De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Le soutien de Bruxelles au processus mené par l'ONU au Sahara occidental exprimé    Le Président Tebboune distingué par l'Union arabe des engrais    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Tir d'un missile balistique Nord-coréen: Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Sommet arabe d'Alger: Les attentes palestiniennes    Un cas psychiatrique!    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Défis africains de la COP 27    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Belatoui espère un véritable départ    Est-ce le déclic?    Une délégation ouest-africaine à Ouagadougou    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Les challenges de 2023    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale du pays    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Trabendisme mental !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Reportage «Algérie, la pépite du Maghreb»
Publié dans La Nouvelle République le 03 - 08 - 2018

«Algérie, la pépite du Maghreb», un reportage publié dimanche par le quotidien breton Le Télégramme, se veut une invitation au voyage du plus vaste pays d'Afrique pour explorer «ses contrées méconnues, aux richesses naturelles rarissimes et au passé culturel fascinant».
Dix jours après la publication du Figaro Magazine d'un carnet de voyage sur Alger, vieille cité méditerranéenne «à la mémoire longue», un double projet médiatique vient d'être réalisé et publié par des médias bretons, Le Télégramme et Tébéo TV, qui partent à la découverte de l'Algérie. Dans son reportage, Le Télégramme démarre son périple à Oran sur les traces du célèbre auteur en 1947 de «La peste», Albert Camus, du grand couturier français Yves Saint Laurent ou du journaliste Jean-Pierre Elkabbach. Après un baptême à Santa Cruz pour montrer que la deuxième ville d'Algérie a été dominée durant trois siècles par les Espagnoles et mettre en valeur, avec de la hauteur, les différentes facettes de sa beauté, le journal souligne que «le front de mer est un peu ce qu'est la promenade des Anglais à Nice».
«Les balades du soir sont animées au rythme du raï ou de variétés françaises et italiennes. A quelques foulées, la place d'Armes a gardé tous les vestiges de l'époque coloniale. L'hôtel de ville et ses deux lions de l'Atlas sculptés par Auguste Cain, en 1889», a-t-il écrit, soulignant sa caractéristique hospitalité. Dans son périple et sur ses routes, le journaliste constate que «l'Algérie est en construction», avant d'arriver à Tlemcen qui, «par sa culture, son architecture arabo-mauresque, ottomane et occidentale, elle est une mosaïque d'influences». «Les petites ruelles qui serpentent la vieille ville rappellent Grenade. L'art andalou est omniprésent. Il suffit de voir le patio de l'hôtel Zianide ou le palais el-Mechouar au cœur de ville, ainsi que la mosquée d'Abou Medyene», a-t-il expliqué, faisant un détour au marché «où l'art du caftan fait figure de modèle chez les plus aisés».
Dans ce voyage, Alger la Blanche «bordée de part et d'autre par de petites criques et de vastes plages» est incontournable et, «pour s'offrir la meilleure vue», le journal propose d'arpenter les dédales de la Casbah. «Toujours en restauration, mais la promenade vaut le détour. Des terrasses, on domine la baie d'Alger. Le port et la grande mosquée. Le dôme de l'ancienne synagogue. Les bâtisses blanches du front de mer avec ses arcades. Là, rien n'a changé», décrit l'auteur de ce reportage donnant la même impression nostalgique du retour de Paul Verlaine à sa maison lorsqu'il écrivit son poème «Après trois ans» où rien n'avait changé à cette époque.
La promenade à Alger oblige le visiteur à revisiter l'histoire de cette ville méditerranéenne qui semble tourner son dos à la mer. Le voyage se termine par un pèlerinage qu'il ne faut pas rater et pour retrouver encore une fois le chemin de Camus sur le site archéologique «majeur» de Tipasa, en bord de mer. Le même sujet a été abordé par la chaîne de télévision locale bretonne Tébéo TV qui, elle, était partie sur un magazine d'une trentaine de minutes à la recherche des Bretons.
Les mêmes facettes reviennent dans le reportage audiovisuel, «Les Bretons d'ailleurs : Algérie», avec l'histoire (ou success-story) de Bretons qui se sont installés en Algérie, business ou mariage mixte obligent. Ces Bretons racontent leur vie en Algérie, mentionnent la qualité des relations humaines «perdues en France» et recommandent même qu'il faut venir en Algérie pour débuter le business et puis le faire grandir, peut-être, ailleurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.