Barça : Bonne nouvelle pour Gavi    Bayern : Gnabry dans le viseur des clubs de Manchester    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Drame de Melilla: Le Premier ministre espagnol charge le Maroc    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Football - La CAN 2023 reporté à janvier-février 2024    Boxe - FAB: Lorsque le sport casse les tabous    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    La Libye et l'espoir suspendu    60 ans et beaucoup à faire    La longue marche...    La cohésion sociale : socle de la véritable citoyenneté    Tebboune à coeur ouvert    Un petit tour et puis s'en vont    Ronaldo, des cadors européens et Naples sur les rangs    Contacts établis avec Ziyech    «Vous avez une bataille à mener»    En dents de scie    L'armée russe a pris Lyssytchansk    Les Palestiniens ont remis la balle aux Américains    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    «L'Algérie est le berceau de l'humanité»    Guterres encense la diplomatie algérienne    N'en déplaise aux révisionnistes!    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    JM: médaille d'or pour le nageur Syoud    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Migrants tués par la police marocaine: "le Maroc essaie d'effacer les preuves de la tragédie"    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Les déchets ménagers inquiètent    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Béjaïa en fête    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bejaia: naissance de trois lionceaux au parc Tifrit d'Akbou
Publié dans Algérie Presse Service le 21 - 05 - 2022

Trois lionceaux sont venus au monde vendredi au parc privé de feu Hocine Keffous, dans le village de Tifrit (Akbou, à 70 km à l'ouest de Bejaia) portant à 5 le nombre de jeunes félidés, s'y trouvant, a-t-on appris samedi des responsables du parc.
Les nouveaux nés, deux femelles et un male, ont été mis au monde par la lionne Siri, mascotte du parc et mère en 2021 de deux autres spécimens, a précisé un responsable du parc, visiblement ravi de ces naissances qui vont renforcer l'attraction du zoo, déjà riche de dizaines d'espèces, dont quelques unes rares.
"Les bébés se portent bien. Ils ont été placés à l'écart des enclos, où ils bénéficient de tous les soins notamment pour pouvoir téter tranquillement leur mère et développer les rapports filiaux et d'adoption requis avec elle sans quoi, elle pourrait les rejeter, voire même, les tuer", a expliqué un responsable du parc.
Il a ajouté que les lionceaux vont rester avec la lionne à l'abri des regards près d'un mois (jusqu'au 20 juin) avant de "venir se faire taquiner et câliner par les visiteurs".
Au parc d'Akbou, et malgré son exiguïté, on y trouve de tout. Un verger d'oliviers et de figuiers, du chacal au renard, en passant par les vautours, notamment l'aigle royal, les hyènes, les porc épics, les autruches, jusqu'aux espèces locales, dont les canards, les paons, les perdrix, les chiens, les chevaux, les singes, etc.
Mais la grande attraction reste la communauté des lions s'y trouvant et qui attire tous les jours des centaines, voire, des milliers de visiteurs, dont des familles et leurs enfants qui viennent les toucher de prés et non les contempler à travers les écrans de télévisions.
Le parc qui n'était qu'une modeste ménagerie en 1992, date de sa création par un passionné des animaux, feu Hocine Keffous, décédé en avril dernier, est devenu un véritable parc, malgré les difficultés à le faire vivre.
Sa survie ne tient que grâce à l'aide de bénévoles, notamment l'association des chasseurs d'Akbou qui l'alimente régulièrement en viande, ou les éleveurs de la région.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.