Reprise des compétitions: Mellal appelle la FAF à prendre une décision finale    Covid-19 : confinement partiel dans dix communes de Tipasa à partir de vendredi    L'adoption par le Conseil de sécurité d'une lettre du Président Ghali comme document officiel irrite le régime marocain    Affaire Tahkout : poursuite au tribunal de Sidi M'hamed des plaidoiries de la défense    Covid-19: appel à des mesures urgentes pour atténuer l'impact sur l'Afrique    Feux de forêts: plus de 1.888 ha détruits en une semaine    APN: Clôture de la session ordinaire 2019-2020    Covid-19 : mobilisation d'un plus grand nombre de lits dans les hôpitaux    9 juillet 1962    Faut-il avoir peur de la seconde «ouhda» ?    Chelsea chasse Leicester du podium    Se sauver ou sombrer    Le ministre des Ressources en eau dévoile la directive du président    Rachad, les harragas et la décennie noire    «La perte du goût et de l'odorat sont deux symptômes du Covid-19»    «La sensibilisation et le confinement ciblé des zones endémiques sont la clé pour contenir le Covid-19»    Le barrage de Boukourdane face aux aléas du déficit hydrique    Le secteur culturel salue l'aide débloquée pour affronter le coronavirus    Papicha de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Lancement prochain de la dernière phase de l'aménagement de la Maison de la culture    La FAF tranchera le 15 juillet    Cafouillage administratif et réunions sans résultat    15e but pour Benrahma    Climat: nouvelle hausse des températures jusqu'en 2024, selon l'ONU    Hommage aux détenus d'opinion algériens à Montréal    Relaxe pour trois activistes du hirak à Béjaïa    Boukadoum met en garde contre la gravité de la détérioration de la situation en Libye    Risque de famine pour 7 millions de personnes en Afrique de l'Est    Plus de 3 000 réfugiés arrivés en Ouganda en trois jours    10 décès et 469 nouveaux cas en 24 heures    Le Burkina pris dans une spirale de violence    Pour quelle réorganisation territoriale ?    Cap sur un nouveau plan de relance    Nos prénoms dissimulent tant de guerres et tant de conflits !    "Hourof El Jenna", un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    Installation de Mohamed Boukerras au poste de Directeur général de l'ISMAS    Installation du comité d'évaluation des œuvres des candidats au concours du "Prix Ali Maachi" pour les jeunes créateurs    Football Amateur : Attention au chant des sirènes    MO Béjaïa : Hadjar a subi une intervention chirurgicale    Relance du Barrage vert : ce qu'il faut éviter    Annulation de la CAN-2020 Féminine : Une pétition pour la restauration du tournoi    Azazga : Electro-industries dans la zone des turbulences    Libye : Boukadoum plaide pour une solution "opérationnelle et pratique"    Les chouhada sont revenus ce vendredi    Appel à commentaires pour l'élaboration d'une feuille de route    Le passeport Algérien toujoura a la traine    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Violence en Irak : Une vive tension
Publié dans El Watan le 12 - 04 - 2009

Une attaque suicide contre une milice anti Al Qaïda a fait au moins neuf morts et 33 blessés hier au sud de Baghdad, dernier attentat d'une semaine de violences en augmentation alors que les soldats américains se retirent progressivement d'Irak.
Au total, depuis dimanche dernier, 70 personnes ont été tuées et près de 300 blessés dans des attentats, en particulier à Baghdad. Cet attentat intervient notamment au lendemain de la mort de cinq soldats américains dans un attentat suicide au camion piégé perpétré à Mossoul, le dernier bastion urbain d'Al-Qaïda en Irak. Cet incident a constitué l'attaque la plus meurtrière contre les forces de la coalition depuis plus d'un an. Hier, un kamikaze a actionné sa ceinture d'explosifs dans le quartier général des milices de Sahwa, ces anciens insurgés reconvertis dans la lutte contre Al-Qaïda, a déclaré le lieutenant Haidar Al-Lami joint à Latifiyah, à 60 km au sud de Baghdad. Selon une source au ministère de l'Intérieur, le kamikaze portait un uniforme des services irakiens de sécurité pour faciliter son entrée dans le quartier général. L'incident s'est produit au moment où l'armée irakienne venait payer les salaires de ces membres des Sahwa de la province de Babylone. Selon le lieutenant Lami, les victimes sont des soldats et des membres des Sahwa.
La région où se trouve Latifiyah avait été baptisée le « triangle de la mort » après l'invasion de 2003 car les insurgés sunnites contrôlant cette région agricole y tuaient des chiites qui traversaient cette zone pour gagner les villes saintes de Kerbala et de Najaf. Début mars, dix Irakiens avaient été tués et 56 blessés dans un attentat à la camionnette piégée sur un marché au bétail à Medhatiyah, dans la même région. Et le 13 février, un attentat suicide à Iskandariyah, également dans la province de Babylone, avait fait au moins 35 morts, des pèlerins se rendant à Kerbala. Considérés comme des traîtres par leurs anciens compagnons d'armes insurgés ou membres d'Al Qaïda, les Sahwa sont l'objet d'attentats, attaques et assassinats depuis plusieurs mois. Appelés "Fils d'Irak" par les Américains ou Sahwa ("Réveil" en arabe), ces milices sunnites sont apparus en septembre 2006 dans la province sunnite d'Al-Anbar (ouest), à l'initiative des chefs locaux de tribus encouragés par l'armée américaine. Ces Irakiens, souvent des insurgés combattant les forces de la coalition, avaient retourné leurs armes contre leurs anciens compagnons et contre le réseau Al-Qaïda, jugé trop extrémiste et sanguinaire. Les Américains les ont largement utilisés dans le cadre de leur stratégie de contre-insurrection. Financés par l'armée américaine, ils ont fortement contribué à la baisse des violences amorcée au second semestre 2007.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.