Affaire de publication de fake-news sur Facebook: trois mis cause en détention provisoire    Les représentants du parlement algérien au Parlement panafricain prêtent serment    JM/Football: l'Italie première équipe pour les demi-finales, l'Algérie trébuche    JM: un engouement sans précédent pour les spectacles dans la rue    Brest : La promesse de Belaili pour la saison à venir    Real : Ceballos va prendre une décision    PSG : Départ inattendu de Xavi Simons    Industrie pharmaceutique: La facture d'importation d'insuline réduite de 50% en 2023    Drame de Melilla: Le Maroc tente une diversion, Alger répond    Facteurs défavorables    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    Affaire Sonatrach-Saïpem: Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison    Traversée du «Tassili II» Marseille-Skikda quasiment vide: Une action délibérée    JSM Tiaret: Un parcours satisfaisant mais...    17 ha de blé, 16.000 arbres fruitiers et 20.000 poussins ravagés par le feu    Enseignement supérieur: Assurer l'employabilité des diplômés universitaires    Des opérations de contrôle inopinées des transporteurs: Des mesures pour veiller au respect du nouveau plan des transports    Chlef: Parer aux coupures d'électricité    Surfer prudent, surfer intelligent    562 véhicules livrés    Les start-up pour briller    Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison ferme    Loukal rattrapé par la justice    Luis Suarez à River Plate?    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    La session prolongée au 15 juillet    Le mot de Lamamra à la diaspora    Ces obstacles à franchir    «Chaud» sera l'été...    Le service d'addictologie inauguré    Le CHU sera concrétisé    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    Le président Tebboune reçoit le secrétaire général de l'Unpa    Du 30 juin au 5 juillet à Oran et Sidi Bel Abbès    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Journée mondiale de l'Afrique: face aux défis de la paix, santé et agroalimentaire
Publié dans Algérie Presse Service le 24 - 05 - 2022

Les peuples du continent africain comme dans le reste du monde célèbrent, mercredi, "la Journée mondiale de l'Afrique" coïncidant avec l'anniversaire de création de l'Organisation de l'Unité africaine (OUA, Union africaine actuellement), dans un contexte exceptionnel, où le système de santé, la sécurité alimentaire ainsi que la paix restent les principaux défis à relever.
Chaque année, la Journée mondiale de l'Afrique est célébrée le 25 mai, car c'est à cette date qu'ont été signés les accords de l'OUA en 1963, qui représente le symbole du combat de tout le continent africain pour la libération, le développement et le progrès économique et social, en plus de la valorisation et l'exploitation de la richesse culturelle africaine.
Pour marquer cette date, l'Union africaine (UA) a annoncé une célébration virtuelle sous le thème : "Bâtir une résilience en matière de sécurité nutritionnelle sur le continent africain : renforcer les systèmes agroalimentaires et les systèmes de santé et de protection sociale pour accélérer le développement socio-économique et du capital humain".
En effet, les pays africains notamment ceux de la région subsaharienne sont confrontés aux conséquences du conflit en Ukraine qui a provoqué une flambée des prix et une rareté des produits, alors qu'ils commençaient à peine à remédier aux séquelles sociales et économiques de la Covid-19 et à d'autres problèmes de développement.
Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), jusqu'à 18 millions de personnes dans la région du Sahel seront confrontées à une insécurité alimentaire sévère au cours des trois prochains mois.
La combinaison de la violence, de l'insécurité, du climat, des conflits, de la Covid, de la pauvreté profonde et des prix alimentaires record exacerbe la malnutrition et pousse des millions de personnes à la limite de la survie.
-- Le Sahara occidental, dernière colonie d'Afrique --
Parallèlement, dans la poursuite du cycle de conférences lancé depuis 2012 aux Nations unies, un débat sur la place de l'Afrique dans le 21e siècle sera animé vendredi à Genève, autour de "L'Afrique dans la géopolitique internationale : souveraineté et démocratie", lors duquel les intervenants aborderont différents sujets, tels que "L'architecture mondiale pour la préparation, la prévention et la riposte face aux épidémies et pandémies : quel rôle pour l'Afrique?".
Les sujets abordés habituellement lors de cet évènement mettent la lumière sur les efforts des pays africains visant la réalisation des objectifs stratégiques de l'UA, en l'occurrence la décolonisation, le règlement des conflits armés et la préservation de la paix.
De ce fait, il n'est pas sans rappeler que cette journée ne saurait être célébrée sans évoquer la situation au Sahara occidental, dernière colonie d'Afrique, Etat fondateur et membre actif au sein de l'UA, dont les territoires sont violés par un Etat africain voisin qui, en signant l'acte constitutif de l'UA, s'était engagé à respecter la souveraineté et les frontières de ses membres, ce qu'il n'a pas fait.
La cause sahraouie est revenue en force au-devant de la scène politique internationale après la violation par le Maroc du cessez-le-feu dans la zone tampon d'El-Guerguerat, le 13 novembre 2020, en attaquant des civils sahraouis sans défense et en poussant la partie sahraouie à reprendre la lutte armée pour défendre ses territoires et ses droits violés.
Cette cause a bénéficié d'un grand intérêt à l'échelle mondiale et continentale, en particulier, en ce sens que le dossier du Sahara occidental a été réinscrit à l'agenda du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA, après des tentatives marocaines pendant des années de le maintenir uniquement au niveau du Conseil de sécurité de l'ONU, ce qui a constitué une victoire pour l'organisation continentale qui ne cesse de tenter de résoudre les questions et les crises africaines à son niveau.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.