Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    Contours du nouveau socle de la société civile    La BEA en mode «accélération»    Un gisement de richesses négligé    La carte gagnante    La FIFA rétablit une vérité historique    Des documents top secret saisis    Reprise, demain, des rotations de la Minusma    Avec Mahrez sans Messi    Guerre à la parisienne!    Boulahbib de retour aux affaires    Etat d'alerte maximale    L'école privée cherche sa voie    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Société civile: conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Coupe Davis (Match de maintien): victoire de l'Algérie devant le Mozambique (2-0)    Jeux de la Solidarité Islamique: Reguigui remporte la médaille d'argent    Décès du journaliste italien Piero Angela, ami de la Révolution algérienne    Agressions contre Ghaza: 12 violations contre les journalistes palestiniens    La canicule continuera d'affecter l'Ouest et le Centre du pays    La PC prodigue des conseils préventifs sur les risques liés à la canicule    Mahboub Bati, l'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Festival de chanson chaâbi: une soirée célébrant l'œuvre des grands maîtres    Ancelotti dira stop après le Real Madrid    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    Parkinson: Le cri de détresse d'une Association de malades    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Ghannouchi sur le départ ?    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Un policier assassiné    Saïd Chanegriha supervise les derniers préparatifs    Fondateur du roman algérien moderne    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



The Washington Post consacre un passionnant reportage à l'Algérie
Publié dans Algérie Presse Service le 06 - 05 - 2022

Le célèbre quotidien américain The Washington Post a consacré un passionnant reportage à l'Algérie, à travers des escapades à la Casbah d'Alger, mais aussi dans les villes antiques de Constantine, Timgad et Djemila, sans oublier une virée au Sud algérien, recommandant ainsi de "promouvoir" le tourisme en Algérie .
Un carnet de voyage à travers lequel la Destination Algérie a été mise en exergue et réhabilitée par l'auteur du reportage, le célèbre écrivain-journaliste Henry Wismayer, qui a voyagé dans plus de 100 pays et qui a à son actif plusieurs reportages traduits dans plusieurs langues et publiés dans de célères journaux et magazines comme New York Times, Washington Post Magazine, The Atlantic, The Guardian, Time Magazine et Wall Street Journal pour ne citer que ces grands périodiques.
L'auteur qui a confié avoir eu auparavant des "préjugés" sur l'Algérie, a affirmé qu'il a immédiatement changé d'avis car "impressionné" par la "grandeur" de ce pays.
Dans son carnet de voyage, il n'a pas caché son "émerveillement" sur la Casbah qu'il décrit comme "un labyrinthe délabré de ruelles", classé site du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1992.
Rappelant que l'Algérie célébrera en 2022 le 60ème anniversaire de son indépendance, l'auteur du reportage a relevé que la Casbah a été une citadelle de la résistance contre le colonialisme français. Il a illustré la grandeur de cette cité par notamment le célèbre "Ali La Pointe", immortalisé dans le film "La bataille d'Alger", tout en mentionnant dans son reportage la statue surélevée de l'Emir Abdelkader brandissant son épée et symbolisant la résistance du peuple algérien contre le colonialisme français.
Poursuivant son voyage en traversant de terres fertiles et montagneuses, l'auteur fait découvrir également aux lecteurs la ville de Constantine, l'antique Cirta fondée par des rois numides, la décrivant comme un grand rocher ou une grande falaise avec un promontoire calcaire, qui culmine à des centaines de mètres au-dessus du Rhumel.
L'auteur n'a pas manqué de relater l'ambiance mais aussi l'entrain que connait la ville aux ponts suspendus. Il cite à cet effet le pont suspendu de Sidi M'Cid, qui était resté pendant 17 ans après son ouverture en 1912, le plus haut pont du monde.
A l'évidence, la Casbah de Constantine aux saveurs fortes, a été un passage obligé pour l'auteur qui a relevé l'odeur du pain et des plats savoureux proposés par les différents restaurants populaires dans les ruelles de l'antique cité.
Par la suite, il s'est rendu à l'antique Timgad, une petite ville entourée de collines où l'on pouvait marcher sur une route dallée, posée près de deux millénaires plus tôt, a-t-il relevé. Sur place, il a été "stupéfié" par les ruines de Timgad qui remontent au 1er siècle, une ville qui servait, de retraite aux vétérans de l'armée impériale romaine, raconte-t-il.
Non loin de Timgad, l'auteur est également tombé sous le charme d'une autre ville qui porte bien son nom, Djemila, qui, a-t-il mentionné, signifie "la belle". Il l'a qualifiée à juste titre de "merveille archéologique".
En visitant son site en pente, l'auteur se sentait comme si il découvrait les "trésors de Djemila", citant un bain public, une fontaine conique et un torse de marbre titanesque de Jupiter caché derrière un temple sans toit.
L'auteur de ce reportage passionnant de bout en bout, a été également envouté par le Sud algérien. Il a écrit qu'à travers une étendue apparemment infinie de plaines, de plateaux et de dunes, il y a des villes-oasis où jaillissent des mers de sable et des étendues de topographie désertiques capables de faire pleurer de joie tout visiteur et touriste.
En conclusion, l'auteur du reportage a mentionné les "nombreuses et savoureuses surprises" découvertes lors de son voyage, recommandant avec insistance la promotion du tourisme dans ce grand pays qu'est l'Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.