Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Migrants africains tués par la police marocaine: le drame continue de susciter l'indignation à l'international    JM / Handball (Gr.A- 2e J) : résultats et classement    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    JM Oran-2022 : engouement populaire sans précédent, l'autre succès de la 19e édition    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    JM: le badminton et la lutte décrochent l'or, le karaté do termine avec l'argent    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Face aux séismes    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Le terroriste Benhalima révèle la structure organisationnelle de " Rachad ", ses sources de financement et ses relations avec le " MAK "    Le club otage des forces occultes    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    Riga débarque    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    22e Festival culturel européen: l'Italie et la France à l'honneur    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Afrique doit parler d'une seule voix au Conseil de sécurité
Publié dans Algérie Presse Service le 02 - 12 - 2021

L'Afrique "doit parler d'une seule voix" au Conseil de sécurité, capable d'influencer les décisions de cet organe onusien ou toute autre instance, a indiqué jeudi à Oran le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra.
"Nous pensons qu'il y a encore plus de place pour l'amélioration, pour atteindre notre objectif commun d'une Afrique parlant d'une seule voix capable d'influencer le processus décisionnel au sein du Conseil de sécurité de l'ONU", a déclaré le chef de la diplomatie algérienne à l'ouverture du 8e séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique.
Cette voix doit être "forte et décisive", affirme M. Lamamra qui relève la nécessité pour les pays africains de renouveler leur attachement aux valeurs et aux idéaux du panafricanisme et d'"agir collectivement pour éviter tout facteur qui pourrait mettre en péril l'unité de l'Union africaine".
Le séminaire est un "forum régulier de réflexion collective, d'échange de vues et de partage d'expériences, de leçons apprises et de bonnes pratiques afin de permettre à nos représentants au sein de l'organe le plus puissant de l'ONU de démontrer le véritable esprit d'unité et de solidarité africaine dans la promotion des positions africaines communes sur la paix et la sécurité", souligne-t-il à ce propos.
Et d'enchainer que la rencontre "traduit en effet notre engagement à redoubler d'efforts pour faire entendre la voix de l'Afrique au niveau international, pour faire en sorte que ses efforts soient reconnus et que ses préoccupations majeures, ses intérêts stratégiques et ses perspectives raisonnables soient dûment pris en compte".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.