Les mises en garde de Tebboune    Une cinquantaine de maires non encore installés    «Le plan de sauvetage de la compagnie doit s'opérer»    Des bombardements font 11 morts à Sanaâ, la capitale du Yémen    Alger, dernière escale de l'envoyé de l'ONU Staffan de Mistura    Pyongyang confirme avoir tiré deux missiles lundi    Dos au mur, tout reste possible pour les Verts    Algérie-Côte d'Ivoire se jouera au Japoma Stadium    Suspension d'un an contre le président Mohamed Zerouati    «Un virus appelé à disparaître vers le mois de mars»    Faut-il changer de stratégie ?    Décès de 4 ouvriers et un blessé dans un état critique à Oran    Une semaine de documentaires récents et inédits    L'axe de coopération se renforce entre Conakry et Bamako    Six soldats tués en une semaine    Conseil de sécurité: débat ouvert sur la situation au Moyen-Orient et en Palestine    Le prix du pétrole tire vers les 100 dollars    APN: plénière jeudi consacrée aux questions orales    Salon international du bâtiment à Annaba: 80 opérateurs exposent leurs produits    Délégation de la CAF à Tizi Ouzou et à Sétif    "L'Algérie peut battre la Côte d'Ivoire"    Foot-Ligue 1 algérienne : journée favorable pour le groupe de tête    Report au 26 janvier du procès des accusés dans l'affaire du groupe "Benamor"    Le procès de l'activiste Nora Haddad renvoyé    Vers la prise en charge des préoccupations des boulangers    Les laboratoires d'analyses médicales sous pression    Les travailleurs des impôts en grève    Le bilan macabre de la contre-révolution au Soudan    Vibrant hommage à Didouche Mourad    Une critique constructive des limites inhérentes au Hirak    Affaire du groupe Amenhyd: 4 ans de prison ferme pour Sellal et 5 ans à l'encontre de Necib    Le crime économique organisé, une menace pour la sécurité mondiale    Quid des nouvelles villes en Algérie ?    Aïn El Turck: Un réseau de 5 individus démantelé et 580 comprimés psychotropes saisis    Tlemcen: Une stèle pour Benaouda Benzerdjeb    L'éternelle nuit religieuse : l'Horloge bloquée sur minuit    Umtiti blessé au pied et opéré    2.668 logements attribués    Une hausse inquiétante    «Le spectre de l'achat des voix plane»    Les défenseurs des migrants vent debout contre l'enfermement    Des Américains en prospection à Oran    Incontournable marché libyen    Luis Suarez, un cas difficile à gérer    Les facteurs d'une Renaissance nationale    Pourquoi relire «La peste»?    Projection de «Ne nous racontez plus d'histoire !»    Chanegriha : La rencontre avec le président Tebboune au siège du MDN revêt une "symbolique particulière"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maroc: manifestations à Sidi Bennour après la mort d'un jeune homme immolé par le feu
Publié dans Algérie Presse Service le 08 - 08 - 2021

Les habitants de Sidi Bennour au Maroc sont sortis, samedi, dans la rue pour dénoncer la "hogra" dont a été victime un jeune homme qui s'était immolé par le feu et est décédé plus tôt le matin, ont rapporté dimanche des médias locaux.
Le prénommé K.Yassine, 26 ans, s'était immolé par le feu le 28 juillet dernier, pour protester contre la saisie de sa charrette et sa marchandise par les autorités locales, selon les mêmes sources.
Des centaines de manifestants, habitants de Sidi Bennour, dont des jeunes, hommes et femmes, ont convergé vers le centre-ville.
Citant un proche du défunt, les médias ont rapporté qui Yassine qui subvenait aux besoins de sa famille, "est victime du manque d'emploi et du manque de médicaments".
Au Maroc, les vendeurs à la sauvette sont souvent pris pour cible par les services de sécurité. Vers le 17 juillet, la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo documentant la saisie par les pouvoirs publics de la marchandise d'un vendeur ambulant a déclenché une vague de colère et de ressentiment parmi l'opinion publique au Maroc, où les militants sur les sites de réseaux sociaux ont exprimé leur rejet d'un tel comportement.
Cet incident n'est pas nouveau au Maroc. Le 28 octobre 2016, un commerçant poissonnier Mohcine Fikri, avait été broyé dans une benne à ordures alors qu'il tentait de s'opposer à la saisie de sa marchandise par la police.
Ce drame a été l'élément déclencheur du mouvement populaire du Rif (Hirak) qui concerne principalement la population rifaine d'Al Hoceïma, de Nador, de Berkane et de leurs régions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.