Communauté universitaire et avocats dans la rue à Béjaïa    «Sans aucune ambition politique, notre objectif est de servir notre pays»    Confusion devant le bureau du président de l'APN    Une croissance de +9,1% du nombre de passagers aériens en Avril    Smail Chergui dénonce une guerre par procuration en Libye    Bientôt une assemblée des actionnaires pour dénouer la crise    Real : Vers une prolongation de Nacho    Un parti marocain de gauche solidaire    Un jeune palestinien blessé par les forces israélienne    Pétrole: le panier de l'Opep à plus de 71 dollars le baril    La contrebande de psychotropes bat son plein    Le ministre du Tourisme donne ses instructions    Le FLN tente de restaurer son image    Libérer Issad Rebrab et mettre fin à l'insécurité juridique    Tout savoir sur les nouvelles finitions du Volkswagen Caddy    Les Soudanais préparent la désobéissance civile    L'Iran reprend un stock d'uranium faiblement enrichi    La facture en évolution continue    Les souscripteurs organisent une marche de protestation à Jijel    Deux stages et trois amicaux pour les éléphants    Fin de saison pour Demane    "Bien sûr que je veux jouer la Coupe d'Afrique"    Vers le dénouement de la crise    L'ECA persiste et soutient les «principes de la réforme»    Le ministère promet un bac sécurisé    Concombre en persillade    800 interventions depuis janvier dernier à Jijel    Un danger pour la santé publique    Les fondements de la psychologie de l'enfant en débat    Saisie de pièces archéologiques romaines    Classée prochainement monument historique national    «De nombreux lobbies infiltrés au sein des institutions du pays»    La mobilisation des étudiants se poursuit : Jusqu'au bout !    USTHB : Iftar collectif au profit des étudiants    «Non à la mascarade électorale du 4 juillet 2019»    Ghardaïa : Plus de 4800 oiseaux d'eau nicheurs recensés    Accusé de mauvaise gestion : Le DJS de Bouira limogé    Al Qods occupée : Riyad, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux saints    10 demandes d'investissement déposées    Aïn El Hammam : Le bureau de poste rouvert    Les démocrates, furieux contre Trump, débattent d'une destitution    Dans ma tête un rond-point !    Zakat El Fitr fixée cette année à 120 DA    Le premier bilan de Haftar    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fernando Moran Calvo-Sotelo. Ambassadeur d'Espagne en Algérie : «Nous faisons de notre mieux pour accueillir les migrants»
Publié dans El Watan le 01 - 12 - 2018

Fernando Moran Calvo-Sotelo, ambassadeur d'Espagne en Algérie depuis deux mois, était à Oran pour animer le forum citoyen qu'organise mensuellement le journal Ouest Tribune à l'hôtel Méridien.
En prenant la parole, le représentant du royaume ibérique a déclaré que c'est après une carrière de 37 années qu'il atterrit enfin à Alger, à la tête de l'ambassade de son pays, ce dont il avait envie depuis longtemps.
Interrogé par les journalistes sur le phénomène de la migration clandestine qui, dans sa grande majorité, met le cap sur les côtes ibériques, Fernando Moran Calvo-Sotelo reconnaît que l'Espagne est effectivement le premier pays d'Europe à recevoir les migrants clandestins : «La semaine dernière, en une seule journée, nous avons reçu 900 migrants qui étaient partis d'une plage de l'est du Maroc. Le taux de réception des migrants a triplé en 2018 par rapport à 2017.
Tous les jours, nous recevons des migrants et le gouvernement espagnol, en coopération avec la société civile et spécialement la Croix-Rouge espagnole, fournit de grands efforts. La Croix-Rouge est chargée de l'accueil de ces migrants et du début du processus d'intégration dans la société. On fait des efforts vraiment extraordinaires.
Je ne sais pas si vous vous rappelez, il y a trois mois, l'incident dans un bateau avec à son bord 400 personnes qu'aucun pays européen n'a voulu recevoir. Il a été accueilli par l'Espagne, au port de Valencia.
Pour nous, l'assistance aux personnes en danger est une priorité. Nous allons continuer à faire de notre mieux pour, premièrement, sauver les gens qui meurent pour traverser la Méditerranée, et, deuxièmement, accueillir ces personnes qui arrivent de manière irrégulière. Bien sûr, il y a un règlement à appliquer, mais le respect de la vie humaine et l'accueil des personnes est une priorité. Je pense que nous l'avons démontré ces dernières années.»
Beaucoup d'autres points seront décortiqués par l'ambassadeur d'Espagne. Ainsi, concernant les échanges culturels, «ils se portent bien» selon son analyse, et il en veut pour preuve le département d'espagnol de l'université Oran2, qui a soufflé, ces jours-ci, sa 50e bougie. Cela fait dire à Fernando Moran Calvo-Sotelo qu'il s'agit du plus vieux département d'Afrique qui enseigne la langue de Cervantès.
Il a précisé aussi que l'Institut Cervantès de même que le consulat d'Espagne n'ont jamais fermé leurs portes en Algérie, pas même durant la décennie noire. «D'un point de vue culturel, l'Oranie est une priorité pour nous», a-t-il dit, avant de signaler qu'il a assisté, il y a une dizaine de jours, à un séminaire, à Oran, sur les fortifications espagnoles et qu'il y aura prochainement un concert de musique espagnole dans la capitale de l'Ouest algérien.
Concernant le visa, l'ambassadeur d'Espagne parlera des efforts fournis par le consulat espagnol à Oran. «Nous avons commencé à augmenter le nombre du personnel pour le visa pour ne pas être trop débordés. Nous avons obtenu déjà une première augmentation du personnel et il y en aura une autre au début de l'année prochaine.
Nous ferons aussi un effort pour que les délais soient plus courts. Cette année, nous allons arriver, seulement à Oran, à la délivrance de presque 80 000 visas. Mais en échange, il faut que vous acceptiez qu'il y ait une limite dans l'effort humain. Je ne peux demander au personnel du consulat de travailler 20 heures par jour. Cela dit, on a pour objectif d'augmenter le nombre de visas pour les Algériens tout en réduisant le délai du rendez-vous».
Il faut aussi savoir que le tourisme est la première industrie en Espagne. Rien que l'année dernière, le royaume ibérique a accueilli 78 millions de touristes étrangers, ce qui est pratiquement le double de la population espagnole. Cela dit, force est d'admettre qu'il n'y a pas, ou peu, d'investissements espagnols en Algérie en matière de tourisme.
Pour l'ambassadeur – qui insiste qu'il s'agit là d'une appréciation et non d'une critique – cela est dû au fait que l'Algérie, jusqu'à maintenant, n'a pas tellement prêté d'importance à ce secteur. «Sinon, l'expérience espagnole est là !»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.