Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Man City : Agüero proche de rejoindre le Barça    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Un début d'année prometteur pour Sonatrach    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Un conseil militaire mis en place    Slogans exclusivement démocratiques et modernistes    L'Aigle noir à quitte ou double    Zoran Manojlovic, nouvel entraîneur    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    «Le sondage doit devenir un réflexe»    La flambée des prix persiste    Arrestation d'une bande de dealers    Grégoire Dasse nommé directeur des ventes de Renault    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    À LA MEMOIRE DES MARTYRS DU PRINTEMPS NOIR    la liste des membres sélectionnés approuvée    Les marchés optimistes    L'Algérie à la 146e place    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    Porsche signe son meilleur premier trimestre    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Coupe de la CAF. Coton Sport – JS Kabylie (14h) : Un match chaud pour les Canaris    Handball : L'AG élective invalidée    Coupe arabe de la FIFA 2021 : L'Algérie sera présente au rendez-vous qatari    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Eviter l'effet boule de neige    Education: Nouvelles protestations annoncées    Tiaret: La ville croule sous les ordures    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    La tomate n'a pas partout le même goût    Air Algérie vers le crash    Marche pacifique à Béjaïa    La Turquie maintient le flou    Incompréhensible décision    Les oligarques sont-ils de retour?    Le directeur régional et plusieurs douaniers limogés    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    187 nouveaux cas et 5 décès en 24h    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    L'ONU face à ses responsabilités    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Précisions sur la découverte archéologique à Gueldamen
Publié dans El Watan le 08 - 09 - 2008

Suite à l'article paru dans El Watan le 27/08/2008 concernant la découverte archéologique à Gueldamen Farid Kherbouche Docteur en physique et passionné de l'archéologie nous a prié d'insérer les précisions suivantes : « La grotte préhistorique de Gueldamen a été fouillée au début du XXème siècle par des préhistoriens français avec l'aide « d'ouvriers Kabyles ». Les résultats de la fouille ont fait l'objet d'une publication, par P.Royer et A. de Beaumais, dans le bulletin de la société préhistorique française de 1926. C'est à partir des indications mentionnées dans cette publication que j'ai pu localiser cette grotte au sein du réseau karstique du massif calcaire de Gueldamen. La documentation archéologique est constituée principalement d'une riche industrie osseuse. Celle-ci permis, de part sa richesse et sa variété uniques, à l'une des plus grandes préhistoriennes de l'Afrique du nord, H. Camps-Faber, de dresser une des premières typologies de l'industrie osseuse.
Cette collection contient également des tessons de poterie qui, vraisemblablement, ont été découverts dans les couches de dépôts sédimentaires néolithiques. La publication ne mentionne malheureusement pas le contexte stratigraphique de cette documentation archéologique. Information qui n'a pas été enregistrée lors des fouilles, tel qu'il était d'usage au début du XXème siècle. En somme, il est regrettable de voir qu'une partie de l'information archéologique est perdue à jamais. Par ailleurs nous ne savons pas ou se trouve aujourd'hui cette collection. Néanmoins, après quelques années de recherches, j'ai pu localiser une petite partie des objets au Museum National d'Histoire Naturelle à Paris que j'entreprends de réétudier à la lumière des techniques modernes permises par les avancés scientifique de ces dernières années ».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.