Le FLN part en favori    FLN, acte IV(1). France, la révolution et le «complot» terroriste !    1 339 requêtes reçues en 2018    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    L'auto-satisfecit algérien    Des formations en vue d'améliorer les systèmes agricoles locaux    Tractations autour d'un sommet    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    Le Raja Casablanca dernier qualifié pour les quarts de finale    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    Le Dimajazz est de retour    Bouchareb ne va pas durer longtemps    Tribunal correctionnel: Trois ans de prison requis contre l'ancien DG du CHU d'Oran    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Division nationale amateur - Centre: Deux gros chocs à Aïn-Ousera et Arba    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    La revanche des riches    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Défaitisme    L'histoire à méditer    LE QUOTIDIEN D'ORAN A 24 ANS    La violence politique    Fusillade à proximité d'un marché de Noël à Strasbourg (France)    Mise en garde contre les dangers de la surexposition aux écrans    Saisie de 3, 877 kilogrammes de kif traité et 45 731 comprimés de psychotropes en un mois    2 morts et 3 blessés dans une collision    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Bonnes nouvelles pour les souscripteurs AADL    Espérant une amélioration des relations sino-américaines : Les Bourses européennes rebondissent    Energie photovoltaïque: Un potentiel national de près de 2,6 millions TWh/an    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    Le manque de réussite a été fatal aux Usmistes    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Exception d'inconstitutionnalité : Le principe et sa procédure d'application    Le FLN favorisé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Algérie-Japon: nouveau programme de développement des technologies solaires
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 10 - 2010

La coopération algéro-japonaise dans le domaine scientifique sera consolidée dès janvier 2011 par le lancement d'un nouveau programme de développement des technologies solaires, a-t-on appris mardi à l'occasion d'une visite de l'ambassadeur du Japon en Algérie à l'Université des Sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf d'Oran (USTO). Ce projet s'inscrit dans de la cadre de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la recherche et du développement de l'industrie solaire, a indiqué l'ambassadeur, Takeshi Kamitani. "Le partenariat algéro-japonais est appelé à se développer davantage dans tous les domaines, tant au niveau académique que technologique", a-t-il souligné en ouvrant une manifestation culturelle japonaise organisée à l'auditorium de l'USTO.
Ce programme qui sera lancé en janvier 2011 s'intitule "Projet SSB" (Sahara Solar Breeder) en référence à la plateforme technologique dite ferme solaire expérimentale, prévue à Saïda.
L'USTO bénéficiera dans ce cadre de la création d'un centre de recherches dédié au développement des technologies solaires, a signalé Benharrat Nacéra, vice-recteur chargée des relations internationales et de la coopération. Un délai de cinq ans a été assigné à la concrétisation de cette opération entièrement financée par la partie japonaise avec une enveloppe budgétaire de 5 millions de dollars, a précisé la responsable.
L'USTO bénéficiera également d'une dotation en équipements, de formations et du concours permanent d'experts, tandis que l'université de Saïda et le Centre de recherches sur l'énergie solaire d'Adrar auront des plateformes technologiques pour la construction de cellules photovoltaïques et l'exploitation de l'énergie produite, a expliqué la vice-recteur. Mme Benharrat a encore souligné que le projet SSB s'inscrit dans le cadre des objectifs de développement durable puisqu'il permettra l'acheminement et l'exploitation de l'énergie produite dans le sud vers le nord du pays pour alimenter des stations de dessalement.
Ce programme avait été entériné, en août dernier, par la signature d'une convention entre le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, l'USTO, et deux agences japonaises (JICA et JSTA) dédiées à la coopération internationale, aux sciences et à la technologie.
Un consortium d'universités japonaises comprenant celles de Tokyo, d'Hirosaki, de Chubu, l'institut national de l'informatique et l'institut national de sciences des matériaux, est associé à ce projet aux côtés des établissements algériens précités.
La qualité du partenariat entre l'USTO et les universités japonaises a été également mise en exergue au cours de cette rencontre organisée devant de nombreux étudiants. Les deux parties ont évoqué à cet égard le génie créatif de l'architecte japonais Kenzo Tange, concepteur de l'USTO qui fut réalisée dans les années 1980 avec l'assistance technique de la Kajima corporation.
L'USTO bénéficie de l'expertise japonaise depuis 1989, avec le soutien de formations post-graduées, des bourses de recherche et des dons sous forme d'équipements scientifiques. Les étudiants présents à cette rencontre ont pris connaissance, en outre, des modalités d'accès aux bourses du gouvernement japonais prévues pour 2012 après un concours sélectif qui sera lancé en mars 2011.
Une vingtaine de demandes, réparties sur deux catégories (licenciés et Bac + 1), seront sélectionnées dans une première étape, a fait savoir l'attachée culturelle auprès de l'ambassade du Japon à Alger, Bellache Sarah.
Le cinéma japonais était également au menu de cette manifestation, avec la projection du film Dororo, du genre action et fantastique, en présence de son réalisateur Akihiko Shiota et de son collègue cinéaste Hiroki Takahashi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.