Marche grandiose à Alger    ELECTION PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Mihoubi déposera son dossier la semaine prochaine    RETRAIT DE TEBBOUNE DE LA COURSE ELECTORALE : Mohamed Lagab dément    AUDITIONNE AU TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Baha Eddine Tliba placé en détention provisoire    Tipasa : « libérez nos enfants détenus »,    Biskra : « Non à la zizanie, les Kabyles sont nos frères »    Jijel : » Il n'y aura pas de vote ! «    ECOLE SUPERIEURE DES DOUANES D'ORAN : Sortie de 81 officiers de brigade dont neufs femmes    MOSTAGANEM : 1000 tonnes de pomme de terre bientôt déstockées    Chakib Khelil sera sur le devant de la scène    MAHDIA (TIARET): Une présumée liste des bénéficiaires de logements provoque la colère    SIDI BEL ABBES : Le 58ème anniversaire du 17 octobre 61 commémoré à Dhaya    ADRAR : Saisie de yaourt et de fromage avariés    Liverpool: Van Dijk n'est pas obnubilé par le titre    Real Madrid: Zidane réagit au report du Clasico    Officiel: le Clasico reporté    Un enfant évacué vers Alger pour ... extirper une cacahuète    3 morts et une vingtaine d'enfants blessés dans un attentat    «On peut faire encore plus mal»    "L'EN peut encore progresser"    L'Algérie et le Gabon terminent sur une belle note    «Aucune décision n'a été prise»    Le véritable maître de DAESH    Bedoui en Russie    De nouvelles charges contre Donald Trump    Les députés exigent la démission de la cheffe de l'Exécutif    Constantine : quelle scolarisation pour nos enfants ?    Ecole : le sinistre au quotidien    ACTUCULT    "Derb Cinéma" lance l'appel à candidatures jusqu'au 15 novembre    Lumière sur une terre et ses hommes    Tout en excluant la trêve : Ankara exhorte les Kurdes de Syrie à déposer les armes    Boukhalfa : Huit blessés dans un accident de la circulation    Corée du Sud, Italie, Turquie et Autriche à l'honneur    300.000 Algériens ont visité la Turquie en 2018    Selon le MSP: « Les autorités responsables de l'échec de la transition démocratique »    Sortie de la 3ème promotion des officiers de brigade: Le DG des douanes insiste sur la probité et la rigueur    Rachid Sekak: Le redressement économique passe par le règlement de l'équation politique    Mila / Céréaliculture: Tout est fin prêt pour la campagne labours-semailles    Pompiers en colère à Paris : tensions avec la police, au moins 6 interpellations    AUTOMOBILE: Le futur patron de Renault ne sera pas forcément français, selon Pannier-Runacher    5ème édition du Prix littéraire " Katara ": Le talent algérien brille de nouveau dans le ciel de Katara    Le FMI augmente à 2,6 % sa prévision    Belmadi et les Verts sur leur lancée    Le MSP hausse le ton    67 % ont moins de 40 ans    Les chrétiens d'Algérie dénoncent    La France garde le secret    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Présidentielle de 2019 : le pessimisme réaliste des partis de l'opposition
Publié dans El Watan le 24 - 11 - 2018

Les partis Talaie El Hourriyet et Jil Djadid ne croient pas en un changement du régime politique en Algérie, après la prochaine élection présidentielle prévue au cours du printemps 2019.
Talaie El Hourriyet a estimé, dans un communiqué rendu public aujourd'hui samedi à l'issue de la réunion de son bureau politique, que « le pouvoir en place est accaparé obsessionnellement par l'échéance 2019 qu'il considère comme une simple formalité pour perpétuer la situation du statu quo qui assure la pérennité du régime politique (…) les autres forces politiques devant servir de décor ».
Selon cette formation dirigée par Ali Benflis, candidat aux présidentielles de 2004 et 2014, « dans tous les scenarios qui s'élaborent au Sommet, le Peuple souverain est totalement ignoré ».
Jil Djadid a également exprimé aujourd'hui ses appréhensions quant à ce rendez-vous électoral. Le Conseil politique de ce parti présidé par Soufiane Djilali dit : « il est inutile de s'attendre à des élections présidentielles conformes aux normes démocratiques ; les conditions n'ayant pas été réunies pour un véritable scrutin ». Et d'ajouter : « le futur président de la République sera installé par ceux qui détiennent les clefs de la « maison » ».
Face à cette situation, Jil Djadid envisage de boycotter ce scrutin: « Dans le cas d'un ubuesque cinquième mandat ou d'une simple passation de relais à un homme lige de l'actuel clan au pouvoir, Jil Jadid appellera les Algériens à refuser d'être utilisés comme caution. Le boycott actif aura un sens moral à défaut de peser lourdement sur les résultats de l'opération d'usurpation électorale ».
Jil Jadid a appelé l'armée à intervenir en faveur d'une transition démocratique. « Moralement, elle (l'armée) est interpellée, non pas pour prendre le pouvoir mais pour agir en faveur d'une transition démocratique qui sauverait son honneur et surtout l'avenir de nos enfants ».
« Le maintien de son soutien actif (de l'armée ndlr) à la famille régnante pourrait ouvrir la porte à l'effondrement de l'Etat avec perte de souveraineté », a mis en garde la formation de Soufiane Djilali.
Ce pessimisme réaliste adopté par Talaie El Hourriyet et Jil Djadid est partagé par d'autres partis de l'opposition politique. Le 1er secrétaire du FFS, Hadj Djilani, a déclaré vendredi lors d'un meeting à Tizi Rached (Tizi Ouzou), que « la prochaine élection présidentielle ne fera que pérenniser le système ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.