Comment dit-on «t'zaguett» en espagnol ?    La démission de Sahli de l'APN toujours d'actualité    La marche des libertés violemment réprimée    5e édition du Salon international de la sous-traitance    Appel pour un fonds pour le développement de l'Afrique    L'armée reprend le contrôle sur l'ensemble de la province de Soueida    Le groupe Renault dans l'expectative    Le Sportage à l'honneur    Le dossier sur les bureaux de la CNRL    Les «Rouge et Noir» en conquérants    La déroute des Canaris «L'efficacité nous a fait défaut»    Le nombre d'accidents en baisse    Des essais d'armes chimiques français au Sahara algérien ?    Le progrès informatique au service des arts et lettres    La générale de la pièce Istirahat El mouharidjine début décembre    22 novembre 1999 : assassinat de Abdelkader Hachani, un homme de dialogue    Tizi Ouzou : 55% des foyers ont accès à l'internet    600 associations se partagent 20 milliards    Football - Ligue 1: Match à six points à Sidi Bel-Abbès, la JSK en appel à Bordj    Guitouni: Un plan d'investissements de 75 milliards de dollars d'ici 2022    Relizane: Plus de 32.000 pétards saisis    Centres de vacances, le boulodrome, des locaux commerciaux...: Des directives pour récupérer les biens communaux squattés à Aïn El Turck    Les Falaises: Deux blessés graves après une chute de plus de 40 mètres    Belgique: Le front «El-Moustakbel» en Vip politique    Israël en plein doute sur son invincibilité militaire    37.000 migrants nigériens rapatriés en 4 ans: L'Algérie dénonce les pressions internationales    Hamma Bouziane: Des logements pour les enfants des deux victimes des inondations    Mahrez dans l'équipe type de la 5e journée    Les locaux contribuent au succès de Lomé    Des tourments de l'Histoire ravivés par le Brexit    Le "Onze" gagnant de Belmadi    La formation à l'entreprenariat des jeunes, un moyen de lutte efficace    Violation des arrêts de la CJUE : La communauté internationale et l'UE interpellées    Le ministère du Commerce saisit la justice    Le terroriste abattu à Mila, identifié    Le wali Ben Touati en visite à Medroussa    L'association nationale des éleveurs d'ovins est née    La DGSN tarde à exaucer le vœu des citoyens    Education : Mme Benghabrit satisfaite de l'intérêt porté aux questions pédagogiques    Ouyahia bientôt face aux députés    11 cadres de Djezzy décrochent leurs M.B.A international à l'université Paris1 Sorbonne    Djezzy lance une promotion HAAARBA et offre 75 Go pour seulement 1500 DA    Le P-dg fait des révèlations    L'épure comme démarche artistique    Ecrivain et linguiste le plus prolifique de sa génération    Un art majeur comme mode d'expression    Deux Algériens lauréats    Opération menée par l'ANP entre Constantine et Mila: Quatre terroristes abattus et un militaire tué    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Amara Laskri dit Bouglez, fondateur de la base de l'Est
Publié dans El Watan le 29 - 11 - 2008

Une base de l'Est, partie d'une poignée d'hommes de Beni Salah sur les hauteurs boisées d'El Tarf pour devenir une incontournable plateforme logistique à Ghardimaou (Tunisie) à une trentaine de kilomètres au sud-est d'où des légions de moudjahidine sont parties à l'assaut des sinistres lignes Challe et Morice, mises en place précisément pour endiguer les infiltrations de combattants qui ont atteint le nombre de 10 000. Une armée des frontières dont les chefs se sont emparés du pouvoir à l'indépendance et le gardent encore férocement. Amara Laskri dit Bouglez est le principal fondateur de cet appareil militaire qui prétendait au départ être une wilaya politique et militaire du FLN comme les 7 autres, en comptant la fédération de France bien entendu.
Bouglez parce que ce combattant de la première heure, né en 1925 à Merdes (Ben M'hidi, Tarf), qui s'est rebellé à 22 ans contre les affres du colonialisme, fort d'une formation d'officier dans la marine française qu'il quitte après la seconde Guerre mondiale, est le fils de Tahar Laskri, surnommé Bouglez lorsqu'il vient s'installer à Bouteldja pour l'entretien des sources de Bouglez (dont le nom est une contraction de boue-glaise qui est la nature du sol où se trouvent ces résurgences) à 5 km au nord de cette localité. Sa famille est connue dans la région pour avoir donné des ministres comme son frère Ahcène, des artistes de talent comme son cousin, le cinéaste Amar ou des scientifiques avérés comme Mohamed Tayeb, recteur de l'université de Annaba. Amara Bouglez était un baroudeur intelligent et un chef respecté par ses hommes et ses lieutenants qui vont le soutenir lorsque la zone de Souk Ahras entre en dissension avec le CCE. Il va rester aux commandes de la Base de l'Est jusqu'à son départ organisé à Baghdad en qualité de conseiller militaire. Il est décédé en 1995. Le colloque qui lui a été consacré par les moudjahidine d'El Tarf est une première reconnaissance de cet indomptable chef des Béni Salah. On sait encore trop peu de choses sur son parcours…

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.