Rassemblement de soutien à Adlène Mellah    Election présidentielle : Ce que prévoit la loi    Le maillon faible de la chaîne touristique    Réorganisation du baccalauréat : Les premières évaluations dès l'année prochaine    Messahel à la Valette    Les graves accusations du Snapo    Le MCEE et le NCM à la poursuite de l'ASO    Le CSC en quête de confirmation, la JSS en danger face au Ahly    Présidentielle de 1999, on ne s'ennuyait pas…    Baisse du taux de criminalité en 2018    280 000 places pédagogiques offertes selon Mebarki    715 opérations pour 627 localités et mechtas à Jijel    L'opérette Novembre… sidjil el khouloud conquiert le public tlemcénien    Hommage à un stratège de la révolution    Pour l'institution d'un prix national «Si Muhend u Mhand»    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'une bande de malfaiteurs s'adonnant au trafic de psychotropes…    Le réseau électrique renforcé    Football - Ligue 1: Le CRB dos au mur, le leader et son dauphin en expédition    Volleyball - Coupe d'Algérie - Tour préliminaire: Les cendrillons en quête d'exploits    Affaire de la petite Nihal: L'enquête des gendarmes achevée    Ligue 2: Plusieurs débats captivants    Macron : une communication sans fin, mais sans beaucoup de réponses    Walis de la République : chacun d'eux a compris qu'il était sacrifiable!    L'APN prend part à la réunion de la commission des affaires politiques, de la sécurité et des droits de l'Homme de l'UPM à Strasbourg    Les représentants des membres de l'UA se penchent sur le dossier des personnes déplacées    Le secteur de l'assurance automobile domine sur celui des catastrophes naturelles    Sensibilisation sur l'opération des déclarations annuelles des salaires et des salariés    Les cours du pétrole stables en Asie    «La colonisation et l'occupation continuent de saper le développement» de l'Etat de Palestine    Tout accord Maroc-UE incluant les territoires sahraouis, sont nuls et non avenus    Des mesures pour le parachèvement des travaux du projet du stade de Bordj Menaïel    Les chasseurs tirent la sonnette d'alarme    Vingt-deux équipes dont le GSP au rendez-vous de Tunis    L'Algérien Dib élu président de la zone I nord    Les arbitres des équipes algériennes connus    L'urgence de les récupérer et numériser    Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou    Commémoration du 67e anniversaire de la mort du moudjahid Belouizdad    Le "shutdown" de Donald Trump coûtera bientôt plus cher que son... mur    Les députés britanniques le rejettent massivement    Les Algériens indésirables en France ?    Gouvernance vertueuse    Isolé dans la région, vers quels pays le Venezuela se tournera-t-il?    Attentat terroriste contre un complexe hôtelier à Nairobi : L'Algérie condamne "avec force" l'attaque    En exil depuis 28 ans: Il y a 27 ans, Mohamed Boudiaf revenait en Algérie pour présider le Haut-Comité d'Etat    Le sociologue Nacer Djabi interdit de tenir une conférence sur les mouvements amazighs    Enquête au FLN    L'Alliance présidentielle dans l'expectative    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bomare Company (Stream System) : Des performances à l'export malgré les entraves
Publié dans El Watan le 21 - 10 - 2018

Doucement mais sûrement, l'entreprise algérienne activant dans l'industrie électronique, Bomare Company, parvient progressivement à se frayer une place sur le très compétitif marché européen des téléviseurs, en dépit de toutes les difficultés, réglementaires et autres, qui entravent parfois sa stratégie à l'export et son plan de développement à l'international.
A partir de la péninsule ibérique, en l'occurrence du Portugal mais surtout d'Espagne, Bomare Company, plus connue sous la marque Stream System, grignote pourtant des parts croissantes, bien qu'encore minimes, sur un marché européen, largement et depuis longtemps dominé par les conglomérats asiatiques de l'électronique, du reste leaders à l'échelle de toute la planète.
