Le Bureau de l'APN examine le projet de budget modificatif pour 2022    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Transport aérien de voyageurs: programme complémentaire pour la saison estivale à partir du 10 août    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Saïd Moussi nommé ambassadeur d'Algérie à Paris    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Benabderrahmane reçu par Erdogan    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    OL : Cherki vendu dès ce mercato ?    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Quatre Palestiniens tués par l'armée sioniste    Djezzy: Mahieddine Allouche nommé DG par intérim    Electricité: L'Algérie prête à augmenter les quantités exportées vers la Tunisie    La virtualité des PIB et des PNB    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Selon le rapport d'un institut américain: L'Algérie a réussi à contrer la menace terroriste    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: Le propriétaire de la société «Future Gate» condamné à six ans de prison    D'une valeur de 2 millions d'euros: Du matériel médical périmé saisi, trois arrestations    Pour sécuriser les accès au pôle urbain Zabana: Le chantier de deux bretelles et d'un rond-point relancé    Une opération à trois bandes...    Brèves    Sept athlètes absents    Un plan d'urgence pour développer ces filières    La société civile et la jeunesse au-devant de la scène    La voix écoutée de l'Algérie    Un rival de Sadr réclame le retour du Parlement    La Turquie «invitée» lundi prochain aux Etats-Unis    «L'anglais à l'école est une chose positive»    La canicule est de retour    Une fresque à la mémoire des victimes    Les détails de l'opération UGTA    Samy Thiébault en concert    Hommage à Mahboub Safar Bati    Conseil supérieur de la magistrature : élection des membres du Bureau permanent    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Tlemcen: L'artiste peintre Abdelkamel Bekhti n'est plus    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de Libye à Alger    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Mila: 17 biens culturels retenus au projet d'itinéraire touristique de la wilaya    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"M'tember", exposition collective d'artistes inaugurée à Alger
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 06 - 2022

"M'tember", une exposition mettant en valeur le timbre "détourné" comme un médium artistique pour représenter des récits et des souvenirs qui racontent des expériences communes, a été inaugurée dimanche à Alger.
Organisée à la Villa Abdeltif par le collectif artistique "Les Timbrés" en partenariat avec l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc), l'exposition réunit une trentaine d'œuvres de jeunes artistes issus de plusieurs régions du pays, qui ont interrogé leur mémoire sur des thèmes comme le nomadisme, les villages agricoles et la toponymie des villes.
A travers des photographies d'objets d'art, peintures et graphismes, les artistes ont exploré, chacun un thème, une démarche qui consiste à "détourner la fonction première du timbre, pour le transformer, en une création singulière pour raconter une mémoire collective", a expliqué Kawther Benlakhdar, membre du collectif "Les timbrés".
Sous le thème "Nomades-sédentaires, mémoires croisées", le plasticien Abdelghani Babi, met en valeur à travers ses œuvres la sédentarisation des nomades du Grand sud algérien. Dans un de ses tableaux composant son diptyque réalisé à la peinture acrylique sur toile, cet artiste diplômé des Beaux-arts, évoque la vie nomade et les sources d'énergie notamment l'eau, un des facteurs déterminants de la vie sédentaire.
Pour sa part, le jeune Ahmed Bouâaza, explore le nomadisme à travers l'histoire de sa tante dont l'existence est partagée entre un mode de vie nomade et sédentaire, entre Ouargla et Djanet, avec ses dromadaires.
Le plasticien Aziz Ayachine, met en avant la ville d'El Asnam (Chlef), un lieu de mémoire collective qui continue de véhiculer un pan d'histoire de cette ville, secouée par plusieurs tremblements de terre à travers les temps.
Sur le même thème, Chahinez Kachaa, ressuscite cette ville , secouée en 1980 par un violent séisme que ses habitants ont vécu comme un traumatisme "pas encore guéri".
Asma Moulgara, Nouredine Azouz, Ahmed Zerkaoui, Nadjem Nouicer et Fatiha Habnassi, eux, évoquent la révolution agraire et les villages socialistes réalisés dans le cadre de la Révolution agraire entreprise en 1972.
Nadjem Nouicer propose une photo de l'intérieur d'une maison du village targui Amsel (Tamanrasset), connu pour l'élevage du bétail et l'agriculture, alors que Fatiha Habnassi a choisi de mettre en valeur les femmes laboureuses de Boughimouz (Jijel), force ouvrière aux cotés des hommes.
Dans la partie "Racont'Arts", un festival itinérant dans les villages de Kabylie, quatre artistes revisitent le patrimoine de la région à travers les éditions de cet évènement culturel qui se distingue par son organisation impliquant les habitants qui prennent en charge l'accueil des artistes et des festivaliers.
Créé en 2020, "Les Timbrés" est un collectif de cinq membres issus de différents horizons de des artistes. Son objectif consiste à "faire des mémoires communes un espace commun où les acteurs oubliés de la société peuvent s'exprimer et créer", relève Kawther Benlakhdar.
L'exposition "M'tember" est visible jusqu'au 30 juin à la Villa Abdeltif.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.