L'APN achève jeudi le débat autour de la Déclaration de politique générale du Gouvernement    Tour de Syrie 2022: Yassmine El Meddah victorieuse, Houili toujours maillot jaune    Championnat arabe de Kayak: 7 médailles dont 3 en or pour l'Algérie    Mémorandum d'entente entre l'Algérie et l'OMT en vue d'ériger l'ESHRA en "pôle" de formation    Classement Fifa: l'Algérie, 37e, gagne quatre places    Algérie-Unesco: Belaabed participe à un débat de "haut niveau" sur l'avenir et les mutations de l'éducation    Belmahdi reçoit une délégation du groupe parlementaire d'amitié Arabie saoudite-Algérie    "NO LOGO", un projet itinérant de promotion culturelle, présenté à Alger    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    In memoriam Octobre 88    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Ligue1 - CSC-MCA : Un choc qui promet    Tracteurs de moins de cinq ans    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    En perspective de l'attribution des logements sociaux en cours de réalisation: Mise en service d'un nouveau logiciel pour l'étude des dossiers    Embrouille    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    QUESTIONS DE LANGUE(S) ET D'IDENTITE(S) !    Paix au Mali : le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie en tant que chef de file de la médiation internationale    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Ounas élu joueur du mois de septembre    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Washington ne mettra jamais Alger dans son viseur    Le droit du peuple sahraoui réaffirmé    Les émissaires de la CEDEAO satisfaits des échanges    L'état des lieux    Une semaine chargée pour l'ANP    L'UGTA se rebiffe    D'où viennent ces chiffres fantaisistes?    Le projet prend forme    De l'énergie entre Alger et Berlin    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    Chercheurs en langue amazighe: une denrée rare    Rebiga reçu par les membres du Conseil présidentiel libyen    Revirement de Madrid sur le Sahara occidental : "une grave violation" du droit international    Le Président Tebboune reçoit le MAE portugais    Le Président Tebboune félicite les enseignants à l'occasion de leur Journée internationale    Le 14e FIBDA s'ouvre à Alger    Financement occulte de la campagne présidentielle de 2019: Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Clôture du 11e Festival culturel chaâbi
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 08 - 2022

Le 11e Festival culturel national de la chanson chaâbi a pris fin, lundi soir à Alger, avec une prestation de haute facture du grand Abdelkader Chaou, devant un public nombreux qui s'est également délecté sur les airs de plusieurs cheikhs de la nouvelle scène de ce genre populaire.
La salle Ibn-Zeydoun de l'Office Riadh El Feth (OREF), où ce bel événement a élu domicile depuis le 10 août dernier n'a pas désempli, et pour cause, le très nombreux public présent, qui, par manque de places disponibles, a dû occuper les allées réservées aux déplacements des spectateurs, bravant ainsi, la hausse des températures et le taux élevé de l'humidité dans la salle.
Interrompu durant sept ans, ce grand rendez-vous annuel, est désormais de retour, consacrant sa 11e édition à la mise en valeur de l'œuvre singulière et le parcours atypique du grand maître de la chansonnette chaâbi, Mahboub Safar Bati (1919-2000), ce grand philosophe du texte et de la partition musicale, dont la signature demeure encore synonyme de succès.
Dirigés d'une main de maître par le maestro Djamel Taâlbi, une quinzaine de musiciens virtuoses, dont Nacer Hini au piano, Krimou Bouaziz au tar et l'unique femme de l'orchestre, Saliha Ould Moussa au luth, a soutenu les chanteurs, Tarek Difli de Constantine, Mohamed Yacine Lounici de Ain Defla, Hakim El Ankis, Kamel Aziz et le grand cheikh, Abdelkader Chaou d'Alger, qui ont enchanté l'assistance à travers des prestations pleines, généreusement rendues dans des atmosphères conviviales et festives.
Dans une ambiance de grands soirs, et après l'interprétation en prélude musicale de "Oh Yan'tiya", les chanteurs à la mandole ont rendu entre autres pièces, "Loghzal Z'hiro", "Djohra", "Khed'ha ou chafet'ha hamra", "T'chawrou aâliya yamine halfou", "Oh yan'tiya" et "Ahliya".
Trois beaux textes poétiques, "Kelmet el Istiqlelel", "Adjini b'lehnana" et "Lem'raya", lus par leur auteur, Kamel Cherchar avec un ton chaleureux et une diction de conteur, ont été très appréciés et fortement applaudis par l'assistance.
Dansant et reprenant les refrains ponctués par des youyous et des applaudissements, le public a également pu se délecter sur les airs des pièces, "Welfi Meriem" (du poète et musicien Kaddour Ben achour Zerhouni / 1850-1938), "Er'biâe inouwwar", "Rahet larwah", "Wallah man'sitek ya lilet el bareh", "Qalbi ma yahmel dak dak" et d'autres encore.
Grand moment de la soirée, lorsque le 11e Festival culturel national de la chanson chaâbi a rendu hommage, sous des salves d'applaudissements et des youyous nourris, au grand banjoïste Sid Ali Zeghdoud, un artiste discret au charisme professionnel pourtant imposant, qui a passé 43 ans d'une carrière prolifique à soutenir toutes les grandes figures qu'a connu le genre chaâbi depuis deux générations.
Reprenant en chœurs plusieurs refrains des plus connus du genre chaâbi, notamment ceux écris et composés par la regretté artiste mis à l'honneur, l'assistance a savouré tous les moments de la cérémonie de clôture de cette 11e édition, dans l'allégresse et la volupté.
Auparavant, le public a assisté à la projection d'un document filmé d'une quinzaine de minutes, retraçant la vie et l'œuvre du regretté maître de la chansonnette chaâbie, Mahboub Safar Bati, conçu et réalisé par le commissaire de cette 11e édition, Abdelkader Bendamache, qui n'a pas caché son "bonheur" d'entendre tous les praticiens et connaisseurs du genre chaâbi, invités au festival et présents à la cérémonie de clôture parler de "Réussite de l'événement".
Le 11e Festival culturel national de la chanson Chaâbie, étalé durant six jours, du 10 au 15 août, a présenté plusieurs chanteurs, notamment ceux de la nouvelle scène, qui sont venus, de toutes les régions d'Algérie honorer la mémoire du Cheikh Mahboubati et célébrer le retour de ce festival, un espace dédié à la découverte et la promotion des jeunes talents, ainsi qu'à la préservation et la transmission de ce genre populaire au riche patrimoine populaire et culturel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.