Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Un Palestinien tombe en martyr    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Face à la Justice, peu de victoires des grévistes
Publié dans El Watan le 30 - 07 - 2018

Si le droit de grève est garanti par la Constitution à travers l'art 71 qui stipule que «le droit de grève est reconnu. Il s'exerce dans le cadre de la loi. Celle-ci peut en interdire ou en limiter l'exercice dans les domaines de défense nationale et de sécurité, ou pour tous services ou activités publics d'intérêt vital pour la communauté».
En gros, le droit de grève est assuré par la Constitution et aucune instance d'Etat ne peut l'interdire, sauf s'il transgresse la loi. Et la loi peut interdire ou limiter son exercice dans le cadre des services ou activités publics d'intérêt vital, comme le stipule la Constitution. C'est le cas quand la grève est déclarée illimitée ou ouverte.
Dans ce cas, la justice donne tort aux grévistes et ordonne la reprise du travail. Dans le cas du mouvement d'arrêt de travail déclenché par le syndicat du personnel de la maintenance de la compagnie Air Algérie, qui a appelé à une grève ouverte afin de satisfaire les revendications professionnelles des travailleurs, la décision de justice paraît couru d'avance, d'autant qu'en 2017 le syndicat d'Air Algérie a été débouté par le tribunal de Dar El Beïda qui a qualifié son action d'«illégale».
Une décision qui «fait obligation aux travailleurs et techniciens de maintenance de ne pas entraver l'activité de la compagnie», s'était empressée de rappeler la direction de la compagnie. Même sanction pour la grève déclenchée par le personnel navigant commercial (PNC) de la compagnie aérienne nationale et dont l'action avait également été jugée «illégale» par le tribunal administratif. Les employés grévistes ont été appelés à regagner leurs postes sous peine de sanction judiciaire.
Lors de la grève ouverte déclenchée par les médecins résidents le 14 novembre par le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra), la justice a tranché contre les résidents et déclaré leur grève illégale. Le tribunal avait également ordonné «l'évacuation des lieux occupés par les grévistes». Il faut dire que dans un premier temps, les médecins avaient opté pour des grèves cycliques de deux jours par semaine, puis décidé d'entamer une grève ouverte.
Autre cas symptomatique dans lequel la justice s'oppose aux grévistes : la grève du Cnapest. Le syndicat d'enseignants a dû faire marche arrière et suspendre son débrayage après que le tribunal administratif d'Alger ait qualifié d'illégale la grève observée dans certains établissements éducatifs, suite à la plainte déposée par le ministère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.