Forum mondial de l'eau en Indonésie: l'Algérie se distingue par ses positions claires    Para-athlétisme/Mondiaux de Kobe-2024: nouvelle médaille d'argent pour l'Algérie, grâce à Ziamni    Ligue 1 Mobilis: duel à distance pour la place de dauphin, choc "à six points" pour le maintien    Grand Prix International de la Ville d'Alger: 70 coureurs au départ de l'édition 2024, prévue sur 82,5 km    Les SMA célèbrent leur Journée nationale sous le slogan "Les Scouts toujours au service de la patrie"    Deuxième Forum du livre: une quinzaine d'inventeurs et de créateurs algériens distingués    L'armée sahraouie cible le siège d'un bataillon des forces d'occupation marocaines dans le secteur de Mahbes    La prévention des conflits en Afrique devrait être une priorité    Benbraham exhorte depuis Akbou à amplifier le mouvement associatif    Deux terroristes abattus dans la wilaya de Chlef    Pêche: Badani donne à Tipasa le coup d'envoi de la campagne de pêche au thon rouge    Le renforcement du parc hôtelier entraînera la baisse des prix    Formation professionnelle: Merabi préside une réunion d'évaluation de l'état d'avancement du processus de numérisation    Agriculture: Création d'une entreprise publique de développement des cultures agricoles stratégiques    Attaf copréside une séance de travail avec son homologue sénégalaise    Infrastructures routières: accorder une importance majeure au Grand sud    La rencontre du président de la République avec les chefs des partis politiques représentés aux Assemblées élues saluée    « Son application ne fera que renforcer l'Etat et protéger le citoyen de tout acte malveillant »    Mondial Para-athlétisme : Médaille de bronze pour Baka (1500m) et Bouchref    Mise à jour de la Ligue 1 Mobilis    US Souf : Six mois de suspension fermes pour le dirigeant Attoussi Belkhir    La Norvège va reconnaître l'Etat de Palestine à compter du 28 mai    La CPI doit également enquêter sur les ministres britanniques    L'entité sioniste persiste dans sa politique de profanation et de judaïsation de la Mosquée Al-Aqsa face au silence de la communauté internationale    Le HCLA célèbre la littérature pour enfants    Poursuite des campagnes d'hygiène et de propreté en prévision de la saison estivale    Saisie de 7,920 capsules de psychotrope et arrestation de 7 individus    Ouverture à Alger de la 2e édition    Le projet d'extension de l'aérogare réceptionné    Ouverture du 16e Salon national des arts plastiques    "Zawaya", nouvelle plateforme électronique dédiée aux productions cinématographiques et télévisuelles algériennes    Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 27 juin 2024    « c'est ainsi que La Bataille d'Alger nous inspire ! »    Le Président Tebboune rencontre les chefs des partis représentés au sein des Assemblées élues    Le président de la République rencontre les chefs des partis politiques représentatifs au sein des Assemblées élues    Message de condoléances du Président Tebboune    Le pouvoir politique US des deux poids, deux mesures….    Palestine. Mieux vaut tôt que jamais    Le droit de massacrer, de Sétif à Gaza    Megaprojet de ferme d'Adrar : « elmal ou Etfer3ine »    Témoignage. Printemps Amazigh. Avril 80    Le Président Tebboune va-t-il briguer un second mandat ?    L'imagination au pouvoir.    Prise de Position : Solidarité avec l'entraîneur Belmadi malgré l'échec    Ils revendiquent la régularisation de la Pension complémentaire de retraite: Sit-in des mutualistes de la Sonatrach devant le siège Aval    Coupe d'afrique des nations - Equipe Nationale : L'Angola en ligne de mire    Suite à la rumeur faisant état de 5 décès pour manque d'oxygène: L'EHU dément et installe une cellule de crise    Pôle urbain Ahmed Zabana: Ouverture prochaine d'une classe pour enfants trisomiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des experts algériens à propos de la politique économique du gouvernement
« Nous sommes en train de payer le prix de la mauvaise gouvernance »
Publié dans El Watan le 17 - 09 - 2008

Les orientations économiques du gouvernement et les mesures prises depuis le retour de Ahmed Ouyahia à la chefferie du gouvernement continuent de susciter débats et commentaires.
