs appelés aux urnes ce samedi pour élire leurs représentants à l'APN
Publié dans Algérie Presse Service le 11 - 06 - 2021

Plus de 24 millions d'électeurs et électrices sont appelés aux urnes demain samedi pour élire leurs représentants à l'Assemblée populaire nationale (APN) pour les cinq prochaine années, après une campagne électorale marquée par les appels à une forte participation à cette échéance "décisive" pour la stabilité du pays et la relance dynamique du développement socio-économique.
Les 407 sièges à pourvoir pour la neuvième législature sont répartis sur un total de 58 circonscriptions électorales (contre 48 auparavant), après la promotion en début d'année de dix circonscriptions administratives en nouvelles wilayas, en plus des 4 zones pour le vote de la communauté algérienne établie à l'étranger.
Vingt-huit (28) partis politiques sont en lice pour ces élections avec 646 listes (10.468 candidats), soit moins que les indépendants qui ont présenté 837 listes (12.086 candidats), une tendance inédite qui dénote, selon des observateurs, la volonté de la société civile de jouer un rôle plus actif au sein des institutions.
Selon les chiffres fournis par l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), qui supervise tout le processus électoral, plus de 13.000 jeunes sont candidats à ces élections, alors que le nombre de femmes est de 8.305. Le nombre de candidats de niveau universitaire atteint quant à lui 19.942, soit 74 % de l'ensemble des candidats.
Le nombre d'électeurs inscrits à travers le territoire national s'élève à 23.522.322, alors que le nombre d'électeurs inscrits à l'étranger est de 902.865. Ces électeurs sont appelés à s'acquitter de leur devoir électoral dans 61.543 bureaux de voté, répartis sur 13.000 centres. Le nombre de bureaux de vote itinérants est de 139, tandis que celui à l'extérieur du pays est de 357.
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a donné mardi instructions au ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du Territoire et aux responsables des corps de sécurité de sécuriser l'opération électorale, notamment les bureaux de vote, conformément aux dispositions de la loi régissant et encadrant les élections qui "garantit à l'électeur la liberté de vote et criminalise toute atteinte à l'exercice de ce droit consacré par la Constitution".
Lire aussi: Législatives: Plus de 24 millions d'électeurs appelés aux urnes ce samedi pour élire leurs représentants à l'APN
Le chef de l'Etat a souligné "l'importance de ce rendez-vous électoral majeur", en présidant une réunion du Haut Conseil de Sécurité consacrée à l'évaluation des préparatifs des élections législatives.
Le président Tebboune a affirmé que "toutes les garanties constitutionnelles, juridiques et réglementaires sont à même de protéger la volonté populaire et la régularité de l'opération électorale, en concrétisation des dispositions des articles 7 et 8 de la Constitution".
Ces élections législatives sont organisées dans la cadre de nouvelles dispositions légales. La loi organique relative au régime électoral, modifiée et complétée, instaure un nouveau mode de scrutin: le scrutin de liste ouverte à la proportionnelle avec vote préférentiel sans panachage, qui donne lieu à une répartition des sièges proportionnelle au nombre de voix obtenues par chaque liste avec application de la règle du plus fort reste.
En clair, c'est les électeurs qui choisissent les candidats, contrairement au scrutin à liste bloquée ou liste fermée dans lequel les électeurs ne peuvent pas modifier la composition et l'ordre des candidats sur une liste.
La loi organique relative au régime électoral se distingue également par rapport aux précédentes par la limitation des mandats parlementaires à deux et "encourage la participation des jeunes à la vie politique". Elle entend en outre "réhabiliter le mérite et surtout éloigner l'argent de toute influence sur le libre choix des électeurs".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.