Début de l'opération de la révision exceptionnelle des listes électorales    Le procès historique attendu par les Algériens    Report du procès en appel de Kamel Chikhi    «Le marché pétrolier est resté équilibré»    Frais d'engagement des clubs    Le GSP au championnat arabe    Aarab Elyes nouvel entraîneur-adjoint    Real Madrid: Le clan Zidane fait une grande annonce pour son avenir !    Quelles leçons tirer du fort taux d'abstention aux dernières législatives ?    C'est fait à Annaba    Lancement à partir de Batna de la campagne nationale de prévention des risques des inondations    Espace pour préserver son histoire    Un roman inédit de Françoise Sagan en librairie    Djaballah sera-t-il candidat à la présidentielle ?    PROTECTION CIVILE : 12 accidents font 10 blessés à Mostaganem    Plus de 250 nouveaux professeurs en renfort    Un trafiquant de psychotropes condamné à 18 mois de prison    La FAF reçoit l'ambassadeur d'Argentine    Réforme ou manœuvre électoraliste ?    Vers la fermeture de l'usine Renault    Vers l'interpellation des chefs de parti sur le "hirak"    Le pirate qui avait sillonné le ciel algérien arrêté    Plus de 2,6 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence    Et maintenant ?    Un vendredi sur son 31    3 remèdes au miel pour traiter naturellement la grippe    Un incendie détruit une école primaire    L'indépendance de la justice, parent pauvre du système    Imminent changement à la tête des médias publics    La prophétie de Benflis    Pour la mise en place de stratégies d'enseignement de l'art dramatique et de traduction des textes théâtraux    Les Misérables de Ladj Ly, candidat de la France pour les Oscars    Le gouvernement français veut jouer la transparence    Karoui autorisé lors du deuxième tour    Indices    Béjaïa : Les manifs continuent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    JS Kabylie : Le CRB et Horaya en ligne de mire    Berraf réagit aux accusations    Sonatrach: Des contrats gaziers à long terme renouvelés dans les prochains mois    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    Au 1er semestre 2019 : Hausse de près de 5% de la production industrielle publique    Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM? Episode I : les réseaux sociaux    Lutte contre le changement climatique: L'ONU salue les efforts de l'Algérie    Côte d'Ivoire : La profanation de la tombe de DJ Arafat ne restera pas impunie    Un rapport de l'IGF pointe un risque de faillite    Le chef de la Minurso visite les camps de réfugiés sahraouis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelle victoire de la diplomatie palestinienne
La Palestine préside le groupe des 77 à l'ONU
Publié dans El Watan le 18 - 10 - 2018

Le groupe des 77 – qui comprend réellement 134 pays en développement et la Chine – avait choisi, le 27 septembre dernier, la Palestine pour sa présidence durant l'année 2019.
Malgré une vive opposition des Etats-Unis et d'Israël, l'Assemblée générale de l'ONU a voté mardi une résolution présentée par l'Egypte conférant à la Palestine, membre observateur, des pouvoirs légaux supplémentaires afin de pouvoir présider le groupe des 77 à l'ONU pour l'année 2019.
La résolution a été adoptée par 146 pays sur les 193 composants l'Organisation des Nations unies. Les Etats-Unis, Israël et l'Australie ont voté contre. Quinze pays se sont abstenus et le reste a choisi la chaise vide. Ce vote, qui est une victoire pour la diplomatie palestinienne, représente d'un autre côté un camouflet de plus pour les Etats-Unis et leur protégé, l'Etat hébreu.
Les grandes pressions exercées sur de nombreux pays pour les pousser à ne pas accepter la résolution égyptienne ont été infructueuses, augmentant leur isolement sur la scène internationale. En marge de l'Assemblée générale de l'ONU, le groupe des 77 – qui comprend réellement 134 pays en développement et la Chine – avait choisi, le 27 septembre dernier, la Palestine pour sa présidence durant l'année 2019.
La présidence d'un groupe de poids du G77 ne peut être que bénéfique pour les Palestiniens dont la cause nationale n'a jamais été autant en danger que ces derniers temps. La résolution contient des modalités pour la participation de la Palestine aux différentes sessions et conférences auxquelles contribuera le groupe des 77 pendant l'année 2019.
Selon une annexe jointe, les Palestiniens auront, entre autres, «le droit de faire des déclarations au nom du G77», «le droit de se porter coauteurs de propositions et d'amendements», ainsi que «le droit de soulever des motions de procédures». La présidence du G77 vient donc au bon moment pour la direction palestinienne que tente de marginaliser l'administration américaine, pour avoir osé s'opposer à des décisions qu'elle a prises au bénéfice de l'expansion de l'occupation et de la colonisation israéliennes.
La reconnaissance, à la fin de l'année 2017, par Washington de la ville sainte d'Al Qods comme capitale de l'Etat hébreu a représenté pour Mahmoud Abbas une violation totale par le président Donald Trump du droit international et ainsi que des droits inaliénables du peuple palestinien.
Depuis, les Etats-Unis ont pris une série de mesures punitives contre la direction palestinienne qui a rompu toutes ses relations avec l'administration américaine. Toutes les aides financières à l'Autorité palestinienne ont été annulées.
L'administration américaine tente aussi de retirer le dossier des réfugiés palestiniens de la table des négociations finales en s'en prenant à l'agence onusienne pour l'aide aux réfugiés palestiniens UNRWA qu'elle ne finance plus. Il y a aussi la fermeture récente de la représentation diplomatique de l'Organisation de libération de la Palestine à Washington.
A la tête du G77 pendant l'année 2019, Mahmoud Abbas et la direction palestinienne tenteront de renverser la vapeur en nouant de solides relations avec le reste du monde, qui leur permettront de résister aux plans diaboliques visant la liquidation de la cause nationale palestinienne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.