Une légende du Milan AC encense Bennacer    Burkina Faso - Malo : "Je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l'Algérie"    Coupe de la CAF : Ca passe pour la JS Saoura et la JS Kabylie    La Libye organise son premier forum sur la sécurisation des élections    "Notre monde est loin d'être parfait"    Cour de Blida : le verdict final dans l'affaire Hamel et Berrachedi rendu le 7 novembre    Détention provisoire prolongée pour Fethi Ghares    "LE MAROC EST ALLE TROP LOIN..."    Nadjib Amari rejoint officiellement le CR Belouizdad    Les syndicats de l'Education sceptiques    Un sujet d'une brûlante actualité    Deux ouvrages sur le 17 Octobre 1961 réédités en France    Tribunal de Sidi M'hamed : report au 15 novembre du procès de l'ancien ministre Mohamed Hattab    Salon national des arts plastiques Tikjda de Bouira : Un carrefour de rencontres intergénérationnelles    L'éthiopienne Gidey pulvérise le record du monde    L'Algérien Yacine Chalel 24e sur l'Omnium    «Empêcher les tenants de l'argent sale d'infiltrer les élections»    Le Royaume-Uni bat en brèche les thèses marocaines    Les deux vaccins recommandés par les spécialistes    Volaille et légumes en terrine    Cours de soutien : un phénomène qui prend de l'ampleur    Le Maroc menace le journal français l'Humanité    L'ALC demande que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils    Intempéries dans la capitale : Une femme emportée par les crues, et une autre portée disparue    AG de l'UNAF : Amara élu vice-président    Projet de loi de finances 2022 : Le prix référentiel du baril fixé à 45 dollars    Pain et imaginaire populaire    Suppression des modalités de retard de paiement des cotisations: La CNAS lance une campagne de sensibilisation    Chlef: Les assurances du directeur de l'ANADE    Tebboune préside l'ouverture de l'année judiciaire: Accorder au pouvoir judiciairela place qui lui sied    L'escalade du ciel et les contradictions    Du pain en temps de paix...    Il sera présenté les 16 et 17 novembre à l'institut Cervantès d'Oran: Un annuaire sur l'évolution de l'espagnol en Algérie durant les 30 dernières années    L'ambassadeur Sofiane Mimouni reçu par Antonio Guterres    "Nous ne parlons du salaire que par rapport au pouvoir d'achat"    115 Listes de candidatures déposées    Le FLN a 67 ans    La faillite des agendas d'outre-mer    Chasse aux dealers    Ce que risque le maire    «Startupeurs, nous sommes avec vous»    Et si l'Algérie s'y mettait?    Plus d'une quinzaine de conférences et workshops y seront organisés.    Feu vert pour le projet fou de Laporta    Le jour où la Chine retrouva l'ONU    La riposte de la rue...    Concert de musique chaâbie avec Hakim Bouzourene    Concours de la langue coréenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Inauguration à Alger d'un nouveau studio dédié aux répétitions musicales
Publié dans Algérie Presse Service le 08 - 07 - 2021

Un studio professionnel dédié aux répétitions musicales, mis à la disposition des artistes créateurs par l'Office nationale de la Culture et de l'Information (Onci), a été inauguré mercredi à Alger à l'occasion du 59e anniversaire de la fête de l'Indépendance et de la Jeunesse et baptisé du nom du grand compositeur et regretté, Ahmed Malek.
Officiellement ouvert au "Village des artistes", dans la localité de Zeralda (Ouest d'Alger), par le directeur général de l'Onci, Abdellah Bougandoura qui a confié au musicien chanteur Badji El Bahri le soin de couper le ruban inaugural, le Studio "Ahmed-Malek" compte quatre espaces de différentes superficies, qui s'étendent sur une surface de 150 m2.
Doté d'équipements numériques de dernière génération, le studio est composé d'une salle de réception, d'une régie technique de 32 pistes, d'un espace de mise en boite pouvant accueillir une vingtaine de musiciens et d'une salle de travail et de concertation où les artistes pourront se réunir, explique le conseiller artistique du directeur général de l'Onci, Hakim Ladjal.
Le leader du groupe "Dzair" explique que la régie technique de ce nouvel espace, qui attend d'être renforcé par l'ouverture par un autre studio "réservé, celui là, uniquement pour les enregistrements", met à la disposition des musiciens, entre autres moyens techniques, pas moins de cinq logiciels générateurs de sons, un convertisseur d'enregistrements, écoute monitoring, compresseur de son et microphones omnidirectionnels.
La salle d'enregistrement est, quant à elle, dotée de trois batteries dont une électronique, deux amplificateurs pour guitares, solo et basse, un piano électrique, des guitares et plusieurs sortes d'instruments de percussions, entre autre.
En présence de plusieurs artistes invités dont Kamel Maati, Fouad Ouamane, Salim Chaoui, Mohamed Rouane, et du secrétaire général de la Coordination des musiciens de la wilaya d'Alger, le violoniste compositeur, Kheireddine Mkachiche, la cérémonie inaugurale a été marquée par l'intervention du directeur général de l'Onci et du premier responsable du "Village des artistes".
"La salle Ahmed-Bey de Constantine sera très prochainement dotée d'un studio similaire à celui que nous inaugurons aujourd'hui à Alger, un projet que nous comptons reproduire également dans la ville d'Oran", a déclaré Abdellah Bougandoura, qui a évoqué la possibilité d'"organiser des ateliers de formation technique" dans ces studios.
"Ce genre d'initiatives tend à assurer plus confort à nos musiciens qui auront par leurs créations à préserver et promouvoir la richesse et la diversité du patrimoine musical algérien", a estimé pour sa part Walid Tifoura, avant d'ajouter que cet investissement constituait un "nouvel acquis" pour les artistes, les musiciens notamment.
Né à Bordj El Kiffan à l'est d'Alger, Ahmed Malek (1931-2008) a rejoint l'Institut de musique en 1942 où il a appris à jouer au ney, au piano et à l'accordéon.
En 1947, il intègre l'Orchestre moderne de la Radio algérienne dirigé alors par le regretté Mustapha Skandrani (1920-2005) et collabore comme arrangeur avec plusieurs artistes et groupes de musique algériens de renom.
Ahmed Malek a composé nombre de musiques de films dont, "Zone interdite" d'Ahmed Lallem (1972), "Le charbonnier" de Mohammed Bouamari (1972), "Les enfants de novembre" de Moussa Haddad (1975), "Omar guetlatou" de Merzak Allouache, (1976), "Autopsie d'un complot" de Mohamed Slim Riad (1977) et "Un toit, une famille" de Rabah Laradji (1982).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.