«Ce n'est pas toujours facile d'exporter !» nous dit Chanez Chennit, responsable des exportations à Bomare Company, lors d'une visite des structures et points de vente de l'entreprise dans la capitale espagnole, Madrid. «Entre les lourdeurs bureaucratiques de certaines institutions algériennes, la difficulté d'acheminer dans de bons délais les pièces de rechange nécessaires au service après-vente et les réticences de quelques grandes chaînes de distribution européennes à intégrer de nouvelles marques, l'acte d'exporter devient une entreprise de longue haleine», explique notre interlocutrice.
Des ventes en constante croissance
Pour autant, à Aranjuez, comme à Pinto, dans la région madrilène, des Smart TV «made in Algeria» et estampillées Stream System garnissent bel et bien quelques vastes rayons des hypermarchés E. Leclerc. «Avec une population de quelque 47 millions d'âmes, le marché espagnol des Smart TV offre une taille évaluée à près de 3,5 millions de télévisieurs par an», nous précisent les responsables du bureau commercial de Bomare Company en Espagne. Selon eux, la part de la marque Stream System sur ce marché très concurrentiel progresse actuellement pour atteindre près de 1,5%, soit un volume des ventes de quelque 30 000 téléviseurs en Espagne, en plus de 10 000 autres au Portugal, le tout pour une prévision de clôture de 4,5 millions d'euros au titre de l'exercice en cours.
Outre la péninsule ibérique, Bomare Company, ajoutent nos interlocuteurs, a déjà un pied dans le marché italien, tout en ciblant par ailleurs les marchés africains à partir de l'Espagne, dont notamment ceux de la Guinée et de l'Angola où les négociations pour la commercialisation des téléviseurs Stream System, affirment-ils, «sont déjà à un stade très avancé».
Seul à faire clairement de la résistance à la marque algérienne, déplore la responsable de l'export de Bomare Company, «le marché français, dont les grandes enseignes de distribution, mis à part E. Leclerc, continuent encore à hésiter à ouvrir leurs rayons en Europe pour la commercialisation des téléviseurs Stream System». Bomare Company, précise-t-elle toutefois, continue à bien faire avancer ses négociations en vue de parvenir à terme à pénétrer le marché hexagonal pour y commercialiser sa marque de TV.
En constante progression depuis son installation sur le marché ibérique, il y a à peine trois ans, Stream System, nous affirme en tout cas son directeur des opérations commerciales en Espagne, Fernando Hermoso, projette carrément de quadrupler son chiffre d'affaires à l'export, pour le porter à pas moins de 19 millions d'euros d'ici les trois prochaines années.
Pour ce faire, la marque algérienne s'appuie évidemment sur son partenaire logistique Transit Laresco, et ses espaces de stockage basés à Madrid, mais aussi et surtout sur son réseau de distribution en constante extension à travers l'Espagne et le Portugal, ainsi que sur la haute efficacité de son service après-vente, assuré par un autre partenaire installé dans la région madrilène, en l'occurrence The Service Group.
«Même si l'acheminement de la pièce de rechange à partir de l'Algérie cause parfois problème en terme de délais, nous veillons néanmoins à garantir à nos clients une efficacité optimale en matière de service après-vente», nous assure Michal Ryjak, responsable du marketing pour Stream System en Espagne.
Selon lui, les retours pour défectuosité sur les ventes des produits de la marque sur le marché espagnol ne dépassent guère les 1%, soit un taux plutôt marginal, assure-t-il. A la question de savoir comment les consommateurs espagnols appréhendent l'image d'une marque de téléviseurs provenant d'un pays comme l'Algérie, le responsable marketing de Stream System nous explique, en définitive, que de telles appréhensions finissent en général par vite se dissiper face aux arguments liés à la qualité des produits et à leurs prix très compétitifs comparés à ceux de la concurrence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.