Hier, des experts, patrons et représentants de partis politiques ont souligné les errements ayant caractérisé les choix économiques du pays, notamment ce qui a trait aux investissements étrangers, et ce, lors d'une rencontre organisée au forum d'El Moudjahid à Alger. « Nous sommes en train de payer la mauvaise gouvernance », dira le consultant en économie industrielle, Réda Amrani, pour qui « le plan de relance économique manque de suivi ».
M. Amrani n'a pas manqué de relever toutes les facilités accordées aux opérateurs étrangers, citant les cas d'Orascom à qui on a confié des centrales électriques et celui d'Ispat dont le contrat contient une clause interdisant à l'Etat d'investir dans la sidérurgie pendant 10 ans ! « Du jamais-vu ailleurs », clame-t-il, « alors que des pays comme le Japon et bien d'autres encore protègent leurs investissements publics ». Pis, dira M. Amrani, dans le cas du métro d'Alger, « on est allés jusqu'à créer des problèmes et beaucoup de retard aux entreprises algériennes afin de justifier le recours aux entreprises étrangères ». Tout en estimant que les investissements étrangers « sont bâtis sur la rente » et ne font guère appel aux algériens en termes d'engineering. M. Amrani a indiqué qu'il faut désormais imposer la règle des 50% afin de faire une plus-value locale, citant au passage l'exemple de la Corée du Sud qui dispose d'une loi sur l'engineering datant de 1969, selon ses dires.
Pour ce consultant, « il faut faire le bilan et essayer de corriger la machine », tout en plaidant pour les investissements futurs d'associer les entrepreneurs nationaux et les chambres de commerce. « Nous sommes dans une bulle économique alimentée par la rente pétrolière, il faut revenir à la politique d'investissements productifs de richesses », a-t-il conclu. Le président du Conseil national consultatif pour la promotion de la PME, Zaïm Bensaci, a pour sa part, plaidé pour plus de moyens à mettre à la disposition des PME, suggérant de leur consacrer 1% du PIB pour leur développement. Comme il a plaidé pour la sous-traitance des champions nationaux publics et privés au profit des PME. Tout en estimant qu'il faut aider et protéger les opérateurs nationaux et exiger des contrats de performance pour les gestionnaires des entreprises publiques, M. Bensaci a estimé que « ceux qui ont géré les monopoles ne peuvent gérer aujourd'hui la libéralisation ». « C'est un problème de structure mentale », a-t-il ironisé. Idris Yalaoui, PDG du Groupe industriel Liège Algérie, a quant à lui, estimé que les pouvoirs publics « n'ont pas analysé suffisamment les besoins de la PME pour savoir quoi lui donner », relevant que le travail de mise à niveau des PME du 1er programme MEDA est un « échec ». Pour lui, si les PME algériennes sont développées, cela se traduirait par l'abondance des produits locaux, leur part dans les exportations et dans les investissements.
Or, fera-t-il remarquer, « la production nationale est remplacée par des produits étrangers parfois douteux, les exportations dépendent encore des hydrocarbures et les investisseurs sont étrangers ». Et pour mieux illustrer cet état de fait et la déliquescence ayant atteint des secteurs qui auraient pu prospérer, M. Yalaoui a indiqué que l'Algérie est arrivée jusqu'à importer des bouchons en liège pour les bouteilles de vin. Enfin, le député et représentant du parti des travailleurs, Ramdane Taazibt, a indiqué que le bureau de l'APN, a écrit au chef du gouvernement pour ouvrir un débat sur le bilan des privatisations. Tout en fustigeant l'accord d'association avec l'Union européenne et les « aventuriers » qui plaident pour la création de fonds souverains, le représentant du PT a estimé qu'il faut « rouvrir les entreprises fermées ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.