L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gestion budgétaire: le SIGB, élément clé de la modernisation des finances publiques
Publié dans Algérie Presse Service le 10 - 03 - 2022

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a souligné jeudi à Alger que le projet du Système Intégré de Gestion Budgétaire (SIGB) était un élément clé du programme de modernisation des finances publiques, indique un communiqué du ministère.
Présidant la 2éme réunion du Comité de pilotage du SIGB au niveau de son département ministériel, M. Raouya a expliqué que ce projet "offrira en tant qu'outil d'aide à la décision, des capacités d'intervention inédite aux décideurs, acteurs budgétaires et utilisateurs en matière de gestion budgétaire et comptable".
Rappelant que la loi organique relative aux lois de Finances constituait un "virage majeur" en direction du renouveau économique, le ministre a ajouté que le projet du SIGB, dont le Comité chargé de superviser sa mise en œuvre a été installé en avril 2021, "permet d'offrir un cadre dans lequel s'effectuera la rénovation de l'ensemble des instruments et des outils de gestion budgétaire et comptable".
Il a précisé que "cette solution nous permettra de nous hisser aux standards internationaux en matière de crédibilité et de transparence budgétaire", tout en exprimant "sa satisfaction de l'état l'avancement des travaux".
M.Raouya a exhorté l'ensemble des acteurs concernés à "redoubler d'efforts pour atteindre les objectifs fixés en cette période marquée par de multiples défis nés du contexte économique et sanitaire".
Le ministre a salué "les efforts consentis par les différentes structures du ministère des Finances impliquées dans les travaux de mise en œuvre de cette solution ainsi que les partenaires de l'assistance technique, pour leur appui dans la réalisation de ce projet d'envergue", lit-on dans le communiqué qui souligne que le projet entamait une "phase décisive" relative à l'expérimentation pilote sur cinq (05) sites.
Il s'agit du ministère des Finances, du ministère des Travaux publics, du ministère l'Education nationale, du ministère de l'Enseignement supérieur et du ministère de la l'Agriculture.
Par ailleurs, le communiqué a fait savoir que des réunions d'appui et d'accompagnement ont été organisées avec l'ensemble des comités budgétaires ministériels relatives à la validation des structures de programmes ainsi que la proposition des actions, le cas échéant, les sous-actions pour chaque ministère et institution publique, le retour d'expérience concernant l'élaboration des Rapport sur les Priorités de la Planification (RPP) pour l'exercice 2022 à titre démonstratif, et le lancement d'un vaste programme de formation dont l'objectif portait sur la formation de 400 formateurs devant assurer, à termes, la formation à grande échelle de plus de 6000 agents.
A propos de la formation, le ministère des Finances a indiqué qu'"elle constitue l'une des assises fondamentales qui permettront une mise en place efficace et pertinente de la réforme budgétaire".
"Ce système informatisé couvre les besoins de la gestion budgétaire en mode programme et ceux de la gestion comptable en dépenses et en recettes", a rappelé le communiqué, précisant qu'il permettra de "rationaliser les processus budgétaires en appliquant les principes de la saisie unique par l'initiateur de l'opération, accélérer le traitement des actions liées à la dépense, et assurer la concordance des données des ordonnateurs, des comptables et des contrôleurs".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.